Rip Curl
racheté par le groupe néo-zélandais Kathmandu

Retailer News

Retailer News

02 October
2019

Rip Curl racheté par le groupe néo-zélandais Kathmandu

Un géant du sport océanien. Ce 1er octobre, Kathmandu et Rip Curl ont officialisé leur rapprochement. Le groupe néo-zélandais, spécialiste de l'outdoor, s'offre la marque de surf australienne qui fête ses 50 ans cette année pour 350 millions de dollars australiens (215 millions d'euros), soit 7,3 fois son Ebitda. 

(Auteur : Olivier Guyot)

Les fondateurs de Rip Curl, ainsi que son PDG, Michael Daly, bénéficieront d'actions de Kathmandu, qui a une double cotation en Bourse en Australie et en Nouvelle-Zélande. L'ensemble pèserait plus d'un milliard de dollars australien de chiffre d'affaires, soit 620 millions d'euros. Les fondateurs de Rip Curl, Brian Singer et Doug Warbrick, cèdent ainsi la société qu'ils ont créée en 1969 à Torquay et qui est aujourd'hui présente sur tous les continents.

"Après 50 ans, c’est un moment de forte émotion pour nous", ont-ils fait savoir dans un communiqué. "Le surf et l'industrie du surf font partie intégrante de nos vies depuis plus de 50 ans. Nous réalisons que Rip Curl, notre bébé, est devenu un adulte reconnu partout sur la planète et nous sommes fiers d’avoir créé une des plus grandes marques au monde." La société revendiquait l'an passé un chiffre d'affaires d'environ 300 millions d'euros, l'Europe pesant quelque 50 millions.

Les deux sociétés voient dans cette alliance l'opportunité de créer un géant des produits techniques pour les pratiques outdoor.  "Les deux marques appartiennent également à la même partie du monde - l'Australie et la Nouvelle-Zélande", appuie Michael Daly, PDG du groupe Rip Curl qui reste à la tête de la marque. "Leur rapprochement renforcera leurs atouts respectifs sur les canaux de production, de marketing et de distribution", a-t-il déclaré, enthousiasmé par le potentiel de la fusion. "Ce sera un nouveau monde pour nous tous après 50 ans dans une entreprise non cotée".

Le dirigeant va rendre compte à Xavier Simonet, le PDG du groupe Kathmandu. Après l'acquisition de la marque de chaussures américaine Oboz il y a quelques mois, le groupe kiwi frappe fort. Et au-delà d'une complémentarité entre mer et grands espaces, le nouveau groupe entend jouer sur la complémentarité des réseaux.

"C'est une opportunité fantastique pour Kathmandu de se développer et de se diversifier, précise le patron du groupe néo-zélandais. L’association de Kathmandu, Oboz et Rip Curl permet de diversifier les produits, les canaux, la géographie et les variations saisonnières, et crée une plateforme pour accélérer l’expansion mondiale de nos marques vers de nouveaux canaux et marchés."

Au global, le nouvel ensemble revendique 341 succursales, 254 magasins avec des partenaires et plus de 7 300 points de vente en gros dans le monde.

Fonte: fr.fashionnetwork.com

#Tags

Notizie correlate

commenti

0 thoughts on “Rip Curl racheté par le groupe néo-zélandais Kathmandu”

Leave a reply

Required fields are marked *