Activation Commerciale

(Auteur :  Idées Locales)
Deux maisons prestigieuses avec des savoir-faire exclusifs s’associent pour offrir une expérience du luxe « à la française » à Séoul.

A Séoul (Corée du Sud), le Café Dior by Pierre Hermé

Situé sur le toit de la « House of Dior », le Café Dior by Pierre Hermé, a ouvert ses portes en juin 2015. Il se veut un lieu de raffinement et de gourmandise, grâce à la pâtisserie du cultissime chef Pierre Hermé, déjà bien connu à Séoul pour ses boutiques de macarons.

Le luxe à la française
Porte drapeau de la maison de luxe française en Asie, le bâtiment Dior met en valeur l’univers riche et sophistiqué de la marque. L’édifice, élégant et avant gardiste, est haut de 6 étages. Il reprend le motif du cannage, si cher à Monsieur Dior, et la façade, rythmée par des voiles en résine et fibre de verre donnent une impression de légèreté incomparable.

Créé par l’architecte français Christian de Portzamparc, sa conception audacieuse et ses moindres détails de construction évoquent les grands plis de taffetas et raconte ainsi le savoir-faire de Dior en matière de haute-couture : « J’ai voulu que le bâtiment représente Dior, qu’il entre en résonance avec le travail de Christian Dior. Cela m’a conduit à rechercher la douceur de surfaces d’apparence souples, tramées comme les toiles blanches de coton que travaille le couturier. Ces surfaces, qui s’élèvent vers le ciel, ondulées comme animées d’un mouvement, traversées de quelques lignes, sont réalisées par de longues coques de fibre de verre moulées, assemblées avec la précision d’un avion. », explique l’architecte.

Un pont entre la mode et la gastronomie
L’intérêt pour les marques Dior et Pierre Hermé d’inaugurer ce Café Dior est double :  d’une part, de gagner en prestige en créant ensemble une expérience du luxe « à la française », et d’autre part, de mettre au jour les synergies entre leurs deux maisons de notoriété mondiale, aux traditions artisanales et au savoir-faire exclusif.

A propos de la création du Café Dior, Pierre Hermé précise : « En pâtisserie comme dans la haute couture, le choix des matières premières, l’attention prêtée aux détails, la transmission de nos savoir-faire d’individus en individus, fait la richesse de nos métiers. » Tout comme les vêtements de Dior sont synonymes de sensualité via les matières et leur conception à la main, les pâtisseries de Pierre Hermé sont un festival des sens

Des créations culinaires inédites
Proposant une carte évolutive qui fait la part belle aux saveurs de saisons, on peut y déguster les desserts signatures comme l’Ispahan, revisité en version glacée, les fameux macarons, ainsi que des thés, chocolats chauds et cocktails. Mais le menu propose aussi et surtout de nouvelles créations imaginées par le chef comme le dessert baptisé « Initiation des goûts, textures et températures », pensé autour du chuao, un chocolat vénézuélien

La Décoration de l’espace
De plus, l’espace élégant du salon de thé et la terrasse épurée imaginé par le designer Peter Marino offrent un écrin cossu pour les plaisirs terrestres. La décoration fait la part belle aux couleurs douces, grises et pastel, pour une ambiance feutrée. La House of Dior est située au cœur de Cheongdam-Dong dans le très chic quartier de Gangnam-gu, où désormais la clientèle fortunée de Séoul a ses habitudes de sorties culturelles et de shopping.

Source : ideeslocales.fr