Activation Commerciale

(Auteur : Yoni Van Looveren)
Le premier point de vente de la chaîne de magasins OKay fonctionnant sans carburants fossiles va ouvrir ses portes à Stavelot ce mercredi.  Le chauffage du magasin sera assuré par la chaleur résiduelle des installations de réfrigération.

Colruyt Group ouvre son premier magasin OKay sans carburants fossiles

Une réduction de 99% des émissions de CO2

En matière d’électricité, le magasin compte sur Eoly, le producteur d’énergie durable de Colruyt Group.  Ainsi, les émissions de CO2 du point de vente à Stavelot seront en baisse de pas moins de 99% par rapport à ceux d’un magasin utilisant une chaudière traditionnelle.

Le système sera également utilisé dans un nouveau magasin à Viroinval à la fin de l’année.  Les deux bâtiments sont très bien isolés, permettant à la chaleur résiduelle d’être suffisante pour chauffer les deux magasins durant toute l’année.  De plus, les installations de réfrigération fonctionnent au gaz propane, ce qui est bien plus respectueux pour l’environnement que les gaz de refroidissement chimiques.  S’il devait quand même y avoir un manque de chaleur résiduelle en hiver, on utilisera l’énergie renouvelable d’Eoly qui produit de l’électricité grâce à des panneaux solaires et des éoliennes.

Le système sera testé durant un an pour vérifier s’il fonctionne bien.  Si c’est le cas, il sera probablement utilisé dans d’autres magasins. Plus tôt cette année, Colruyt Group annonçait vouloir gérer uniquement des magasins à basse consommation d’ici 2029 : des bâtiments très bien isolés avec une très faible demande énergétique.  D’ici 2020, les émissions de CO2 devront déjà être en baisse de 20% par rapport à 2008.

Source : retaildetail.be

(Auteur : Johan Van Geyte)
La stratégie cohérente du meilleur prix de Colruyt porte ses fruits : durant les neuf premiers mois de l’exercice 2012/2013 (avril-décembre), le distributeur a réalisé un chiffre d’affaires de 6,26 milliards d’euros, soit une hausse de 6,1% par rapport à la même période un an plus tôt. Par contre aucune indication n’a été donnée quant au bénéfice. 
Croissance malgré une cession

Sur base comparable la croissance du chiffre d’affaires est un rien plus élevée et s’établit à 6,4%. Cette petite différence s’explique par le désinvestissement d’Intrion. En 2012 Colruyt a décidé de vendre sa filiale d’automatisation industrielle Intrion, les activités de celles-ci s’éloignant trop du cœur de métier de Colruyt.

Ainsi Colruyt obtient de meilleurs résultats que ses concurrents Delhaize et Carrefour, dont la croissance du chiffre de vente pour  2012 n’atteint que respectivement 2,2% et 1,6%. Colruyt attribue ces excellents chiffres au succès des campagnes de réduction complémentaires, qui ont permis au groupe de gagner en parts de marché. En temps de crise le consommateur est très sensible à ce genre d’actions. D’autre part les ventes de fin d’années se sont très bien déroulées. 

Des chiffres positifs sur toute la ligne

Les activités de commerce de détail du groupe affichent une croissance du chiffre d’affaires de 5,1% à  4,75 milliards d’euros. Ce chiffre de vente a été réalisé dans les 227 magasins Colruyt,  86 magasins Okay et 8 magasins Bio-Planet en Belgique et 61 magasins (Colruyt) intégrés en France, ainsi que dans les 48 magasins non-food de l’enseigne de jouets Dreamland en Belgique et en France.

Les branches de commerce de gros et de foodservice du groupe Colruyt ont vu leur chiffre d’affaires progresser de 7,0 % pour atteindre 1,04 milliards d’euros. Cette croissance provient principalement de l’activité de commerce de gros de Spar et de l’activité de foodservice en France.  Chez Spar, les campagnes mettant en avant leurs prix concurrentiels grâce à la collaboration avec Colruyt Group semblent efficaces.

Le chiffre d’affaires des activités restantes (essentiellement les stations-services DATS24) a progressé de 12,5% et s’établit à 567,2 millions d’euros.  Une croissance attribuable aux augmentations de prix et de volumes, ainsi qu’aux  11 nouvelles ouvertures.

Source : retaildetail