Activation Commerciale

(Auteur : Business Insider)
SoftBank est devenu un acteur majeur du commerce en ligne indien, après avoir investi 100 milliards de dollars dans Flipkart via son fonds Vision. 

SoftBank est désormais un acteur influent de l'e-commerce indien avec un investissement de 2,5 Mds$ dans Flipkart

Flipkart est la plus grande entreprise d’e-commerce en Inde, possédant environ 37% des parts du marché, selon des estimations de l’industrie. Flipkart a confirmé l’accord mais n’a pas précisé combien SoftBank avait investi. L’Economic Times estime l’opération entre 2,4 et 2,5 milliards de dollars. Flipkart avait déjà levé, lors du même tour de table, 1,4 milliard de dollars de Tencent, Microsoft, et eBay. Globalement, l’entreprise de commerce a désormais 4 milliards de dollars en cash.

Cette levée fait de SoftBank un des plus gros investisseurs de Flipkart. Mais aussi un des principaux actionnaires du plus grand concurrent de Flipkart, à savoir Snapdeal, qui possède 14% du marché. A eux deux, Flipkart et Snapdeal possèdent plus de 50% du marché du commerce en ligne indien, même si Amazon India est un concurrent qui progresse. SoftBank est aussi un investisseur de l’entreprise de paiements en ligne indienne, Paytm.

L’investissement clôture une saga de plusieurs mois impliquant SoftBank essayant d’entrer dans le capital de Flipkart, d’abord en essayant d’organiser une fusion avec Snapdeal. Les discussions se sont arrêtées à la fin du mois de juillet, mais de nombreux articles ont suggéré que SoftBank participerait à la prochaine levée de fonds de Flipkart.

Le patron de SoftBank Masayoshi Son a déclaré: “L’Inde est le terrain de grandes opportunités. Nous voulons soutenir des entreprises novatrices qui sont clairement des gagnants en Inde parce qu’elles sont les mieux positionnées pour influencer la technologie et aider les gens à mener une vie meilleure. En tant que pionniers de l’e-commerce indien, Flipkart fait ça tous les jours.”

Source : businessinsider.fr

(Author : Adario Strange)
You may worry about a future in which robots will take your job, but in Japan, that future is already happening — and it’s being led by SoftBank’s Pepper robot.

Robots, not humans, will serve you at SoftBank's new store in Japan

On Wednesday, the Japan-based telecom giant announced plans to launch a public-facing cellphone store staffed primarily by Pepper robots, with just a few lowly humans allowed to hang around as robot helpers. The new robot-staffed store will be located on Tokyo’s swank Omotesando luxury shopping strip and will feature five to six Pepper robots working to help customers looking to buy a mobile phone with SoftBank wireless service. Humans will only be on hand to help with the customer identity verification process.

Pepper is a humanoid robot SoftBank introduced in 2014 that can move around offices and homes on its own and listen and respond to speech; it lets users operate its apps via a chest-mounted touchscreen. When the robot — which measures 4 feet tall, weighs about 61 pounds, and costs $2,000 — first launched, it sold out. But despite that early success, SoftBank is doing everything it can to popularize the robot as it makes its way into Japanese homes (and, likely, the rest of the world).

“I don’t know how this will turn out, but it should be a quite interesting experiment,” SoftBank CEO Ken Miyauchi told the Japan Times during the Pepper World 2016 conference in Japan (watch the video below).

SoftBank released several concept drawings of the robot-staffed store, and the images, while only illustrations, depict a surprisingly realistic and practical looking three-story building in which five different robots are engaged in assisting human customers.

In addition to the consumer initiative, SoftBank is also launching four Pepper for Biz Atelierlocations in Tokyo, Osaka, Aichi and Fukuoka. The locations will serve as hands-on areas for business customers interested in trying out the Pepper robot for possible use on the enterprise level.

Miyauchi noted that the robots represent a potential labor-saving solution for the company. While that may be good news for Japan, which is mired in a labor shortage crisis due to its shrinking population, this early glimpse at the future of human retail workers displaced by robots could be troubling for other wealthy countries.

At this point, though — as Miyauchi added — the stores are just an experiment, so human retail workers still have a little breathing room before the robot takeover begins. And even though the on-site humans will supposedly only be there for customer identity verifications, they will likely also serve as a guide for customers who have trouble interacting with a robot for the first time. The SoftBank robot-staffed store will be in operation from March 28 to April 3, from noon to 7 p.m. local time.

Source : mashable.com

(Auteur : Geoffray Sylvain)
SoftBank annonce qu’il ouvrira une boutique entièrement animée par ses robots Pepper, des humanoïdes doués d’une intelligence artificielle suffisante pour assurer cette tâche selon le géant japonais.

Au Japon, un magasin entièrement animé par des robots !

Fort du rachat du français Aldebaran Robotics et d’une levée de fonds de 236 M$ en 2015, le groupe SoftBank poursuit la commercialisation du robot Pepper, qu’il avait à l’origine souhaité pour répondre aux besoins de son réseau de boutiques. Même si le robot connecté Pepper est désormais commercialisé sous forme de leasing un peu partout dans le monde –dont en France chez Carrefour– SoftBank compte bien utiliser son robot pour faire bouger les lignes en matière de robotique commerciale.

Un magasin entièrement robotisé
Hier, le groupe télécom japonais a annoncé que l’une de ses nouvelles boutiques pousserait le concept de conseil robotisé à un nouveau niveau : SoftBank ouvrira un point de vente de smartphones uniquement animé par les robots Pepper. Ce magasin entièrement animé par des conseillers mécaniques est une première mondiale et ouvrira au cours des prochaines semaines dans la galerie commerciale de luxe Omotesando de Tokyo. Six robots y seront chargés d’engager la conversation et d’orienter les visiteurs dans l’achat d’un smartphone adapté à leurs besoins.

Le défi de Pepper
Malgré tout, c’est un véritable défi économique que de confier son accueil client à des circuits imprimés. En Septembre dernier, on se souvient que SoftBank avait par exemple enregistré le premier cas d’aggression d’un de ses robots par un client (éméché) peu courtois et plutôt fâché d’être conseillé par un humanoïde. En dépit des annonces catastrophiques concernant les destructions d’emplois causées par les robots, il faut toutefois préciser qu’il s’agit là uniquement d’une expérimentation pour une durée d’une semaine (du 28 Mars au 3 Avril). D’autres essais auront lieu par la suite à Tokyo, Osaka, Aichi ou Fukuoka mais le remplacement des hommes par les robots n’est donc pas encore acté.

Pepper en France
En France, les premiers pas de ce robot compagnon ont lieu au sein de l’hypermarché Carrefour de Claye-Souilly en banlieue parisienne. Plusieurs exemplaires seront utilisés pour proposer leur aide aux clients et les orienter vers le rayon adéquat. Les robots Pepper proposeront des idées de recettes ou conduiront des enquêtes de satisfaction auprès de la clientèle selon l’AFP.

Source : www.aruco.com