Activation Commerciale

(Author : European Supermaket Magazine)
Dutch retailer Albert Heijn has launched a new augmented-reality product scanner, which allows customers to find out more about its private-label products.

Albert Heijn Introduces Augmented-Reality Product Scanner

With a new mobile app, AH Product Scanner, customers can scan a product in stores with their phone camera to receive additional information about ingredients, nutritional values, allergens, recipes, and the origin of products.

New Technology
“Customers find it increasingly important to know what products they buy from us and where they come from,” said Marit van Egmond, director of merchandising and sourcing at Albert Heijn. “With the help of new technologies, we now provide information at your fingertips while shopping.”

In the first phase of this programme, 35 private-label meat and fish products have been included in the app. These products now feature a sticker on the packaging that relates to the AH Product Scanner. The retailer aims to gradually extend this technology to all Albert Heijn-branded products.

Source : esmmagazine.com

(Auteur : Carole Boelen)
Albert Heijn suit les pas d’Amazon. Dès l’année prochaine, il sera possible de faire ses courses sans passer par l’étape caisse dans certains magasins AH To Go néerlandais. C’est ce qu’a déclaré le CEO Wouter Kolk à nos confrères de De Telegraaf.

ALBERT HEIJN TRAVAILLE À UN CONCEPT DE MAGASIN SANS CAISSE

En fin d’année dernière, Amazon surprenait les observateurs en annonçant le lancement d’un supermarché de quartier sans files d’attente ni caisse. Bien que le concept rencontre encore quelques difficultés techniques et n’est dès lors toujours pas accessible au grand public, il a tout de même bousculé le paysage et les perspectives de la distribution alimentaire.

Amazon Go a ainsi inspiré Albert Heijn qui entend lui aussi tester des magasins sans caisse. Ces tests devraient avoir lieu dans la formule de proximité du retailer néerlandais, AH To Go. « J’espère pouvoir tester les premier AH To Go sans caisse l’année prochaine » a en effet déclaré le CEO néerlandais à De Telegraaf. « C’est délibérément que ces tests auront lieu dans des AH To Go. C’est là que la vitesse du paiement a le plus d’importance. Mais en cas de succès, le concept viendra s’implanter dans d’autres magasins d’Albert Heijn ». En coulisses, un système à la Amazon Go est donc déjà en phase de création. Mais il sera différent, assure Wouter Kolk.

A l’occasion du 130e anniversaire d’Albert Heijn, le retailer se penche aussi sur l’avenir global des supermarché. Pour Wouter Kolk, ces supermarchés sont amené à se différencier de quartier à quartier, à proposer davantage d’expérience d’achat et à offrir davantage de confort via la vitesse. L’online devrait en outre se développer davantage encore, notamment ici aussi, en termes de vitesse.

Source : gondola.be

(Auteur : Patrice Bernard)
À l’occasion de ses « Beyond Banking Days », un événement au cours duquel elle présentait il y a quelques jours sa vision des services financiers de demain, la néerlandaise ABN Amro dévoilait un projet expérimental en « réalité mixte » (oui, avec Microsoft), destiné à accompagner les consommateurs dans le choix de leur assurance.

ABN Amro teste l'assurance en réalité mixte

Se fixant pour objectif de faire toucher du doigt l’enjeu d’une protection optimale, l’application propose à l’utilisateur équipé de lunettes Hololens de choisir, en interaction directe avec son environnement réel, les objets qu’il souhaite couvrir (appareils électroniques, bijoux, voitures…), dans la limite du budget qu’il s’est fixé. Dans un deuxième temps, elle simule un certain nombre de sinistres, afin d’en montrer concrètement les effets sur ses possessions et prouver la valeur de l’assurance.

La description est avare de détails sur l’implémentation du concept, ce qui nous permet de libérer notre imagination. La réalité augmentée offrant la capacité de plaquer des images de synthèse sur le monde qui nous entoure, il est tentant d’envisager une immersion dans un scénario catastrophe – incendie, inondation, tempête… – au fil duquel les dégâts sur les équipements et les biens sont illustrés dans le casque de l’utilisateur… et se terminant par une remise en état complète, accompagnée de sa facture.

L’idée peut paraître anodine mais elle a une vertu essentielle. En effet, l’être humain ayant une difficulté naturelle à se projeter dans l’avenir, il n’est pas spontanément enclin à appréhender objectivement les conséquences d’un sinistre, ce qui réduit évidemment l’intérêt qu’il peut porter à un produit d’assurance. Dans ces conditions, exposer l’individu aux risques encourus, sous une forme réaliste, dans son propre environnement, représente un moyen extrêmement puissant de le convaincre du besoin de se protéger.

Le principe des « jeux sérieux » n’est pas nouveau et l’introduction d’éléments ludiques – à base de simulation, notamment – dans une mise en situation de la vie quotidienne a déjà largement fait ses preuves en matière pédagogique. Si elle est utilisée à bon escient et mise en œuvre à la perfection, la réalité augmentée ajoute une possibilité extraordinaire d’insérer les scénarios dans le cadre familier du « joueur », ce qui devrait démultiplier l’efficacité de l’approche, en rendant l’expérience plus tangible et personnelle.

Source : cestpasmonidee.blogspot.fr

(Auteur : Carole Boelen)
La chaîne de supermarchés néerlandaise Jumbo a ouvert son premier Foodmarkt City à Groningen. Ce nouveau concept de magasin de proximité combine des éléments des magasins Jumbo et Food Market et de la chaîne de restauration La Place que le groupe a acquis.

JUMBO INTRODUIT UN NOUVEAU CONCEPT DE MAGASIN FOODMARKT CITY

Jumbo surprenait les observateurs voici quatre ans en ouvrant son premier Food Market à Breda. Dans ce magasin, le retailer traversait les frontières entre le secteur des supermarchés et celui de l’horeca. Les clients découvraient alors un concept où ils pouvaient non seulement réaliser leurs achats quotidiens, mais aussi déguster sur place des repas faits maison.

Ce concept, couronné de succès, a ensuite été étendu à d’autres villes. Tant et si bien qu’aujourd’hui, Jumbo présente une version urbaine de ce Food Market: Foodmarkt City by Jumbo. Le premier point de vente a ouvert ses portes à Groningen. Le concept? Un point de vente où vous pourrez réaliser vos achats, mais où les repas frais du jour et faits maison jouent un rôle essentiel.

Préparés sur place
Chez Foodmarkt City by Jumbo, les plats sont préparés sur place de façon traditionnelle et correspondent aux moments de consommation de la journée. Ainsi, le matin, les clients pourront y déguster un petit-déjeuner frais et un lunch quand vient l’heure. Ces plats préparés, mais aussi des pizzas, des sushis, des sandwiches, des soupes et des jus sont réalisés dans les cuisines et la boulangerie du magasin avec des produits frais selon les recettes de La Place et de Jumbo Foodmarkt. Les consommateurs peuvent au choix manger les mets proposés sur place dans le Foodcafé, ou les emporter.

Urbain
« Foodmarkt by Jumbo répond aux attentes des citadins » explique Colette Cloosterman-van Eerd, membre du conseil d’administration et responsable en tant que CCO de la formule. « La séparation traditionnelle entre supermarché et restauration est sur le point de disparaître, et ce, particulièrement dans les centres-villes. Il y a là plusieurs types de consommateurs: des travailleurs, des habitants, des shoppers et des étudiants. Cela conduit à un autre comportement d’achat plus axé sur la commodité, la rapidité, la santé et le prix. En combinant nos connaissances et nos expériences, Jumbo et La Place se renforcent mutuellement et peuvent agir là et quand le client en a besoin. Nous sommes incroyablement fiers de ce magasin! ».

500 nouveaux produits
Jumbo introduit, avec Foodmarkt City by Jumbo, une gamme de produits totalement nouvelle. Des exemples? Des sandwiches et wraps fraîchement préparés, des jus de fruits pressés à froid, des salades-repas, différents pains et pâtisseries faits sur place, etc. Des portions individuelles sont disponibles. Avec les plats préparés en cuisine, on dénombre plus de 500 nouveaux produits ajoutés à la gamme Jumbo. Une partie de ceux-ci seront dans un futur proche également disponibles dans une vingtaine de magasins Jumbo.

Service de livraison
Jumbo lance aussi une application dédiée à ce nouveau concept permettant au client de commander des plats et de se les faire livrer là où il le souhaite. Ce service n’est à ce jour disponible que pour le magasin de Groningen, mais pourrait se voir étendu à l’ensemble des villes accueillant un Food Market.

Le premier, pas le dernier!
Le Foodmarkt City by Jumbo de Groningen est le premier du genre, mais ne sera certainement pas le dernier. Cette année encore, le concept sera étendu à d’autres villes néerlandaises.

Source : gondola.be

(Auteur : Yoni Van Looveren)
Durant l’exercice écoulé le chiffre d’affaires de l’enseigne de supermarchés Spar International a progressé de 4,5% à 33,1 milliards d’euros (hors effets de change). Cette croissance est attribuable entre autres à l’expansion constante de la chaîne.

L’expansion booste Spar International

Forte croissance sur les nouveaux marchés
Ainsi Spar a fait son entrée en Thaïlande et en Albanie et s’est étendu en Chine et en Russie, où le groupe collabore avec des partenaires locaux. Depuis fin 2015, 369 nouveaux supermarchés ont ouvert leurs portes. Dès lors Spar détient 12.545 magasins au total, l’équivalent d’une superficie de vente de 7,2 millions de m².

En Europe occidentale Spar a progressé de 4,8% et dans la zone euro son chiffre d’affaires a atteint 15 milliards d’euros. Au Royaume-Uni il est question d’une hausse du chiffre d’affaires de 8%. Croissance également en Europe Centrale et de l’Est (+6,5%) et en Russie (+7,7%).

En Asie – où Spar compte déjà 619 magasins, soit 1,2 million de m² (65.000 m² de plus que l’année auparavant) – le groupe envisage l’ouverture de 300 nouveaux magasins en Thaïlande dans les cinq années à venir.

L’objectif de Spar est de poursuivre sa croissance en 2017, tant sur de nouveaux marchés que sur les marchés européens traditionnels.

Source : retaildetail.be

(Auteur : Carole Boelen)
Albert Heijn sera la première chaîne de supermarchés aux Pays-Bas à réaliser un test avec Hiku, un aimant pour frigo intelligent permettant de créer sa liste de courses. Hiku permet, par message vocal ou via le scanning de produits, de réaliser une liste reliée à l’application Appie et à ah.nl.

ALBERT HEIJN TESTE SON PROPRE (AMAZON) DASH

Il ressort d’une enquête réalisée auprès des clients d’Albert Heijn que 70% font aujourd’hui encore usage d’une liste de courses durant leurs achats. De nombreux clients oublient toutefois d’y intégrer un ou l’autre produit, voire oublient tout simplement leur liste chez eux.

Cela pourrait bientôt ne plus arriver: Hiku est un petit appareil muni d’un microphone et d’un lecteur de code barres qui se connecte au réseau domestique sans fil du consommateur. En récitant des produits ou en les scannant, ceux-ci rejoignent automatiquement la liste de courses de l’application Appie et du site web ah.nl. Les consommateurs peuvent alors utiliser cette liste comme ils le souhaitent: en magasin, en se faisant livrer ou en allant retirer leur commande en point de retrait.

Hiku est d’ores et déjà disponible en France, en Amérique et ailleurs. La filiale américaine d’Ahold Peapod l’utilise par exemple depuis 2015. Aux Pays-Bas, Albert Heijn sera le premier à le tester. Cet appareil sera testé par 200 clients on- et offline durant deux mois.

Hiku rappelle fortement l’Amazon Dash, un outil permettant aux clients d’Amazon de réaliser et compléter leurs achats en ligne depuis leur domicile. L’appareil est pourvu d’un bouton d’achat permettant de réordonner l’achat d’un produit, ainsi que de ‘smart speakers’ Amazon Echo et Google Home permettant de créer des listes via reconnaissance vocale. En Belgique, Carrefour testait en mars 2015 également un produit similaire, la Connected Kitchen.

Source : www.gondola.be

(Auteur : Anne-Sophie Savenier)
Jack & Jones poursuit le déploiement de son nouveau concept de magasin dédié aux jeans. Après Salzbourg en Autriche en octobre 2016 et Tilburg aux Pays-Bas en décembre 2016, la marque pour homme danoise, propriété du groupe Bestseller, vient d’inaugurer un nouveau magasin à Amsterdam.

Jack & Jones déploie son nouveau concept store jeans à Amsterdam

Au rendez-vous, un nouveau concept baptisé « Jeans Intelligence Studio » met à l’honneur sur près de 130 mètres carrés une large sélection de jeans, dans un esprit industriel faisant la part belle aux matériaux bruts comme le bois, le métal et le béton. Dans le détail, les visiteurs pourront notamment découvrir sa ligne haut de gamme, Royal Denim Division (RDD), qui propose des jeans en toile italienne ou japonaise. Mais aussi une sélection de pièces, accessoires et chaussures, issues des marques Premium by Jack & Jones et Jack & Jones Vintage Clothing.

Côté déco, la marque mise sur un bar à jeans et un mur à jeans pour présenter l’ensemble des modèles avec les différentes coupes. L’objectif ? Proposer l’offre la plus claire et complète possible afin que chaque client puisse trouver le modèle qui lui convient.

Pour Jack & Jones, qui en 2011 avait déjà créé des espaces dédiés aux jeans dans ses boutiques, l’ouverture de ce nouveau concept était la suite logique de cette stratégie au long cours. « Le jean fait partie de l’ADN de Jack & Jones, c’est le coeur de notre offre. De plus, notre expertise en jeans a énormément progressé au fil des années et nous sommes à présent la marque vendant le plus de jeans homme en Europe (en termes de quantité, ndlr) », souligne Ciaran Kelly, le directeur des ventes de la marque.

Pour célébrer le lancement de son nouveau concept de boutique, la marque a imaginé un jean produit en édition limitée à 400 exemplaires numérotés. Fabriqués en Italie, ces jeans selvedge seront uniquement disponibles dans les trois boutiques « Jeans Intelligence Studio ».

D’autres ouvertures de ce nouveau concept sont déjà prévues en Europe, même si la marque masculine du groupe Bestseller précise rester dépendante des opportunités qui se présenteront à elle. Dans l’Hexagone, Jack & Jones dispose d’un réseau de 1 200 points de vente, ainsi que de 21 magasins retail et six franchisés.

Source : fr.fashionnetwork.com

(Auhor :  retail design blog)
Nothing is taking off faster than urban farming at the moment: on your balcony or any unused piece of ground you can get your hands on. Any restaurant worth its stars is also cultivating its own kitchen garden nowadays. And with good reason.

albert-heijn-xl-help-yourself-herb-garden

Fresh herbs, just off the plot, definitely provide the best flavors. It’s not incredibly difficult to grow your own herbs. But not everyone has the time, space or minimum of green fingers required for successful gardening. So: What if the supermarket does the gardening for you?

Albert Heijn is the first supermarket in the Netherlands with instore farming. The flavor of fresh herbs straight out of the soil, combined with the easy access offered by supermarkets, could be every easygoing foodie’s dream. The biggest supermarket chain in the Netherlands, Albert Heijn, is taking on this experiment with the ingeniously made Help-yourself Herb Garden, designed by studiomfd.

albert-heijn-xl-help-yourself-herb-garden1

In this herb garden you as a shopper get to harvest the herbs yourself in a mini-greenhouse where the herbs are brought when they’ve reached the final stage of the growing process. Customers can pick the herbs themselves, picking exactly what they need. You can pick two big handfuls of mint to make tea for your friends who are coming to visit, or three sprigs of rosemary, if that’s all you want. And of course there’s an unobtrusive little water tap, where you can wash the soil off your hands after harvest.

Source : retaildesignblog.net

(Auteur : Aurore Hennion)
La chaîne Hema ouvre son cinquantième magasin en France. En plus de l’ouverture, Hema a célébré son 90ème anniversaire. Une radio spéciale en direct a couvert l’événement, à partir du nouveau magasin, avec des invités comme le PDG d’Hema Tjeerd Jegen, le gestionnaire Saskia Touw et l’ambassadeur néerlandais Ed Kronenburg.

hema-ouvre-son-50eme-magasin-en-franceLe magasin de 420 mètre carré est situé dans le centre commercial de l’Aubette, dans le centre de Strasbourg. Dans les années à venir, Hema prévoit d’accélérer son expansion internationale avec un accent sur l’expansion en France, au Royaume-Uni, en Espagne et l’Allemagne. Hema prévoit en effet d’ouvrir un nouveau magasin à Cologne au début de 2017. Hema est le premier grand magasin des Pays-Bas de l’histoire. L’essence de Hema se défini comme : « optimiste, unique, clair, fiable, accessible et typiquement néerlandais », selon la marque.

Hema est le plus grand opérateur de franchise aux Pays-Bas
La Hollandsche Eenheidsprijzen Maatschappij Amsterdam, ou H.E.M.A., a ouvert son premier grand magasin à Amsterdam le 4 novembre 1926. Les fondateurs Leo Meyer et Arthur Isaac voulait ouvrir un grand magasin pour les gens « ordinaires ». Avant cela, les grands magasins étaient très visés par les riches et la plupart des gens du magasin parlaient français.

En 1927, Hema a ouvert son premier magasin à l’extérieur d’Amsterdam et juste un an plus tard, il y avait dix magasins Hema aux Pays-Bas. Dans les années 1950, la chaîne a été le premier et est toujours le plus grand opérateur de franchise aux Pays-Bas. Hema ouvre son premier magasin à l’étranger, en Belgique en 1984.

Aujourd’hui, la chaîne compte 700 magasins dans sept pays, avec 10 000 employés qui servent plus de six millions de visiteurs chaque semaine. Tous les produits sont développés dans la maison, et sont durables. Ils vont de la nourriture à des articles non alimentaires.

La formule internationale de Hema est basée sur les différents espaces de vie d’une maison où les activités principales sont l’étude, la vie, la cuisine, le bébé et l’enfant, la beauté et les soins personnels. Cette disposition permet aux clients de trouver facilement leur chemin dans le magasin même si c’est leur première visite à un magasin Hema.

Source : fashionunited.fr

(Auteur : Stéphane Keulian)
Dr Martens a dévoilé à l’été 2016 son nouveau concept de magasin à Utrecht aux Pays Bas. La marque anglaise, qui exploite déjà 3 boutiques dans le pays, rend là un hommage vibrant à ses valeurs tout en proposant une collection étonnamment large de produits.

le-nouveau-concept-dr-martens

L’histoire de la marque remonte à la fin de la seconde guerre mondiale en Allemagne. Blessé à un pied, le docteur Martens a, dès 1945, l’idée de créer une semelle à coussin d’air pour enfin disposer de chaussures confortables. Bien avant Nike à qui on aurait pu attribuer, à tort, cette innovation. La légende est en marche. La marque deviendra ensuite, dans les années 60, un symbole fort de la rebelle attitude et du rock and roll. Situé dans une des rues commerçantes de la ville, le magasin attire l’oeil par sa enseigne noire et blanche ainsi que par son look industriel chic.

A l’intérieur, on est surpris positivement par la largeur de l’offre et la créativité des lignes et des imprimés. Les mobiliers sont particulièrement performants. Ils mettent en valeur les produits tout en rythmant le parcours clients grâce à une très bonne gestion de l’altimétrie.

Le magasin met en scène l’histoire de la marque de manière didactique grâce à un certains nombre de rappels historiques et techniques sur les modèles et leurs spécificités. Cela donne à la marque un supplément d’âme et une crédibilité face à des acteurs du marché plus récents qui ne peuvent revendiquer un héritage aussi riche.

le-nouveau-concept-dr-martens1

Dr Martens fait partie intégrante des attributs de la culture rock depuis maintenant plus de 50 ans. La référence au monde de la musique est dès lors très présente dans le magasin. Un juke box que vous pouvez programmer vous même vous permet de sélectionner une playlist qui vous mettra dans l’ambiance. Pour autant, je me demande si les clients les plus jeunes ont la moindre idée du fonctionnement de cette machine.

On retient de cette visite la créativité de la marque qui tente de séduire les nouvelles générations avec une grande variété de modèles originaux, à la fois robustes, confortables et très mode. La forte personnalité de certains modèles vient confirmer que Dr Martens n’a pas perdu son caractère rebelle et anticonformiste. Pour autant, de très nombreux autres références au design plus sage devraient permettre à la marque d’étendre sa clientèle sans perdre son âme. Le positionnement prix est par ailleurs bien étudié. Moins cher que les grandes marques de sneakers pour des chaussures de qualité supérieure. Dr Martens a clairement une carte à jouer pour séduire le plus grand nombre.

Rester rebelle mais plus populaire, tel est le challenge délicat que la marque attaque visiblement avec ambition et talent.

Source : stephanekeulian.com