Activation Commerciale

(Author : Gildas Aitamer)
France’s third largest retailer, the store-owner cooperative Les Mousquetaires Intermarché, took an undisclosed minority stake in organic store cooperative Les Comptoirs de la Bio.

Les Comptoirs de la bio, nouvelle enseigne partenaire des Mousquetaires

The 141 store-strong network recorded an estimated turnover of EUR220mn in 2016. The partnership is understood to give Intermarché members access to the Les Comptoirs de la Bio concept. This should fuel the chain’s growth going forward, while enabling Intermarché owners to tap into the fast-growing organic segment in France.

“For Les Mousquetaires, working on two complementary approaches to organic retailing, that of specialists on the one hand, and that of the medium and big boxes on the other hand, constitutes a real development opportunity for the business owners for whom we are eager to strengthen their presence in their catchment areas…” stated Didier Duhaupand, President of Les Mousquetaires.

We believe the partnership to be a marriage of convenience with strong prospects. Firstly, both cooperatives operate within the same geographies, namely France, Belgium and Portugal. Secondly, this enables the retailer to diversify its operations into growth segments, a clear priority as it completed the acquisition of Bricorama a few days ago, making it the third largest DIY retailer in France.

Further, Les Mousquetaires Intermarché has been comparatively slow to jump onto the organic bandwagon. Looking at its competitors, Carrefour and E.Leclerc are currently battling for the title of largest organic retailer by volume in France. The former recently acquired organic online pureplayer Greenweez, with rumoured plans to open stores under the same banner, alongside the existing Carrefour Bio stores. Meanwhile, rival Groupe Casino continues the aggressive expansion of organic chain Naturalia with 160 stores active in 2017, according to our LZ Retailytics data, representing an 65% increase versus 2014. Auchan is also slowly dipping its toe into the sector, with a handful of organic standalone stores in its portfolio to date.

Last but not least, the financial support and network expansion prospects for Les Comptoirs de la Bio will be a strong asset, allowing it to keep up with the significant growth of organic specialists in the market. The channel remains largely fragmented, but chains such as La Vie Claire, Biomonde and Naturéo are expected to gear up openings, with some, such as Bio C Bon, already expanding their presence abroad. But even at home, the gap with the channel leader Biocoop is vast: LZ Retailytics estimates Les Comptoirs de la Bio’s turnover in 2017 to be four times smaller.

Source : lebensmittelzeitung.net

(Auteur : Benoit Merlaud)
Les Mousquetaires ont pris une participation minoritaire au capital des Comptoirs de la bio. Cette association avec l’un des premiers réseaux spécialistes du bio en France, lui-même groupement d’indépendants, va permettre aux adhérents Intermarché d’ouvrir des petits supermarchés bio.

Les Comptoirs de la bio, nouvelle enseigne partenaire des Mousquetaires

“Le circuit du bio se concentre, il est très difficile aujourd’hui de rester totalement indépendant”, estimait déjà Philippe Bramedie, le président des Comptoirs de la bio, dans les colonnes de Linéaires en juin 2016. Pour accélérer le développement de son enseigne, le spécialiste a donc fini par ouvrir le capital de sa centrale aux Mousquetaires.

Nés en 2012 seulement, Les Comptoirs de la bio disposent déjà d’un parc de 141 points de vente (dont une dizaine au Portugal et un en Belgique). Quelques-uns en propre mais l’essentiel aux mains de commerçants indépendants. Surface cible : 500 à 1000 mètres carrés. Le réseau a réalisé en 2016 un chiffre d’affaires de 220 millions d’euros.

Les adhérents Intermarché, mais aussi Netto ou Bricomarché, auront ainsi l’opportunité d’ouvrir des magasins sous l’enseigne bio. Positionnés parmi les réseaux “spécialistes”, les Comptoirs de la bio prennent soin de ne pas proposer de marques présentes dans les grandes surfaces conventionnelles. L’enseigne continuera de vivre sa vie à part, avec ses propres référencements et sa propre centrale.

“Travailler deux approches complémentaires du bio, celle des spécialistes d’une part et celle de la GMS d’autre part, constitue une réelle opportunité de développement pour les chefs d’entreprises que nous sommes”, confirme Didier Duhaupand, président du Groupement les Mousquetaires.

Naturalia, Coeur de Nature, Greenweez
La grande distribution participe depuis longtemps au succès du bio, mais elle lorgne aujourd’hui avec gourmandise sur le marché des enseignes spécialistes, qui lui échappe. Seul acteur présent sur le créneau, Casino ouvre à tour de bras des magasins Naturalia (151 points de vente à fin septembre, soit un parc multiplié par trois depuis 2011).

Auchan, qui vient d’ouvrir son premier magasin Auchan Bio, n’est ainsi pas prêt à renoncer à Coeur de Nature, un concept bio spécialisé qu’il avait testé avant de mettre en œuvre sa stratégie de convergence d’enseigne (deux magasins en exploitation). Carrefour, de même, envisage d’ouvrir des points de vente Greenweez, du nom du site spécialisé qu’il a racheté, en complément de son réseau Carrefour Bio.

Source : lineaire.com