Activation Commerciale

(Auteur : Antoine Peltier)
Récemment, Reebok à ouvert une salle de sport au cœur de 2ème arrondissement de Paris : « La Salle de Sport », tout simplement. Ce ne sont pas moins de 1700m2 dédiés à l’univers de la marque, mélangeant salles d’entraînement, de fitness, de boxe, yoga, danse… mais aussi lieu de vente d’équipements spécialisés. Avant de se pencher sur l’identité du lieu, pensée par l’agence be-poles, voyons pourquoi l’ouverture d’un tel lieu est si pertinente pour Reebok.

Reebok investit dans le brutalisme

Reebok : un positionnement en mutation
Rappelons qu’en 2005, Adidas avait sorti le chéquier pour acquérir Reebok : un trois suivi de neuf zéros, tout de même. Les deux concurrents regroupés sous le même toit, la première marque décide alors que la seconde va se concentrer sur l’univers fitness.

En 2014, Reebok se tourne vers un nouveau logotype à base de triangle au grand dam des fans de l’ancienne identité, aujourd’hui devenue « vintage ». Pourquoi ? Parce que le triangle est un symbole d’équilibre. Il est composé de trois parties distinctes représentant les changements physiques, mentaux et sociaux. Ouvrir une salle de fitness résulte donc du bon sens. Au programme : training, running, yoga, danse et aérobic, on vous fait visite. Suivez le guide !

La Salle de Sport : une identité brutaliste
« Brutaliste » venant du courant artistique des années 60 qui, en architecture, visait à supprimer tout ornement pour retourner à l’état naturel, sauvage, presque primitif.Un certain « Le Corbusier » en était très friand, ce nom vous dit quelque chose, non ?

La marque Reebok s’est donc entourée de l’agence be-poles pour faire exister son concept, et cela commence par le choix du nom : quoi de plus naturel que d’appeler une salle de sport… « La Salle de Sport » ?

Reebok investit dans le brutalisme1

Le logotype du lieu utilise une typographie condensée à graisse épaisse et constante, rappelant un mélange de pochoir urbain et des fontes de campus sportifs américains. C’est aussi en cohérence avec les lignes géométriques qui les entourent, elles inspirées des délimitations sur les terrains de jeu. L’univers du sport de rue est entrée dans La Salle de Sport.

Pour marquer cet aspect « matière brute », la signalétique est appliquée à la peinture directement sur les murs. Des inscriptions de chantier indicatives restent écrites à la main sur le béton. Tout est fait pour vous plonger dans une ambiance industrielle qui s’apparente à la force déployée dans le fitness.

L’espace, une continuité logique de l’identité
L’endroit semble à peine terminé : les parpaings sont apparents et la lumière arrivent à l’aide de rangées de néons blancs. Les matériaux choisis sont dans la veine de tout ce que nous avons pu dire avant : béton, métal pour les casiers, gomme pour les salles de musculation et pour la piste de course dans l’entrée (qui nous rappelle l’aéroport de Narita par la même occasion !).

Tout est bien entendu travaillé pour aller dans le sens de cette brutalité raffinée. L’agence be-poles a d’ailleurs laissé un clin d’œil : l’ajout de son célèbre « Sac en Papier » tiré de la collection L’article, tout à fait en accord avec un tel lieu.

La Salle de Sport est à sa place dans la stratégie de Reebok : c’est un lieu dédié au dépassement de soi, au travail et à la sculpture de son corps. N’hésitez pas à aller jeter un œil, ça en vaut le détour !

Reebok investit dans le brutalisme2

Source : weneedcafeine.com

(Auteur : Marion Deslandes)
Reebok renforce son empreinte parisienne sur le marché du fitness. La marque du groupe Adidas, qui possédait jusqu’alors un Fithub, doublé d’une boutique, dans le quartier de l’Opéra, inaugurera fin juillet La.Salle.De.Sport du côté de Madeleine. Un lieu hybride de 1 700 mètres carrés alliant espace de pratique, magasin et univers détente.

Reebok présente La.Salle.De.Sport, sa nouvelle adresse parisienne

Concept unique en Europe, ce projet a été monté par trois associés, Christine Pourcelot (ex-Du Pareil au Même), Aymeric Foulon (gérant de magasins) et Sandrine Retailleau (ex-directrice Reebok France), en partenariat avec le label américain. « Au-delà de l’effort et de la performance sportive, nous avons imaginé La.Salle.De.Sport comme un lieu de vie qui se veut défricheur d’idées, créateur de liens, ouvert sur Paris et le monde, reliant le sport à la mode, l’art et la culture, pour favoriser le plein accomplissement de soi par l’engagement, la découverte et le partage », expose Sandrine Retailleau.

Au 28 place de la Madeleine donc, Reebok prend la place de La Pinacothèque et proposera quatre activités (cours, stages et accompagnement personnalisé), à savoir le CrossFit, la boxe, le cycling, le yoga/pilates. Des disciplines grâce auxquelles la marque a remodelé son image ces dernières années. « Pour Reebok, c’est bien plus qu’un flagship que nous ouvrons. Ce lieu unique alliant pratique et équipement permet de renforcer notre ancrage dans le fitness et de stimuler un marché devenu aussi important que le running avec ses 12 millions de pratiquants », livre Cécile Montmasson, directrice marketing de Reebok. Un temple également événementiel puisque les lancements de nouveaux produits, shootings, tests et autres rencontres avec les ambassadeurs (Laury Thilleman, par exemple) y seront orchestrés.

L’espace de vente, s’étendant sur 250 mètres carrés, sera lui aussi entièrement dédié au fitness. Il sera adossé au Social Club, lieu de détente et d’échanges, dans lequel seront organisées des conférences. La collection de sneakers de la ligne « Reebok Classics » y prendra aussi place. Enfin, les réseaux sociaux tiendront une place de choix, puisqu’une équipe d’influenceurs va être créée et rattachée à La.Salle.De.Sport en tant que « membres fondateurs ».

Source : fr.fashionnetwork.com

(Auteur : VÉRONIQUE YVERNAULT)
La marque du groupe Adidas a inauguré son premier magasin concept à Paris, dans le quartier de l’Opéra. Un espace certes de vente, mais surtout d’expérience de la pratique sportive (cross-fit, yoga…) et de la marque.

 

Ça, c’est fait ! Depuis plus d’un an, Reebok cherchait un emplacement pour ouvrir un concept-store dans Paris.

Lire la suite : ici

Source : lsa-conso.fr