Activation Commerciale

(Author : Dan O’Shea)
Lowe’s is adding two new augmented reality tools to its AR app roster early October, including a virtual tape measure app called Measured, and an app called Envisioned by The Mine, which allows customers to visualize furniture in their own homes or workplaces, according to a press release.

Lowe's leverages Apple's ARkit for new apps

Both apps are built on Apple’s ARkit development platform and can be used on iphone models 6s or newer. Measured, which uses the smartphone camera view to help users measure a specific distance, is already available for download at Apple’s App Store.

Envisioned gives users access to 3D images of items generated by Lowe’s Innovation Labs’ proprietary 3D content creation and distribution technology called LIL 3D.

The emergence of Apple’s ARkit and the official launch of iOS 11 last week have drawn several new retailers into the AR app game, but Lowe’s isn’t a newcomer. The home improvement retailer has been looking to leverage AR since well before ARKit came into play, having announced its Lowe’s Vision app for in-home project help and its Lowe’s Vision: In-Store Navigation app earlier this year.

The retailer has also been leading the way on 3D modeling technology in-house, announcing LIL 3D, a so-called “ultra-realistic” 3D tech in July. As more retailers, particularly from the home improvement and home decor sectors, bring out their own AR apps, having proprietary stakes in some of the tech used and experience working with it could be a differentiator for Lowe’s.

The retailer looks to have the largest AR app roster of any retailer, with at least four apps that have been announced. The first two were built using Google Tango technology, usable only on the two mobile devices that support the technology so far — the Lenovo Phab 2 Pro and the Asus Zenfone AR — while these two latest apps will get the benefit of being built on Apple’s new and much-hyped ARkit, and, more significantly, will be available to millions of users of many different iPhone models.

Source : retaildive.com

(Auteur :  Juliette Raynal)
Le géant suédois de l’ameublement vient de dévoiler Ikea Place, une application mobile qui permet de visualiser en réalité augmentée des meubles dans son intérieur. La nouvelle app sera disponible sur iOS 11 (dont le déploiement est prévu cet automne) et repose sur la plate-forme ARKit d’Apple.

Ikea lance Place, sa nouvelle application en réalité augmentée

Cdiscount n’est pas le seul retailer à miser sur la réalité augmentée. Ikea vient de dévoiler sa nouvelle application en AR baptisée Ikea Place. Disponible sur iOS 11 (dont le déploiement est prévu cet automne), l’app mobile permettra à un utilisateur de visualiser en trois dimensions et en taille réelle toutes sortes de meubles dans son intérieur. Un moyen simple de vérifier que le canapé d’angle trois places ne mange pas toute la place du salon ou que le meuble TV Mostorp se glisse bien entre les deux bibliothèques Fjälkinge.

2000 PRODUITS COMPATIBLES AU LANCEMENT
L’application s’appuie sur ARKit. Présentée lors de conférence WWDC en juin dernier, cette plate-forme dédiée aux développeurs permet de faciliter le travail des éditeurs d’applications mobiles. Fruit des efforts de recherche (et d’acquisitions de start-up) d’Apple en matière d’intelligence artificielle depuis plusieurs années, elle permet non seulement de placer des objets virtuels dans un environnement réel et de se déplacer autour, mais aussi de se rendre compte de leur texture et d’avoir une idée des jeux d’ombres et de lumières qu’ils génèreraient dans la pièce.

Lors de son lancement, l’application Ikea Place permettra de visualiser en réalité augmentée quelque 2000 produits du catalogue du géant suédois. Ikea a privilégié, dans un premier temps, les meubles les plus encombrants et les articles les plus populaires de sa collection. Par la suite, le retailer prévoit de s’appuyer sur cette nouvelle fonctionnalité pour le lancement de ses nouveaux produits.

Source : usine-digitale.fr 

(Auteur : Juliette Raynal)
CDiscount, le site marchand du groupe Casino, travaille depuis 2012 avec la start-up Augment pour déployer une technologie de réalité augmentée au sein de son application mobile. Aujourd’hui, plusieurs centaines de produits disponibles sur la marketplace peuvent être visualisés en 3D en taille réelle dans leur contexte d’utilisation.

Cdiscount industrialise sa stratégie de réalité augmentée avec Augment

Rendre tangibles des produits vendus sur Internet grâce à la réalité augmentée. C’est la démarche qu’a entrepris le site marchand Cdiscount (groupe Casino) en collaborant avec la start-up parisienne Augment. Les deux partenaires avaient présenté une première démonstration de cette nouvelle fonctionnalité en janvier 2017 à l’occasion de la NRF Retail’s Big Show. L’e-commerçant entend désormais passer à la vitesse supérieure.

DES CENTAINES DE PRODUITS DISPONIBLES EN RÉALITÉ AUGMENTÉE
“Aujourd’hui des centaines de produits en ligne sont disponibles en réalité augmentée avec la technologie d’Augment. Il y a des produits électroménager (notamment les produits SEB, ndlr), mais aussi des meubles et beaucoup d’autres vont arriver d’ici la fin de l’année”, a indiqué Arieh Ghnassia, responsable du digital au sein du groupe Casino, lors du LSA Retailtech Forum qui s’est tenu mardi 12 septembre 2017.

Directement intégrée à l’application mobile de Cdiscount, la technologie permet à un utilisateur de visualiser en trois dimensions un objet en cliquant sur un bouton dans la fiche produit. Il suffit ensuite de poser un billet de banque pour créer un repère (les futurs smartphones dotés de capteurs de profondeur permettront de supprimer cette étape) et d’orienter le device dans cette direction. L’utilisateur peut alors visualiser le produit dans sa taille réelle, le faire pivoter et vérifier que ses dimensions correspondent à l’endroit où il prévoit de l’installer. Un moyen, par exemple, de s’assurer que le robot multifonction rentre bien dans le placard de la cuisine.

BIENTÔT UN MOTEUR DE RECHERCHE
Pour l’heure, Cdiscount ne communique pas sur les données d’utilisation de cette nouvelle fonctionnalité ni sur son effet sur le taux de conversion ou encore les taux de retour des produits. Interrogé sur ces points, Arieh Ghnassia a botté en touche : “Ce qui compte surtout, c’est l’engagement des personnes via la durée d’utilisation de l’application. Cela montre une attache plus forte”.

A l’avenir, avec ces nouveaux capteurs capables de mesurer la profondeur, Augment entend développer une sorte de moteur de recherche en réalité augmentée : un utilisateur qui souhaite s’équiper d’un nouveau canapé pourra pointer son smartphone ou sa tablette vers l’endroit où il compte l’installer et se verra automatiquement proposer tous les produits du site marchand dont les dimensions correspondent à l’espace choisi.

En parallèle de ces futurs développements, Augment travaille avec les fournisseurs du site marchand pour créer un flux de produits 3D. “Aujourd’hui, les produits les plus concernés par la réalité augmentée sont les produits lourds, encombrants et chers, mais demain tous les produits seront concernés : de la bouteille d’eau au paquet de Kellogg’s”, a assuré Jean-François Chianetta, le fondateur d’Augment.

Source : usine-digitale.fr

(Author : Laura McQuarrie)
Nike recently unveiled a new in-store sneaker creation tool called the ‘Nike Makers Experience’ that will allow consumers to make custom footwear designs on the spot.

The 'Nike Makers Experience' Lets Consumers Create One-of-a-Kind Shoes

While the making of bespoke sneakers seems like it would be a lengthy, time-consuming process, this experience makes a custom pair of Nike footwear available on-site to a consumer in just about 90 minutes.

With the Nike Makers Experience, customers are invited to put on a plain Nike Presto X shoe and then choose custom graphics to enhance the design. Augmented reality, object tracking and projection technology are used to bring the designs to life on a customer’s feet.

For the introduction of this new interactive in-store experience at the Nike By You Studio, Nike is limiting it to select friends and family members of Nike+ members on an invite-only basis.

Source : trendhunter.com

(Author : European Supermaket Magazine)
Dutch retailer Albert Heijn has launched a new augmented-reality product scanner, which allows customers to find out more about its private-label products.

Albert Heijn Introduces Augmented-Reality Product Scanner

With a new mobile app, AH Product Scanner, customers can scan a product in stores with their phone camera to receive additional information about ingredients, nutritional values, allergens, recipes, and the origin of products.

New Technology
“Customers find it increasingly important to know what products they buy from us and where they come from,” said Marit van Egmond, director of merchandising and sourcing at Albert Heijn. “With the help of new technologies, we now provide information at your fingertips while shopping.”

In the first phase of this programme, 35 private-label meat and fish products have been included in the app. These products now feature a sticker on the packaging that relates to the AH Product Scanner. The retailer aims to gradually extend this technology to all Albert Heijn-branded products.

Source : esmmagazine.com

(Author : Essential Retail)
Estée Lauder has created a chatbot lipstick advisor which consumers can engage with via Facebook Messenger.

Estée Lauder combines AR with chatbots

The new lipstick chatbot was created in partnership with ModiFace and allows customers to search and virtually try on different shades of lipsticks using augmented reality (AR) technology. The Facebook Messenger chatbot also offers customers a quiz to find their ideal colour and those recommendations can been be “tried on” via their mobile device. Customers can also take a photo of any object and the software will search for lipsticks based on the object’s colour to find the closest shade match.

“One of the key pillars of our partnership with ModiFace is the application of augmented reality and AI across all platforms where customers interact with our brand,” said Stephane de La Faverie, global brand president, Estée Lauder. “Messaging applications such as Facebook Messenger are the perfect platform for consumers to search, explore, try-on, and ideally purchase Estée Lauder products.”

Estée Lauder began its augmented reality journey in May, with the launch of a virtual ‘try on’ functionality on its website.

Parham Aarabi, founder and CEO, ModiFace, added: “We see augmented reality as an essential layer of interaction between beauty customers and brands. Estée Lauder is among the leaders in embracing the notion of AR being used everywhere. We are very excited by the latest step in our partnership, and look forward with great excitement to the many steps that together we have in store for the near future.”

Source  : essentialretail.com

(Auteur : Grégoire Huvelin)
Nike va lancer une application en réalité augmentée pour vendre les Nike SB Dunk High Pro « Momofuku » en édition limitée.

Comment Nike utilise la ville et la réalité augmentée pour vendre ses articles en édition limitée

L’un des précurseurs en la matière. Nike est l’une des premières entreprises spécialisées dans les vêtements sportifs à réellement s’approprier la réalité augmentée pour vendre un produit. Et comment. L’entreprise américaine va publier une application AR baptisée SNKRS, avec laquelle les utilisateurs auront peut-être l’opportunité de s’acquérir les Nike SB Dunk High Pro « Momofuku », créés en collaboration avec le chef David Chang, propriétaire de la chaîne de restaurants Momofuku, rapporte VRFocus.

Un partenariat réfléchi qui jouera un rôle important dans le processus d’achat. Les fans de la marque à la virgule devront en effet scanner la copie d’un menu Momofuku, située dans l’East Village, un quartier de Manhattan (New-York), pour voir apparaître en réalité augmentée le fameux article disponible en édition limitée. Libre à eux d’acheter, ou pas, les Nike SB Dunk High Pro « Momofuku ». Des affiches SNKRS inspirées des menus de David Chang seront également disséminées dans la ville.

Nike : le choix d’une stratégie marketing en réalité augmentée
Cette stratégie marketing en fait penser à une autre : Snapchat. Le réseau social au fantôme blanc avait cultivé le sentiment de rareté au lancement de ses lunettes connectées Spectacles. La société californienne avait en effet commercialisé son produit à travers des distributeurs mobiles dont le nouvel emplacement était annoncé chaque jour sur le site officiel. Conséquences : les plus téméraires se lançaient littéralement dans une chasse aux Spectacles pour tenter de se les procurer.

Nike reprend globalement ce concept. En plus de lancer une édition limitée, la compagnie US utilise la technologie de réalité augmentée sur mobile pour rendre les recherches plus ludiques. Et surtout, Nike participe à l’adoption de la réalité augmentée en démocratisant son utilisation. Le groupe pourrait d’ailleurs élargir ce système de ventes à d’autres articles, et conclure de nouveaux partenariats avec d’autres entreprises. Les villes seraient alors investies autrement avec l’apparition massive de QR-code à numériser avec nos appareils mobiles.

Source : goglasses.fr

(Auteur : Patrice Bernard)
À l’occasion de ses « Beyond Banking Days », un événement au cours duquel elle présentait il y a quelques jours sa vision des services financiers de demain, la néerlandaise ABN Amro dévoilait un projet expérimental en « réalité mixte » (oui, avec Microsoft), destiné à accompagner les consommateurs dans le choix de leur assurance.

ABN Amro teste l'assurance en réalité mixte

Se fixant pour objectif de faire toucher du doigt l’enjeu d’une protection optimale, l’application propose à l’utilisateur équipé de lunettes Hololens de choisir, en interaction directe avec son environnement réel, les objets qu’il souhaite couvrir (appareils électroniques, bijoux, voitures…), dans la limite du budget qu’il s’est fixé. Dans un deuxième temps, elle simule un certain nombre de sinistres, afin d’en montrer concrètement les effets sur ses possessions et prouver la valeur de l’assurance.

La description est avare de détails sur l’implémentation du concept, ce qui nous permet de libérer notre imagination. La réalité augmentée offrant la capacité de plaquer des images de synthèse sur le monde qui nous entoure, il est tentant d’envisager une immersion dans un scénario catastrophe – incendie, inondation, tempête… – au fil duquel les dégâts sur les équipements et les biens sont illustrés dans le casque de l’utilisateur… et se terminant par une remise en état complète, accompagnée de sa facture.

L’idée peut paraître anodine mais elle a une vertu essentielle. En effet, l’être humain ayant une difficulté naturelle à se projeter dans l’avenir, il n’est pas spontanément enclin à appréhender objectivement les conséquences d’un sinistre, ce qui réduit évidemment l’intérêt qu’il peut porter à un produit d’assurance. Dans ces conditions, exposer l’individu aux risques encourus, sous une forme réaliste, dans son propre environnement, représente un moyen extrêmement puissant de le convaincre du besoin de se protéger.

Le principe des « jeux sérieux » n’est pas nouveau et l’introduction d’éléments ludiques – à base de simulation, notamment – dans une mise en situation de la vie quotidienne a déjà largement fait ses preuves en matière pédagogique. Si elle est utilisée à bon escient et mise en œuvre à la perfection, la réalité augmentée ajoute une possibilité extraordinaire d’insérer les scénarios dans le cadre familier du « joueur », ce qui devrait démultiplier l’efficacité de l’approche, en rendant l’expérience plus tangible et personnelle.

Source : cestpasmonidee.blogspot.fr

(Auteur : Yoni Van Looveren)
La société technologique Apple en la chaîne d’ameublement Ikea collaborent à une appli de réalité augmentée qui devrait être lancée à l’automne.  Cette appli permet aux clients de vérifier si leur achat éventuel cadre dans leur intérieur.

Apple et Ikea se lancent ensemble dans la réalité augmentée

Les nouvelles collections seront disponibles en avant-première via l’appli
Apple et Ikea sont très ambitieux puisqu’ils prétendent que cette appli sera la plus grande appli de RA au monde. « Elle sera la première appli de réalité augmentée qui permettra aux clients de se décider à faire un achat », selon Michael Valdsgaard, responsable de la transformation numérique chez Ikea Systems.

A l’heure actuelle, il n’est pas encore possible de faire des achats via l’appli, mais Valdsgaard a déjà annoncé que cette option sera disponible à l’avenir. « Dans un monde idéal, il vous suffira de placer un fauteuil dans votre salon à l’aide de l’appli. Un seul clic vous permettra ensuite de le mettre dans votre panier d’achat sur le webshop. »

L’appli devrait être lancé à la fin de l’année. Dans une première phase, elle présentera entre 500 et 600 produits. D’autre part, elle jouera un rôle important lors du lancement de nouvelles collections qui, à l’avenir, seront d’abord disponibles via l’appli.

En 2014, Ikea avait déjà ajouté de la réalité augmentée à ses catalogues. Les utilisateurs avaient la possibilité de placer des produits dans leur intérieur de manière virtuelle. Selon Valdsgaard, cette nouvelle appli va un pas plus loin, et ce surtout grâce à l’expertise d’Apple.

Source : retaildetail.be

(Author : 
YNAP’s Yoox website is partnering with augmented reality camera app Lumyer in an exclusive deal designed to offer something extra to shoppers, put Yoox in front of new potential customers and differentiate it from rivals.

Yoox launches augmented reality for try, share and shop

The move into AR will allow users to see themselves ‘trying on’ handbags, sunglasses and jewellery, creating “live fashion shoots” to produce images that can be shared on social media. The products are also available to purchase directly through the app with just a swipe. The company said the development of the exclusive set of filters is a first for a fashion retailer and opens its offer to Lumyer’s over 16 million users on Apple’s iOS or on Google’s Android smartphone operating systems. It also said the partnership has been developed to engage both the Lumyer and Yoox audience “in a more playful and personal way,” which is “part of a wider brand focus on creating unexpected content to entertain and constantly surprise customers.”

Yoox president Alessandra Rossi highlighted that YNAP is the first retailer on the Lumyer platform and stressed that “mobile is at the heart of what we do.” The feature launched on Thursday, which was Yoox’s 17th anniversary.

The news comes in a month in which digital’s huge impact on the fashion industry has been felt more keenly than ever before. From Amazon’s ‘try before you buy’ initiative, to Farfetch’s link-ups with Condé Nast and JD.com, pureplay e-tailer Joe Browns’ move into the omnichannel space with plans for a physical store, Global Blue’s launch of a new payment option that incorporates social media, and Boohoo’s addition of new delivery options, it’s clear that much of what’s interesting in fashion today is happening online.

Yet sales data this week from IMRG Capgemini also showed that explosive growth in fashion e-tail sales isn’t guaranteed. UK fashion e-tail turnover rose only 7.6% in May as consumers stayed cautious. In this environment, initiatives such as this latest one from Yoox will be key.

It’s no coincidence that the e-tailers listed above are among the most dynamic in the fashion sector today and are winning market share even as the economic backdrop stays challenging.

Source : us.fashionnetwork.com