Activation Commerciale

(Autheur : Claire Morel)
L’enseigne d’ameublement vient d’acquérir des tablettes tactiles pour ses vendeurs. Celles-ci leur permettront de renseigner les clients sur les caractéristiques et les tarifs des articles, vérifier l’état des stock, la disponibilité en temps réel, etc.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

A partir de juin 2014, Conforama équipe ses vendeurs de tablettes dans ses 203 magasins. L’enseigne d’ameublement a fait appel à Hub One, fournisseur de services mobiles et télécoms, qui lui fournit des modèles Huawei Ascend Mate 6.1. Par la digitalisation de ses points de vente, Conforama souhaite contribuer à la modernisation de son image, augmenter le nombre de références proposées à la vente en magasins, permettre aux vendeurs de mieux conseiller le client, et enfin améliorer l’expérience clienten lui apportant davantage de services.

Ces tablettes tactiles sont connectées au système d’information de l’enseigne grâce à un réseau Wifi dédié, offrant ainsi un accès direct à l’ensemble des produits et services proposés. Elles permettront aux vendeurs d’accompagner les consommateurs en les informant sur les caractéristiques et les tarifs des produitsl’état des stocks, la disponibilité en temps réel. A terme, ils pourront également proposer des démonstrations produits sous forme de vidéos et commander en ligne des articles non disponibles en magasins. Près de 1 000 tablettes ont d’ores et déjà été déployées.

Source : relationclientmag.fr

(Auteur :pubeco)
Fin 2013, Mcdonald’s lançait une nouvelle opération dans deux restaurants en Californie (Laguna Niguel) et dans l’Illinoise (Romeoville) qui consistait à proposer aux clients de faire leur burger sur mesure. Le concept interactif passe par des Ipads disposés dans les restaurants qui permettent de personnaliser les ingrédients et permet au client d’avoir un véritable rôle dans l’élaboration du produit.

 

mcdonald

L’idée a germé à la suite d’une campagne en Allemagne menée en 2012 qui a permis a plusieurs Mc Donald’s-addicts de faire leur propre burger. Les clients ont pu utiliser un « burger configurator » sur le site de l’enseigne pour promouvoir leur recette à travers des vidéos et le partage sur les réseaux sociaux pour gagner des votes. Les burgers les plus populaires ont ensuite été mis en vente dans tous les restaurants McDonald’s du pays.

Un concours qui a eu un succès retentissant avec 5 millions de participants et 45 000 burgers « personnalisés » vendus la première semaine de commercialisation. De quoi inspirer la branche américaine à pousser le concept encore plus loin et faire de cette personnalisation une option permanente. Pour l’enseigne, c’est l’occasion de montrer que le fast-food n’est pas forcément synonyme de contrainte dans le menu, et pour les clients, c’est un outil qui ouvre la porte à toutes les fantaisies. Rien ne dit pour l’instant si ces « premium burgers » personnalisés seront disponibles bientôt dans tous les Mc Donald’s américains et au-delà, mais cette opération montre que l’enseigne n’entend pas reposer sur ses acquis.

Source : pubeco.fr

(Auteur : Christian Barbaray)
Les tablettes tactiles sont un moyen (le seul ?) pour que les clients d’une grande surface puissent répondre «en temps réel et sur le lieu de vente».

Système U & tablettes tactiles

 

Le magasin SUPER U de Fessenheim a retenu une approche originale en 3 points :
  1. Une tablette tactile en rayon
  2. Qui change de rayon tous les jours !
  3. Pour mesurer la qualité de service aux rayons frais : poissonnerie, traiteur, boucherie, etc
La contrainte liée à ce type d’outil est le peu de temps dont disposent les clients en faisant leurs courses. On ne peut pas administrer un questionnaire de 50 questions !
Une série de 4 questions a donc au préalable été définie, de manière à être adaptées à tous les rayons frais.
  1. l’accueil,
  2. le temps d’attente,
  3. la fraîcheur des produits,
  4. l’opinion globale.
Les réponses sont données via des smileys de couleur à l’écran, qui permettent une compréhension immédiate de la part des clients.
Le traitement est fait en temps réel via un Web reporting sécurisé. On voit ses résultats le soir et on peut échanger entre responsables de rayon… Les atouts de la solution selon le directeur et ses équipes « la simplicité de l’outil et de ses fonctionnalités, la praticité, le temps réel ».
Le directeur du magasin envisage de coupler la tablette « écoute clients » avec une opération de couponing. Ceci permettrait de recueillir davantage de réponses et de récupérer les mails des clients. De l’écoute, de la communication client, deux bons moyens de dynamiser son activité !
(Auteur : Valentin Blanchot)
La chaine de restaurants Buffalo Wild Wings va installer des tablettes à toutes les tables de ses restaurants. Après une phase pilote plus que concluante qui a débuté en Novembre 2013, la chaine a annoncé qu’elle allait étendre l’outil à tous ses restaurants d’ici fin 2015.

 

tablette  Buffalo Wild Wings

Les tablettes utilisent une plateforme appelée GoBEOND qui s’adresse aux propriétaires de bar et de restaurant désirant offrir plus d’expérience à leurs clients. Avec ce système, les propriétaires peuvent :

• Attirer plus de clients : on le sait tous, le monde attire le monde. Un restaurant vide ne fait pas toujours envie. Les tablettes offrent une opportunité d’améliorer la rétention de clients pendant les moments calmes.
• Mieux fidéliser : qu’est-ce qui provoque le retour du client dans le même établissement ? Le service, la qualité de ce qu’on y consomme, parfois le prix, mais surtout l’ambiance. Les tablettes offrent des jeux où tous les clients peuvent se retrouver.
• Augmenter leur chiffre d’affaires : plus de clients, plus de rétention, plus de fidélisation…

Comme pour la table digitale de Pizza Hut, les tablettes permettent de commander, jouer, et payer.

Source : siecledigital.fr

(Auteur : Hélène Loremon)
Nature & Découvertes modernise le passage en caisse de ses magasins grâce à l’utilisation d’une tablette mobile d’encaissement, développée par Generix Group, éditeur de logiciels. Déjà testé dans les magasins de centres commerciaux franciliens dont Vélizy 2, ce système devrait s’étendre d’ici 2015 à l’ensemble du réseau de distribution.

Nature-Decouvertes équipe ses magasins de tablettes

L’enseigne de loisirs consolide sa stratégie cross-canal. Grâce à la plateforme Generix Collaborative Customer les vendeurs peuvent désormais scanner le produit avec la tablette, recevoir un paiement par carte bleue et imprimer le ticket sans passer en caisse, se réjouit Josselin Ollier, Directeur des Systèmes d’Information de Nature & Découvertes.

Précisément, en situation d’achat,  les vendeurs scannent le produit avec la tablette, reçoivent un paiement par carte bleue et impriment le ticket sans passer en caisse”.Connectée sur le back office CRM, ERP de l’enseigne, cette solution permet d’unifier les données en provenance de tous les canaux (sites web, mobiles, réseaux sociaux, points de vente) et d’exécuter en temps réel les opérations de vente, de promotion et de fidélité. « Proposer des services innovants demeure une priorité pour offrir une expérience unique à nos clients », souligne Patrick Lerigner, Directeur Général de Nature & Découvertes. En novembre 2012,  elle annonçait la mise en place d’un dispositif Click & Reserve et de Click & Collect ou encore les tablettes favorisant le Store-to-Web.

Source : marketingperformer.fr

(Author : JENNIFER FAULL)
Aldi, the budget supermarket chain, has launched its own tablet, following the likes of rival retailers Tesco and Asda.

The 7-inch Medion Lifetab E7316 , priced at £79.99, has 8GB of storage, a screen resolution of 1024×600, and a battery life of around four hours. It runs on the Android 4.2.2 Jelly Bean processor, meaning it supports Google Play.

While its specs might not be match the Argos MyTablet, which launched in October, or the Tesco Hudl, it is considerably cheaper. It is £20 lower than Argos’s offering and £40 less than the Hudl.Tony Baines, of Aldi, said: “We have positioned our Christmas offering this year to cater for every member of the immediate family with a fantastic gift at a manageable price, without compromising on quality.” The Aldi Lifetab is set to launch in stores tomorrow, 8 December.

Source : thedrum.com

(Author :Chloe Rigby)
Tesco is launching its own tablet computer, the Hudl, as part of its multichannel strategy to enable shoppers to buy whenever, however and wherever they want.

The supermarket says its move to launch the £119, 7in high definition tablet at the end of September brings the technology within the most people’s reach, enabling them to access ecommerce services as well as online entertainment. Tesco Clubcard holders will be able to use Clubcard Boost to double the value of their vouchers to buy the tablet, set to launch on September 30.

The tablet prioritises Tesco’s own digital services, including blinkbox movies and TV, music and Clubcard TV, all accessible from a dedicated launcher button. But users can also access a wide variety of online entertainment and shopping through Google Play, which hosts more than a million apps. The system is built on the Android Jellybean 4.2.2 operating system.

Tesco says it is launching the Hudl tablet, which it has designed and built itself, in the light of Ofcom’s statistic that three-quarters of UK households do not have a tablet. Tesco says its own research shows many feel the technology is too expensive or intimidating.

“Hudl is a colourful, accessible tblet for the whole family to enjoy,” said Tesco chief executive Philip Clarke. “The first stage in our tablet offering, it’s convenient, integrated and easy to use with no compromise on spec. Customers are quite rightly very discerning about the technology they buy so we knew we had to be competitive on all fronts.

“Being online is an increasingly essential part of family life and whilst tablets are on the rise, usage is stil quite limited. We feel the time is right for Tesco to help widen tablet ownership and bring the fun, convenience and excitement of tablets to even more customers across the UK. The digital revolution should be for the many, not for the few.”

Tesco has pioneered many aspects of online shopping, introducing grocery home delivery to the UK, as well as supermarket drive through collection. It also operates what it says was the world’s first virtual store in South Korea, where commuters buy groceries via their mobile phones.

Source : internetretailing.net

(Auteur : Alain Clapaud)
Parmi les technologies présentées par eBay à Berlin dans sa boutique du futur, le geofencing ou comment la géolocalisation va totalement redéfinir le rapport entre le vendeur et le client.

 

Le commerce tel qu’on le conçoit habituellement, c’est-à-dire avec un consommateur qui se rend dans une boutique pour acheter un article, est sur le point de voler en éclats. Beaucoup de clients étant hyperconnectés, le rôle du point de vente se voit de plus en plus relégué à celui de simple vitrine pour des sites marchands qui offrent de meilleurs prix. De plus, les consommateurs n’hésitent plus à comparer les prix grâce à leur smartphone. Ainsi, eBay et sa filiale GSI Commerce travaillent à apporter des réponses adaptées aux marchands pour faire face à cet essor du m-commerce (Mobile Commerce).

La reconnaissance d’image exploitée pour la vente

Car puisque l’acheteur est armé d’un smartphone, on peut exploiter son terminal pour le géolocaliser et ainsi optimiser des offres à lui proposer. Ainsi, au catalogue des technologies dont dispose eBay, citons l’application Redlaser, capable de reconnaître un produit à partir d’une simple image. Plus besoin de QR Code, une photo de l’article permet au système de retrouver sa référence, et donc sa fiche produit. Dans le scénario proposé par eBay, la cliente prendra ainsi en photo l’article et le commandera sans même entrer dans le magasin. Plusieurs options de livraison sont possibles : expédition au domicile de l’acheteur ou retrait en magasin. L’application mobile s’interfaçant à ce moment-là au back office de la boutique, la plate-forme GSI Commerce.

Armer les vendeurs de tablettes pour améliorer les ventes

Car les vendeurs disposent eux aussi d’une nouvelle arme : la tablette numérique. C’est sur son interface mobile que le vendeur va pouvoir consulter les commandes réalisées en son absence, mais aussi les profils des clients. Des profils qui n’ont plus rien à voir avec les fiches clients telles qu’elles existent dans les systèmes d’information actuels. Ils ressemblent plus à des profils Facebook, puisque le vendeur dispose non seulement de l’historique d’achat du client et de ses points fidélité, mais il sait tout aussi sur ses goûts, ses mensurations, ses couleurs et ses matières préférées. Ainsi, lorsque le client vient retirer son article, le vendeur peut lui proposer des articles associés et un paiement directement sur sa tablette.

Source : 01net

Décidément le secteur de l’habillement et les nouvelles technologies font bon ménage ! Aujourd’hui, ce sont les magasins britanniques Oasis qui viennent s’ajouter à la liste de magasins connectés grâce à des tablettes permettant aux clients d’accéder au catalogue web de l’enseigne au sein du point de vente. Une belle façon d’utiliser la technologie pour améliorer l’expérience client et combler le fossé entre le monde online et le monde physique ! Pour preuve, le projet a même été récompensé par un Retail Week Award.

Dans le flasghip store Oasis (Argyll Street, Londres), les clients peuvent utiliser les tablettes tactiles de type iPad pour naviguer sur le catalogue web de l’enseigne. Selon Liz Evans, directrice générale de l’enseigne, ces tablettes tactiles permettent “une expérience shopping amusante et plus pratique. Les gens n’ont pas à faire la queue et peuvent acheter depuis n’importe où dans le magasin. Ils peuvent aussi consulter des produits sur le web et prendre des photos d’eux-mêmes lorsqu’ils essaient des vêtements. Nous voulons rendre le shopping amusant et innovant.”

Les vendeurs ne sont pas en reste puisqu’ils sont eux aussi équipés de ces tablettes qui leur permettent de vérifier la disponibilité du produit dans le magasin et commander un article s’il n’est pas en stock. Les vendeurs équipés de tablettes tactiles peuvent être sollicités par le client pour demander un produit dans une taille différente ou dans une couleur différente par exemple. Si le vêtement lui plaît, le client peut régler directement depuis la cabine d’essayage grâce aux tablettes. Les achats sont ensuite envoyés au domicile du client, tout ça en moins de 90 minutes. Aussi, aux moments creux de la journée, les équipes peuvent se servir des dispositifs mobiles et connectés pour accéder à des portails d’entraînements, pour rechercher des tendances sur le web et pour s’exercer aux transactions.

Continue Reading…

Le franchiseur espagnol de prêt-à-porter met en place dans 500 de ses 2 400 points de vente sous enseigne un nouveau service pour les achats par le biais de tablette tactile.

Parmi les marques pionnières en matière d’e-commerce (l’ouverture de son site marchand date de 2000), Mango innove en annonçant la mise en place d’un nouveau service : la vente en boutique par le biais de dispositifs tablette permettant aux clients d’acheter le modèle souhaité (collections Mango, He by Mango et Mango Touch, soit 2 500 références par saison) mais momentanément indisponible sur le point de vente. Le paiement s’effectue donc sur place puis le client peut recevoir sa commande en boutique ou à son domicile.
Lancé ce mois-ci, le dispositif sera appliqué dans plus de 500 boutiques du réseau mondial du franchiseur espagnol dont l’Espagne, la France, l’Allemagne, le Portugal, l’Autriche, la Belgique, l’Italie, la Pologne, la Turquie, le Royaume-Uni et les Etats-Unis. Le chiffre d’affaires de la vente en ligne a atteint 36,2 M€ l’an passé (+72 %) et pourrait atteindre 70 M€ en 2012 selon la société.
Rappelons qu’en France, Mango s’appuie sur un réseau de distribution de 140 magasins sous enseigne dont 45 % exploités par des partenaires en commission-affiliation.

Source : franchise-magazine