Activation Commerciale

(Auteur : Yoni Van Looveren)
Jusqu’à présent les colis repas de HelloFresh n’étaient disponibles qu’online, avec ici et là une exception dans un pop-up store. A présent la chaîne a décidé de proposer ses box repas dans les filiales de la chaîne de supermarchés Sainsbury’s.

HelloFresh également disponible au supermarché

Nouveau marché
Cette semaine HelloFresh lance sa box repas pour deux personnes dans 20 filiales de l’enseigne Sainsbury’s à Londres et dans le sud-est du pays. Celles-ci seront vendues au prix de 10 livres sterling. Ultérieurement les box seront distribuées dans toutes les filiales de la chaîne, toutefois l’entreprise n’a pas encore précisé de date. Les colis repas proposeront cinq recettes, qui changeront toutes les six semaines, afin que les clients aient suffisamment de choix.

La décision de HelloFresh de lancer ses box repas au supermarché fait suite à une vaste enquête auprès des clients, qui ont indiqué qu’ils souhaitaient pouvoir se procurer les recettes de HelloFresh en magasin. L’entreprise espère ainsi séduire un nouveau marché de consommateurs désireux de planifier à l’avance leurs repas.

Les chaînes Waitrose et Tesco ont, elles aussi, testé leur propre box repas en magasin.  Toutefois Waitrose a mis fin au projet pilote, car le concept ne répondait aux attentes du client. Tesco pour sa part n’a pas encore révélé ses projets d’avenir, mais a indiqué que le test s’était déroulé de manière satisfaisante. Au Benelux, les enseignes Albert Heijn, Carrefour, Delhaize et Colruyt, entre autres, ont également lancé ou annoncé des box repas.

Source : retaildetail.be

(Auteur : Stéphane Keulian)
S’il est un marché foisonnant d’initiatives marketing et d’expansion de réseaux de magasins physiques, c’est bien celui du fast make-up. Une offre qui s’adresse en priorité aux toutes jeunes femmes et dont KIKO est un des acteurs les plus emblématiques. Et performants.

Models Own opened its first flagship store1

On a aussi vu que le groupe L’Oréal a récemment commencé à ouvrir des boutiques en France sous ses marques NYX, Maybelline et L’Oréal Paris, dans le but de s’offrir de nouveaux leviers de croissance et adresser dès leur plus jeune âge les adolescentes. En vue de les fidéliser au plus tôt. Ailleurs en Europe, 3INA (prononcez Mina) semble aussi prête à accélérer son développement de boutiques physiques en capitalisant sur sa capacité à créer et diffuser très rapidement de nouvelles gammes, notamment en matière de vernis.

Aujourd’hui, coup de projecteur sur Models Own, un autre acteur très inspirant à suivre. Créée par Mark Rodol, un entrepreneur spécialise du marketing, la marque a été revendue il y a 3 ans à un conglomérat saoudien. Mark Rodol en est tout de même resté le CEO afin de piloter son développement.

Jusqu’ici la marque réalise l’essentiel de son chiffre d’affaires (une dizaine de millions d’euros) via sa diffusion dans des chaines généralistes de parfumeries et de drugstores, principalement au Royaume Uni (la marque a été aussi diffusée par Monoprix en France). Et via son site marchand qui propose bien sur l’ensemble de ses gammes.

Depuis la fin de l’année 2016, Models Own accélère en matière de boutiques physiques détenues en propre. Un suite logique à ses “bottle shops”, des pop-up stores installés depuis 2012 dans les allées centrales de quelques grands centres commerciaux en Angleterre ainsi qu’en Asie, et dont la forme de flacons de vernis à ongles a rendu la marque très visible et désirable. Sans compter d’innombrables prix et trophées merchandising.

MODELS OWN OPENED ITS FIRST FLAGSHIP STORE

C’est dans le Westfield de Stratford City, en attendant Trinity à Leeds, que le premier “Boxshop“, le nom associé au format de boutique “traditionnelle”, a vu le jour sur 80 m2.

Un concept de magasin flagship haut en couleurs, très girly, mais conçu pour susciter l’achat d’impulsion et la découverte des différents univers de la marque. Models Own ne se contente pas ici de surexposer ses vernis à ongles mais déploie une offre plus complète de 650 références qui couvre aussi le soin du visage et le maquillage des yeux. A noter la présence de certaines références exclusivement disponibles en magasin physique. Ainsi que la présence de conseillers beauté.

Source : stephanekeulian.com

(Author : Stéphane Keulian)
At a time when a majority of physical retailers is struggling to achieve both growth and profitability, the fast make-up market segment still proves to be extraordinarily buoyant. KiKo is leading the competition with hundreds of stores everywhere in Europe but a few other brands are trying to take advantage of the market condition.

Models Own opened its first flagship store1

In France, L’Oréal Group has recently launched new physical retail networks for 3 of its brands dedicated to the younger audience : Nyx, Maybelline and L’Oréal Paris. Elsewhere in Southern Europe, 3ina (pronounce Mina) is also starting to open new stores to showcase its large fast changing nail polish product range.

Today, let’s have a look at Models Own, a €10 m brand which is mainly distributed in the UK in drugstores and through its e-shop. Models Own has also been successful (and very much noticed) over the last years with retail kiosks in the shape of a nail varnish bottle installed in major shopping centres.

Models Own has recently taken a step forward with its first stand-alone store, called Boxshop at Westfield Stratford City. A second one will follow in Trinty Leeds. We can easily figure out the connection between this Boxshop and the former Bottle Shops. They share the same inspiring and bold DNA with which the brand differentiates from more conservative competitors.

Unlike most of the brands on this market, Models Own has designed a colourful and girly atmosphere where “make-up junkies”, as the brand calls its core fans, can fully enjoy the brand experience while accessing 650 different items, some of them being exclusively sold here. The 80 sq m  store looks more like a playground where some make-up experts are also available to provide advice and information.

The centre of the store features an open pink box, housing promotions and a play table, which promotes experimentation. Some iPads have been displayed for tutorials, advice and inspiration.

Models Owns new stand-alone stores are both experiential and designed to foster impulse buying. Exactly what the young adults are looking for when it comes to physical retail. We will see in the next future if the brand is expanding its network throughout the country before entering Continental Europe.

Source : stephanekeulian.com

(Author : retail design world)
Ted Baker has introduced a series of interactive store windows at its Regent Street store in London, as part of a ‘Keeping up with the Bakers’ campaign.

Interiors Environment POP Wayfinding Products & Services VM Shopfitting Lighting

Developed by Nexus Interactive Arts, the windows encourage passers-by to immerse themselves in the world of the fictional Baker family. By placing their hands onto palm print window sensors, ‘peeping Toms’ will be photographed as they are caught in the act of peering into the Baker’s home. The image is them composited into an element of the display, which includes a TV screen, a window and a portrait on the wall. The image is also posted on Ted Baker’s website, from where customers can share it to social media.

Interiors Environment POP Wayfinding Products & Services VM Shopfitting Lighting1

The windows also use Whispering Windows technology that effectively turns the window into a speaker, letting passing pedestrians hear sound effects from the window displays.

Source : retaildesignworld.com

(Auteur : retail-intelligence)
Les distributeurs continuent d’innover dans leurs magasins afin de rendre l’expérience plus facile et détendue pour les consommateurs. La dernière action à cet égard a été pris en charge par Tesco au Royaume-Uni. Ce géant du retail de la distribution a testé un projet visant à faciliter l’acte d’achat des clients autistes.

L’heure calme du supermarché

En ce sens, l’initiative est de permettre à un moment de la journée, une heure par jour, la mise en œuvre de diverses pratiques qui permettent de faciliter l’acte d’achat à ce type de consommateur. Par exemple, le magasin Tesco dans la ville de Crawley a mis en place cette initiative tous les samedis de 9h à 10h du matin.

Parmi ces mesures : laisser les portes du magasin ouvertes pendant une heure, éteindre le fil musical qui met l’ambiance dans le magasin, atténuer l’éclairage dans le magasin, ne pas faire des annonces par les haut-parleurs, augmenter le nombre d’employés afin de proposer un service plus dédié aux consommateurs qui se trouvent dans le magasin et éteindre les sèches mains des salles de bains.

Cette initiative appeléeQuiet Time a été apprécié par les clients de Tesco.

Source : retail-intelligence.fr

(Author : Sandra Halliday)
UK fashion retailer Ted Baker has continued its tradition of creating unique and quirky ad campaigns with a new shoppable film called Keeping Up With The Bakers, based on a sitcom format and an obvious play on Keeping Up With The Kardashians.

Ted baker unveils shoppable film with Baker family 'sitcom'

The film follows up its first shoppable video, which debuted last year as a pastiche of Mission Impossible, renamed by Ted baker as Mission Impeccable. But the new season takes tech functionality and interactivity much further. The new cinematic sitcom for SS17 focuses on a fictional family in a picture perfect (almost Stepford Wives-like) suburb with the  seemingly-perfect family hiding  plenty of secrets. It is airing on the brand’s own website as well as on the Asos website in the UK and on Nordstrom’s site in the US.

But its presence on social media and in stores is also key. In a move on from the approach taken for Mission Impeccable, Instagram Stories becomes the “gossip channel” for the campaign. That means daily episodes running for eight days and revealing more about the various Baker family members. Shoppers can click though a selection of different TV channels in Instagram Stories to find more content and Ted Baker said it is the first brand to use the Instagram feature in this way.

The company has around half a million Instagram followers but the campaign is also being seen on the brand’s other social media channels, including YouTube and Facebook, with content unique to each.

Virtual reality is a big part of the new campaign too with the brand using 20,000 Google Cardboard VR headsets to bring a 360° film to life in its stores. This is being backed up by interactive window displays in some key locations so passers-by can create a picture of themselves that they can insert into the film and create a shareable gif. However, the VR version of the film will not be shoppable.

It was all created using a number of specialists in the tech and marketing field with Ted Baker working through digital agency Poke and using photographers Crown & Owls. The shoppable film was shaped by Happy Finish and Wirewax and the interactive window by the Interactive Arts Division of Nexus Studios.

Source : us.fashionnetwork.com

(Auteur : Sandra Halliday)
Le personal shopping se développe dans les magasins, que ce soit en face à face ou à travers des applications mobiles. La chaîne de grands magasins Debenhams annonce avoir « significativement » augmenté son activité dans ce domaine grâce aux nouvelles technologies.

Debenhams, le personal shopping s'envole grâce aux technologies mobiles

L’entreprise a observé une progression de 25 % de ses prises de rendez-vous en tout juste 12 mois, alors que le personal shopping faisait partie de l’offre de Debenhams depuis plus de 20 ans. Le nombre de réservations en ligne a par ailleurs doublé.

Debenhams a précisé à FashionNetwork que le personal shopping était depuis longtemps un facteur clé de l’engagement de ses clients à hauts revenus, tout en ajoutant que cet outil souffrait d’une notoriété « extrêmement basse » et de la faiblesse de la croissance des nouveaux utilisateurs, en raison des obstacles liés à la réservation du service.

Son nouveau système de réservation omnicanal, qui est disponible dans 88 des 240 magasins du groupe, permet maintenant aux clients de réserver plus facilement leurs sessions de personal shopping.

Celui-ci, qui a été créé par BookingBug, remplace donc l’ancienne infrastructure qui avait été mise en place lors de l’arrivée en ligne de la chaîne de grands magasins. Un ancien système qui n’avait donc pas été conçu pour une audience mobile et ne s’intégrait pas parfaitement avec le reste du site Internet de Debenhams. Enfin, le système ne permettait pas non plus d’extraire des données utilisables concernant l’utilisation du service par les consommateurs, pas plus qu’il ne permettait de modifier les rendez-vous en temps réel.

Selon Donna Hudson, coordinatrice marketing chez Debenhams, le système de réservation ne permettait par de renforcer l’expérience des clients réguliers du service de personal shopping et l’entreprise était consciente de la nécessité de mettre en place un système de qualité permettant de « fournir aux clients un service premium ».

La responsable ajoute que l’entreprise envisage d’utiliser le nouveau système pour proposer d’autres services, comme la réservation de sessions beauté. BookingBug, de son côté, poursuit ses collaborations avec d’autres grandes enseignes comme John Lewis ou BabiesRUs.

Source : fashionnetwork.com

(Author : Laura McQuarrie)
Self-checkout stations can be found across many grocery stores, and some forward-thinking fashion retailers are also adopting this system, provided that they have come up with a solution to deal with the issue of loss prevention.

Imperial Cars Introduced the First-Ever Automotive Self-Checkout

Considering that consumers leaving a store with large-ticket items is a concern, the idea of a self-service checkout for cars seems unheard of, but Imperial Cars recently implemented one in its showroom.

After shopping around for a new car and filling out any necessary legal paperwork, those who want to use ‘The Fast Lane’ may drive straight up to the kiosk. At this station, they are able to touch the screen of a tablet to enter their personal details and have the system verify that they car they are driving away with is indeed their new purchase.

Source : trendhunter.com

(Auteur : Yoni Van Looveren)
Le distributeur de box repas HelloFresh a ouvert un pop-up store à Londres. La boutique éphémère, située dans la gare Old Street, sera ouverte durant tout le mois de mars.

HelloFresh ouvre un pop-up à Londres

HelloFresh fête ses cinq ans
Les passants peuvent y acheter les ingrédients des recettes les plus populaires de HelloFresh. Une boîte comportant un repas coûte 10 livres sterling. 10% des revenus du pop-up seront offerts à Felix Project, une organisation qui s’efforce de limiter le gaspillage alimentaire. En novembre HelloFresh avait déjà organisé une initiative similaire durant quelques jours à la gare de Waterloo et avait alors reversé l’intégralité des gains à Felix Project.

Le pop-up s’inscrit dans le cadre de la célébration du cinquième anniversaire de HelloFresh. La boutique sert des cocktails non-alcoolisés et organise des actions promotionnelles pour encourager les ventes, avec notamment la possibilité de gagner des box gratuites et un voyage à Florence.

Davantage de flexibilité pour l’enlèvement
Pourtant ce pop-up est plus qu’un coup publicitaire, il s’agit également de tester le succès d’un point de vente physique. « L’ouverture de notre premier espace commercial représente une période passionnante pour notre entreprise », explique le CEO Ian Marsh. « Nous répondons à une demande des clients qui souhaitaient davantage de flexibilité pour le retrait de leur box repas en rentrant chez eux. »

Lancé en 2012 au Royaume-Uni, HelloFresh est aujourd’hui actif dans neuf pays et compte environ 850.000 abonnés.

Source : retaildetail.be

(Auteur : Ndiaga Diagne)
À Leicester Square se trouve le plus grand magasin Lego au monde, en tant qu’étendard de la marque le magasin se devait d’offrir une expérience unique à ses clients.

Le magasin Lego de Londres offre une expérience unique à ses clients !

Son expérience, Lego l’a trouvé : « Mosaic Maker. » Comme son nom l’indique c’est une machine qui permet une expérience personnalisée. Pour cela il faut rentrer dans le photomaton, prendre sa photo et en moins de 10 minutes « Mosaic Maker » vous ressort une notice et les briques nécessaires pour fabriquer votre portrait en Lego.

John Goodwin, le Vice Président et Directeur Financier de Lego s’est montré très enthousiaste à ce propos : « nous voulons développer et inspirer les enfants comme les grands à travers des expériences de jeux créatives, et dans ce magasin il n’est question que de cela. Les parents comme les enfants peuvent explorer tout l’univers Lego tout en y étant en immersion totale. »

Dans cette logique de créativité et d’expression libre que la marque s’est toujours attelée à véhiculer, avec son réseau social notamment. Le magasin propose également la « Master Builders Playtable » qui est une table où les enfants (et les adultes) sont libres de construire tout ce qu’ils imaginent avec l’aide de Lego Master Builders qui arpentent le magasin en partageant avec les apprentis constructeurs des conseils et des astuces.

De plus, en partenariat avec les transport de Londres, le fabricant de jouet a construit en taille réelle un « Tube » c’est-à-dire un wagon de métro. Il est fait de 637.903 briques et a pris 3399 heures de fabrication !

Source : siecledigital.fr