Activation Commerciale

(Auteur : Pauline Neerman)
« Celui qui ne se différencie pas, sera éjecté », tel est le message du CEO de Nike, Mark Parker, aux retailers. La marque de sport veut miser davantage sur les ventes en direct au consommateur et va donc faire un tri dans son réseau de distribution.

Nike veut se débarrasser des ‘retailers banals’

Un lien direct avec le consommateur
Afin de faire face à la baisse des ventes, Nike lance un vaste projet de transformation. L’équipementier sportif américain veut vendre davantage en direct au consommateur et envisage également d’accélérer sa chaîne d’approvisionnement et le développement de produits. « L’approvisionnement rapide du marché, la connexion avec les consommateurs et les liens directs que nous avons avec les consommateurs grâce au numérique et à l’affiliation de membres sont énormes », explique Parker à la CNBC.

« Aujourd’hui le consommateur s’attend à une expérience premium, avec des produits et services innovants, qui leur seront livrés de manière plus rapide et plus personnelle », souligne-t-il. « Poussés par le changement de notre business, nous abordons les possibilités de croissance par l’innovation, la rapidité et la digitalisation afin d’assurer une croissance durable et rentable à long terme. »

En réaction à la baisse du bénéfice au premier trimestre – le bénéfice a chuté de plus d’un cinquième et le chiffre d’affaires a plus ou moins stagné –, l’équipementier sportif a laissé entendre qu’il visait un chiffre d’affaires de 50 milliards de dollars d’ici cinq ans. En 2015 il pensait déjà atteindre cet objectif d’ici 2020, mais aujourd’hui il a dû repoussé ce délai. Afin de réaliser cette croissance, Parker mise sur les ventes digitales (qui d’ici cinq ans devraient passer de 15% à 30%), de nouveaux produits (50% de la croissance du chiffre d’affaires doit provenir de ces nouvelles catégories et innovations), les ventes à l’étranger (75% de la croissance devra être générée hors Etats-Unis).

« Les retailers médiocres ne survivront pas »
A noter surtout que Nike annonce un grand nettoyage parmi ses retailers partenaires : alors qu’aujourd’hui ils sont au nombre de 30.000, le géant américain souhaite n’en garder qu’une quarantaine, avec qui il collaborera plus étroitement via des partenariats spéciaux et des espaces dédiés à la marque dans les magasins. L’entreprise entend ainsi procurer au consommateur un ressenti conforme à la marque et garantir aux retailers une expérience plus intense au sein du magasin. Parmi les retailers que Nike compte garder, figurent notamment Nordstrom, Footlocker et Amazon, avec qui Nike après de longues réticences, s’est finalement associé. Parker qualifie cette démarche de réaction au mouvement de consolidation dans le retail durant ces deux dernières années, ce qui a ralenti le marché dans son ensemble. Le CEO considère cette disruption dans l’univers du retail comme une occasion et une obligation de s’adresser en direct au consommateur.
En d’autres termes : le marché du retail est trop labile et instable pour un développement futur, il faut donc que nous prenions nous-mêmes les choses en main. En outre le CEO dit littéralement que les retailers médiocres qui ne se différencient pas, ne survivront pas. Ni en tant que vendeurs de produits Nike, ni en tant qu’entreprise.

Source : retaildetail.be

(Author : Anthony Ha)
A year after acquiring Virgin Mega, Nike is revealing some of the early results of its experiments with augmented reality and community-building.

Nike is using its new digital studio to build a community of sneakerheads

Virgin Mega was a startup backed by Richard Branson’s Virgin Group that focused on fan communities and shopping. Ron Faris, who led the startup, told me that Nike acquired Virgin Mega in order to explore those same ideas. Since then, the team has turned into a “digital studio” called s23NYC. Faris said it still has a “startup culture,” with a small team of 24 startup veterans working out of the old Converse offices on 23rd Street in New York City.

s23NYC has taken over Nike’s SNKRS app, which offers insider access to and content around the latest sneakers. Faris, who is now the general managers of SNKRS and s23NYC, said he treats the app as “our digital piranha tank.” “This is like our lab,” he said. “We drop something in the piranha tank and see how fast the piranhas swarm around it.”

For example, after Penny Hardaway took a sharpie to his sneakers so that they met NBA rules, the SNKRS app launched a stealthy promotion where users could unlock Royal Foamposite shoes by swiping over the screen to color in a digital photo — Nike describes it as “scratch-off cards for the digital age.”

SNKRS has also run geotargeted Stash campaigns, where users can purchase limited edition sneakers from the app — but only after they’ve traveled to a certain location in their city, whether it’s Washington Square Park in New York or pop-up flower stands in Los Angeles.

And the team ran a promotion with Momofuku’s David Chang, where users had to capture an image of Chang’s Fuku East Village menu in the SNKRS AR Camera, which would bring up a 3D model of the Nike SB Dunk High Pro Momofuku and unlock the ability to purchase the sneakers.

Faris said these promotions are linked by a focus on scarcity and urgency, combined with the idea of giving sneakerheads the opportunity to “peacock” their knowledge. In other words, the most in-the-know fans can snag their own sneakers, then get bragging rights by sharing that knowledge with others. For example, Faris said users were posting photos of the Fuku menu on Instagram, and they’d hang out at a Stash location to help others unlock the promotion.

Faris added that one of the goals is to use technology to capture “only the good of lines, which is the tailgate, while avoiding the bad, which is where you feel like you’re at the DMV.” So even when users are directed to a certain geofenced area, there’s no actual line to pick up the physical shoes. That means it’s less of a cutthroat competition, and it doesn’t come with any tedious waiting.

Next up, Nike plans to launch SNKRS in China and Japan later this year (the app is already available in the United States and Europe). Faris also said his team is working on an initiative called Stash Squads, where people who live outside a given city can still participate in a Stash promotion by forming teams with locals.

Source : techcrunch.com

(Auteur : Emily Jensen)
Personnaliser ses sneakers, une tendance qui a le vent en poupe et dans laquelle le leader mondial des marques de sport, Nike, croit fort.

Nike déploie un nouveau service de personnalisation en direct à New York

Depuis le 16 septembre, certains fans de Nike pourront ainsi créer leurs propres sneakers customisées au nouveau Nike Makers’ Experience de New York. Le studio de création ne sera néanmoins accessible que sur invitation, pour certains membres Nike+.

Situé au Nike By You Studio, dans le quartier de Soho, le nouveau studio de création de la marque de chaussures de sport proposera des sneakers personnalisées dans un délai d’une heure trente. Les visiteurs pourront personnaliser leur paire de Nike Presto X, un nouveau modèle créé spécialement pour le Nike Makers’ Experience. Après avoir choisi entre un modèle à lacer ou à enfiler, les clients pourront le customiser avec une combinaison de couleurs et de motifs différents.

« Le but de ce projet, c’est de donner vie à une expérience de création collaborative habituellement réservée à nos athlètes », explique Mark Smith, vice-président chargé de l’innovation et des projets spéciaux chez Nike. « Ces derniers adorent les produits qui racontent une part de leur histoire, c’est pourquoi nous voulions concevoir un nouveau procédé de création et de fabrication en direct, qui permet à nos clients privilégiés de venir nous voir au studio, de travailler avec nous et de repartir avec un produit unique en moins de 90 minutes ».

Ces visites exclusives au studio Nike seront limitées et accessibles uniquement sur invitation. Les clients de la marque peuvent obtenir une invitation en s’inscrivant sur l’application Nike+. Outre le Nike Makers’ Experience, l’équipementier sportif propose déjà depuis plusieurs années un service moins “VIP” de personnalisation de ses baskets via son offre NikeID, disponible en ligne et au sein de studios intégrés à certains de ses magasins à travers le monde.

Virgil Abloh appelé pour relooker dix de ses modèles iconiques
Nike a par ailleurs récemment collaboré avec le rappeur Kendrick Lamar et le directeur artistique de Off-White, Virgil Abloh. L’ex-bras droit de Kanye West a retravaillé dix modèles emblématiques de la marque à la virgule, parmi lesquels la Air Jordan 1, la Air Max 90, la Air Force 1 et la Chuk Taylor de Conserve (marque appartenant à Nike, ndlr).

Un partenariat baptisé “The Ten” qui n’a pas manqué de faire le buzz à son annonce il y a plusieurs mois sur les réseaux sociaux et qui sort au compte-gouttes à partir de ce mois-ci dans une poignée de boutiques Nike Lab. Après New York et Londres, les cinq premiers modèles seront présentés en France du 26 au 30 septembre, dans la boutique du  Marais à Paris. La collection complète sortira elle au niveau mondial en novembre.

Source : fr.fashionnetwork.com

(Author : Laura McQuarrie)
Nike recently unveiled a new in-store sneaker creation tool called the ‘Nike Makers Experience’ that will allow consumers to make custom footwear designs on the spot.

The 'Nike Makers Experience' Lets Consumers Create One-of-a-Kind Shoes

While the making of bespoke sneakers seems like it would be a lengthy, time-consuming process, this experience makes a custom pair of Nike footwear available on-site to a consumer in just about 90 minutes.

With the Nike Makers Experience, customers are invited to put on a plain Nike Presto X shoe and then choose custom graphics to enhance the design. Augmented reality, object tracking and projection technology are used to bring the designs to life on a customer’s feet.

For the introduction of this new interactive in-store experience at the Nike By You Studio, Nike is limiting it to select friends and family members of Nike+ members on an invite-only basis.

Source : trendhunter.com

(Auteur : Aurore Hennion)
Nike, le géant mondial des vêtements de sport, a lancé sa nouvelle application, ‘Nike’ dans six pays.

Nike lance une nouvelle application dans six pays européens

Maintenant disponible pour les utilisateurs iOS et Android au Royaume-Uni, en France, en Espagne, en Italie, aux Pays-Bas et en Allemagne, la nouvelle application de Nike fournit un contenu exclusif aux membres « Nike Plus », le service d’adhésion gratuit de la marque.

Avec un modèle de feed, l’application est personnalisée selon les intérêts des membres. Les utilisateurs sont invités à choisir des sujets, comme des sports spécifiques, des styles de vie, des villes, et des produits à suivre sur l’application.

Grâce à l’application, les membres peuvent aller à Londres pour peut-être vivre une expérience incroyable le jour d’un match de football, ou à Paris pour profiter des conseils des stylistes qui font la mode aujourd’hui. Un coureur à Berlin pourra avoir la chance de réserver en avance une nouveauté produit, alors qu’à Amsterdam un passionné de football pourra se voir offrir une personnalisation de sa paire.

Des contenus training crées avec les plus grands athlètes en Europe seront également disponibles ainsi que des sorties de produits exclusives, la livraison gratuite et des offres.

Source : fashionunited.fr

(Auteur : Grégoire Huvelin)
Nike va lancer une application en réalité augmentée pour vendre les Nike SB Dunk High Pro « Momofuku » en édition limitée.

Comment Nike utilise la ville et la réalité augmentée pour vendre ses articles en édition limitée

L’un des précurseurs en la matière. Nike est l’une des premières entreprises spécialisées dans les vêtements sportifs à réellement s’approprier la réalité augmentée pour vendre un produit. Et comment. L’entreprise américaine va publier une application AR baptisée SNKRS, avec laquelle les utilisateurs auront peut-être l’opportunité de s’acquérir les Nike SB Dunk High Pro « Momofuku », créés en collaboration avec le chef David Chang, propriétaire de la chaîne de restaurants Momofuku, rapporte VRFocus.

Un partenariat réfléchi qui jouera un rôle important dans le processus d’achat. Les fans de la marque à la virgule devront en effet scanner la copie d’un menu Momofuku, située dans l’East Village, un quartier de Manhattan (New-York), pour voir apparaître en réalité augmentée le fameux article disponible en édition limitée. Libre à eux d’acheter, ou pas, les Nike SB Dunk High Pro « Momofuku ». Des affiches SNKRS inspirées des menus de David Chang seront également disséminées dans la ville.

Nike : le choix d’une stratégie marketing en réalité augmentée
Cette stratégie marketing en fait penser à une autre : Snapchat. Le réseau social au fantôme blanc avait cultivé le sentiment de rareté au lancement de ses lunettes connectées Spectacles. La société californienne avait en effet commercialisé son produit à travers des distributeurs mobiles dont le nouvel emplacement était annoncé chaque jour sur le site officiel. Conséquences : les plus téméraires se lançaient littéralement dans une chasse aux Spectacles pour tenter de se les procurer.

Nike reprend globalement ce concept. En plus de lancer une édition limitée, la compagnie US utilise la technologie de réalité augmentée sur mobile pour rendre les recherches plus ludiques. Et surtout, Nike participe à l’adoption de la réalité augmentée en démocratisant son utilisation. Le groupe pourrait d’ailleurs élargir ce système de ventes à d’autres articles, et conclure de nouveaux partenariats avec d’autres entreprises. Les villes seraient alors investies autrement avec l’apparition massive de QR-code à numériser avec nos appareils mobiles.

Source : goglasses.fr

(Author : Gayathree Ganesan)
The company said it would launch a pilot program with Amazon to sell a limited product assortment on its website, confirming earlier reports.

Nike to Launch Pilot Programme with Amazon

Nike Inc , the world’s largest footwear maker, said on Thursday it would launch a pilot program with Amazon.com Inc to sell a limited product assortment on its website. Shares of the Dow component, which also reported quarterly profit and sales that topped estimates, were up 8.2 percent at $57.54 in trading after the bell.

Nike‘s comments confirmed an earlier report, which said the footwear maker was seeking to directly sell its products on Amazon, rather than through third-party and unlicensed dealers.

“We’re looking for ways to improve the Nike consumer experience on Amazon by elevating the way the brand is presented and increasing the quality of product storytelling,” Nike Chief Executive Mark Parker said on a post-earnings call.

Nike‘s revenue could increase by $300 million to $500 million in the United States, or 1 percent in global sales, if the pilot turns into a more meaningful partnership, Goldman Sachs analyst Lindsay Drucker Mann said in a client note.

Beaverton, Oregon-based Nike, which saw greater demand for its core brands including Jordan, and in sportswear and running categories, said its selling, general and administrative expenses fell 4 percent to $2.7 billion in the fourth quarter ended May 31.

In the face of intense competition in North America, Nike has been focusing on its new and core brands such as ZoomX, Air VaporMax and Nike React. The company earlier in June said it would cut 2 percent of its global workforce and trim a quarter of its shoe styles as it looks to become nimbler. While Nike‘s North America sales were flat, sales in Western Europe, its second-biggest market, were up 4 percent in the fourth quarter. Sales in Greater China jumped 11 percent, the company said.

In China, Nike has revamped stores and increased online efforts with Alibaba Group Holding Ltd’s Tmall in a bid to reinvigorate demand in the world’s No. 2 economy. Revenue rose 5.3 percent to $8.68 billion, beating analysts’ average estimate of $8.63 billion, according to Thomson Reuters I/B/E/S. Excluding certain items Nike earned 60 cents per share, well ahead of analysts’ average estimate of 50 cents.*

Source : businessoffashion.com

(Autore: Pambianconews)
Nike batte le attese nel quarto trimestre e annuncia una partnership con Amazon e Instagram.

nike-1

Il colosso dello sportswear ha archiviato gli ultimi tre mesi dell’esercizio 2016-17 con ricavi per 8,68 miliardi di dollari (circa 7,6 miliardi di euro), in aumento del 5% rispetto agli 8,24 miliardi del corrispondente periodo dell’esercizio precedente. A cambi costanti, il giro d’affari segna un +7 per cento. Nel trimestre, l’utile netto è cresciuto del 19% a quota 1,01 miliardi di dollari, mentre l’utile per azione è passato da 0,49 dollari a 0,6 dollari. Le attese di Wall Street indicavano un utile per azione di 0,5 dollari e un fatturato di 8,63 miliardi.

Positivo anche l’andamento dell’intero anno, quando i profitti del colosso dello swoosh hanno messo a segno un +13% a 4,2 miliardi di dollari, a fronte di ricavi per 34,4 miliardi di dollari, a +6% (+8% a cambi costanti). A livello dei singoli brand, nei dodici mesi, Nike ha registrato una crescita dell’8% a 32,2 miliardi, mentre Converse ha toccato quota 2 miliardi, in progressione del 6 per cento. “Nike continua a creare vittorie di breve termine nel contesto dinamico odierno e a gettare fondamenta durature per la crescita futura”, ha commentato Mark Parker, chairman, presidente e CEO del gruppo di Beaverton.

Nella conference call riservata agli analisti, Nike ha ufficializzato l’avvio di una partnership con Amazon, ventilata negli scorsi giorni dalla stampa internazionale, grazie alla quale alcuni prodotti Nike verranno venduti direttamente sul sito di e-commerce, a svantaggio rivenditori terzi dell’azienda. “L’obiettivo – ha dichiarato Parker – è quello di migliorare l’esperienza dei clienti Nike su Amazon, migliorando il modo in cui il brand viene presentato e migliorando la qualità dello storytelling. Siamo agli inizi di questa collaborazione e aspettiamo di valutare i risultati dei primi test”. Contestualmente, il brand Nike ha annunciato l’avvio di una collaborazione con Instagram che, spiega il Financial Times, permetterà ai clienti di comprare prodotti Nike tramite l’applicazione di condivisione di immagini. “Stiamo creando nuovi  modi per interagire coi consumatori e rendere l’intero ecosistema Nike+ alla loro portata”, ha dichiarato il brand president di Nike, Trevor Edwards.

In attesa della diffusione dei risultati, avvenuta a Borsa chiusa, titolo di Nike ha chiuso la seduta di ieri in flessione dello 0,36% (poco sopra i 53 dollari) al Nyse, per poi guadagnare il 2% del dopo mercato. Nel pre-market odierno il titolo segna un +6,36% a 56,55 dollari.

Fonte: pambianconews.com

(Auteur : Clément)
Située à Manille, la capitale des Philippines, cette installation digitale signée Nike permet aux runners de se mesurer à… eux-mêmes !

Nike vous propose de courir contre votre propre avatar dans son « Unlimited Stadium »

Nike vous pousse à repousser vos limites
C’est une sacré opération événementielle que propose Nike ! Pour accompagner le lancement de sa dernière chaussure de running Lunar Epic, la marque de sport américaine s’est associée à BBH Singapour afin de lancer une piste de running digitale : l’Unlimited Stadium. Cette piste de 200m reprend d’ailleurs la forme de la chaussure et est équipée de nombreux dispositifs digitaux afin de permettre aux runners de courir contre un avatar créé par leur propre performance.

Ils doivent tout d’abord chausser des Lunar Epic sur lesquels sont accrochées des capteurs RFID qui vont pouvoir collecter les données de course. Après un premier tour permettant de créer l’avatar, les coureurs voient ensuite leur propre silhouette courir sur les écrans LED autour de la piste et vont ainsi tenter de battre leur temps du tour précédent. Pour faire un parallèle avec les jeux vidéo, c’est exactement le même procédé lorsque vous lancez Gran Turismo (ou tout autre jeu de course automobile) et que vous faites une course contre-la-montre avec mode fantôme activé. Nike reste ainsi fidèle à son positionnement historique : le dépassement de soi. Si vous êtes bien trop forts pour vous-mêmes, vous pourrez toujours affronter les différents avatars déjà créés et basés sur les performances des athlètes sponsorisés par la marque.

Un vrai terrain d’entraînement
Les coachs ont aussi la possibilité de choisir pour leur(s) poulain(s) huit types d’entraînements pré-programmés par Nike et ainsi mettre en place différentes séances. Si la piste, comme nous l’avons dit plus haut, prend la forme d’une empreinte de pied, ce n’est pas uniquement pour la communication : cette forme permet aussi d’apprendre à se réguler correctement afin de trouver son rythme de course. Et pour les plus courageux, une montée a été créée pour rendre la tâche plus ardue ! Cette opération de communication événementielle a été récompensée aux Cannes Lions 2017 ainsi qu’aux Webby Awards.

Source : presse-citron.net

(Autore: Anna Bertolini)
Digital & Physical.
Questo spazio prende vita nel cuore di New York, precisamente nel quartiere Soho. Si tratta di un luogo dove servizi e prodotti si mixano per un’experience personalizzata.

NIKE SOHO 2

Cinque piani spalmati su circa 6.000 mq nei quali il retailer di sportswear crea una soluzione di continuità tra la piattaforma online e fisica. Nella foto, una preview della collezione 12 Soles Collection in mostra nello store alla stregua di opere d’arte.

Provare in primis.
Molti gli spazi dove poter testare i prodotti. Al 5° piano, per esempio, è stato installato il Basketball Trial Zone, 1/2 campo da basket per provare le scarpe e fare esercitazioni personalizzate. Lo spazio è circondato da schermi per un’immersione di immagini e suoni.

Come a Central Park.
Al primo piano per le donne e al terzo per gli uomini, l’area Running Trial Zone permette ai visitatori di testare le scarpe su un tapis roulant di fronte a uno schermo in movimento proprio dentro Central Park.

Fonte: gdoweek.it