Activation Commerciale

(Auteur : Marion Deslandes)
Les régions du Proche et Moyen-Orient constituent assurément un relais de croissance pour le groupe Galeries Lafayette. Après avoir inauguré au printemps dernier un magasin BHV à Dubaï et un premier point de vente Galeries Lafayette à Istanbul, c’est au Koweït et à nouveau en Turquie que le grand magasin s’installera en 2019.

Les Galeries Lafayette vont entrer au Koweït et doublent la mise à Istanbul

« Ces deux projets illustrent une nouvelle fois notre ambition de consolider notre position au Proche et au Moyen-Orient – où nous serons désormais présents grâce à un réseau de huit magasins – et renforce notre objectif d’atteindre une vingtaine de magasins à l’international à horizon cinq ans », expose Nicolas Houzé, directeur général des Galeries Lafayette et du BHV Marais.

Dans la ville de Koweït City, l’entreprise française fait équipe avec le groupe Ali Bin Ali pour implanter un magasin de 7 500 mètres carrés qui prendra place au sein du centre commercial Assima Mall. A Istanbul, les Galeries Lafayette s’installeront cette fois sur la rive occidentale de la capitale turque, après avoir inauguré un premier magasin sur la rive orientale en mai 2017. Le groupe Demsa gèrera là aussi en franchise ce nouveau magasin, qui s’étendra sur 6 000 mètres carrés dans le centre commercial Vadistanbul.

Dans la région, les Galeries Lafayette sont présentes à Dubaï (depuis 2009), mais aussi au Liban avec deux unités. En 2018, c’est à Doha, au Qatar, que le grand magasin s’installera pour la première fois. Un point de vente qui sera également piloté en franchise par son partenaire à l’œuvre au Koweït.

Le groupe, qui pilote un réseau de 280 magasins (Galeries Lafayette, BHV Marais, Louis Pion, Royal Quartz ou encore Guérin Joaillerie) et a annoncé vouloir racheter La Redoute en août dernier, regarde également du côté de l’Asie. Une seconde adresse chinoise ouvrira en effet ses portes avant la fin de l’année à Shanghai, au sein du mall Emaar Square.

Source : fr.fashionnetwork.com

(Auteur : Céline Vautard)
Au cœur de l’extension spectaculaire du centre commercial de Carré Sénart (91), au sud de Paris, le grand magasin a ouvert hier soir les portes d’un flagship nouvel génération totalement omnicanal.

Galeries Lafayette inaugure un nouveau concept à Carré Sénart

Hier soir, ce sont plus de 15 000 personnes qui se sont pressées pour assister à l’inauguration de l’extension du centre de shopping Carré Sénart (68 nouvelles enseignes de mode), détenu et exploité par Unibail-Rodamco. Pierre angulaire de ce projet, les Galerie Lafayette ont implanté ici leur nouveau concept de grand magasin sur 6000 mètres carrés répartis sur 2 niveaux.

Expérientiel et exclusivités
57ème magasin du réseau Galeries Lafayette et première ouverture en France depuis plusieurs années, le lieu propose une architecture moderne et audacieuse. Façade vitrée de 9 mètres de haut rehaussée de peintures réalisées par Julien Colombier, troncs d’arbres implantés dans le hall d’entrée rappelant l’environnement alentour, espace chaussures présenté dans une cabane en bois, mobilier épuré et mobile, le tout baigné de lumière naturelle. « Ici, tout est différent de ce qu’on à l’habitude de faire afin de bâtir une nouvelle relation et proximité avec les clients », explique Olivier Bron, directeur du réseau Galeries Lafayette et BHV.

Côté offre, le magasin apporte dans le grand sud parisien un choix de marques inédites voir exclusives pour certaines. Il a notamment convaincu le groupe SMCP d’installer là ses griffes Maje et Sandro en exclusivité. La Mode Femme se déploie sur 1200 mètres carrés avec une sélection Urbaine (Topshop, Adidas Originals), Denim ou encore des pièces plus sophistiquées avec Tara Jarmon, Karen Millen et Bimba y Lola. Place aussi à un espace « grand froid » (Luhta, Save the Duck) et à la marque propre Galeries Lafayette (120 mètres carrés) signée Laetitia Ivanez. Le lieu décline aussi une offre Lingerie, Bijouterie, Maroquinerie (Karl Lagerfeld, Coach, Jérôme Dreyfuss), Chausures (une vingtaine de marques), un espace Beauté (300 mètres carrés). Pas en reste, la Mode Homme est présentée au 1er étage sur 1600 mètres carrés et regroupe des noms comme The Kooples, Balibaris, Hugo Boss, El Ganso ou encore Scotch & Soda. Enfin, la Mode Enfant s’exprime sur 350 mètres carrés.

Des services click and mortar
Et pour mieux servir le client, le groupe a développé une gamme de services à la fois physiques mais surtout digitaux pour rendre l’expérience unique. Au premier étage, un espace de 150 mètres carrés propose ainsi la e-reservation : après avoir réserver un produit sur le site internet galerieslafayette.com, on peut venir l’essayer et l’acheter le jour même en magasin ; et le Click & Collect à J+1 : après avoir fait ses achats sur le site du magasin, on récupère le(s) produit(s) dès le lendemain sur place.

Quant au showroom digital, installé sur l’espace de Bagagerie, il permet de proposer une offre de produits très large (jusqu’à 100 références) sur un espace physique réduit. Sur place, il concerne 4 marques de bagages mises à disposition du client grâce à un comptoir digital. En choisissant un modèle et en le scannant, il pourra accéder à un complément d’offre plus large (taille, couleur…) et l’acheter en ligne.

Enfin, les Galeries Lafayette Carré Sénart verront leurs conseillers de vente équipés de tablettes mobiles pour accompagner les clients dans leur expérience shopping (gestion des stocks en magasin, lien avec le site…). Mieux d’ici le début de l’année 2018, les vendeurs proposeront l’encaissement mobile pour fluidifier l’acte d’achat. « Ce flagship se veut le point de départ d’un nouveau modèle de grand magasin pour le réseau français des Galeries Lafayette, conclue Olivier Bron. Il réunit le meilleur des innovations en cours de développement dans l’entreprise. »

Source : fashionunited.fr

(Author :  Retail in Asia)
AmorePacific Corp., South Korea’s top cosmetics maker, has opened a shop for its premium skin care brand at the upscale department store Galeries Lafayette in France, expanding its presence in the European market.

AmorePacific opens store at Galeries Lafayette in France

The Sulwhasoo store opened in the upscale department store of Galeries Lafayette in Paris on 8 September 2017, according to the company. Galeries Lafayette is famous for selling numerous designer labels and luxury beauty brands that are favored by customers with deep pockets. Galeries Lafayette, also known as ‘The Holy Land of Beauty’, is a tourist attraction crowded with not only French customers but also many tourists. As interest in K-beauty continues to grow in the French market, Sulwhasoo plans to make the Galeries Lafayette a popular spot for visitors to Paris.

It is the first time for Sulwhasoo to be launched in the European market, according to the company. It is also the only Korean brand that has an independent outlet in the French department store. On the 8th day of opening the store, customers from various nationalities such as Middle East, China visited the store. Mainly, consonant cream light, yunjo essence, perfection cushion were purchased.

Sulwhasoo’s signature products ‘First Care Activating Serum EX’ and ‘Concentrated Ginseng Renewing Cream EX’ is the most popular. Customers showed their great interest in Sulwhasoo’s brand story and main ingredient ‘Ginseng’. Sulwhasoo offers a holistic skincare range inspired by Asian wisdom. Harnessing the benefits of Korean herbal medicine, it is described as the ‘first science-based Korean luxury medicinal skincare system’.

Indigenous medicinal herbs native to Korea are used in the products to balance the energies of the skin for a healthy complexion. Many of the products contain the concentrated extract of ginseng, long revered for its anti-ageing properties.

The Sulwhasoo brand has spent 50 years researching the skincare benefits of ginseng. AmorePacific’s high-end beauty product lineup has successfully expanded its market presence in key Asian markets, including China, Singapore and Thailand, and branched into the United States and Canada. Sulwhasoo’s first overseas foray was made in Hong Kong in 2004.

Source : retailinasia.com

(Auteur : Philippe Guerrier)
Sous la forme d’un adossement industriel, La Redoute se rapproche du groupe Galeries Lafayette pour former « un véritable acteur omnicanal ».

La Redoute s’adosse au groupe Galeries Lafayette

Après avoir procédé pendant trois ans à une relance indépendante de ses activités (e-)marchandes, La Redoute s’adosse à un groupe de distribution : le groupe Galeries Lafayette (via sa holding Motier). Celui-ci deviendra actionnaire majoritaire (à hauteur de 51% du capital) dans un premier temps avec la possibilité de monter à 100% à terme.

Objectif de ce rapprochement de deux marques connues des Français : « faire émerger un nouveau groupe leader du commerce omnicanal, spécialiste de la mode et de la maison, aux racines françaises et au rayonnement international » selon le communiqué. Avec une volonté de mettre en commun leurs expériences dans le commerce digital et physiques ancré dans les univers de la mode, de la maison et de l’habillement. Nathalie Balla et Eric Courteille, les co-Présidents qui avaient repris les rênes de La Redoute en 2014 sur fond de plan de restructuration (1200 emplois supprimés sur 3400 salariés) et de transformation, peuvent être satisfaits du chemin accompli.

Il fallait redresser la barre de la société historiquement vépéciste qui a dû revoir ses fondements pour s’adapter à la nouvelle donne du commerce à l’ère du multicanal.

La société, basée à Roubaix avec une présence dans 20 pays, affiche un chiffre d’affaires de 750 millions d’euros. Et son site Internet, à travers lequel elle réalise 85% de son chiffre d’affaires, revendique 9 millions de visiteurs uniques par mois et « 10 millions de clients actifs dans le monde ». Le duo de managers à la direction de La Redoute devrait rester en place pour accompagner ce rapprochement avec le groupe Galeries Lafayette.

« L’adossement à un investisseur de long terme aussi prestigieux que le Groupe Galeries Lafayette nous donne les moyens de poursuivre, amplifier et accélérer notre stratégie », évoquent Nathalie Balla et Eric Courteille.

Les perspectives affichées sont réjouissantes avec de nouveaux développements en France et à l’international et l’objectif de parvenir à un chiffre d’affaires du milliard d’euros d’ici quatre ans. De son côté, Philippe Houzé, Président du directoire du groupe Galeries Lafayette, justifie ce rachat (pour un montant d’investissement non communiqué) par l’envie de bâtir « un véritable acteur omnicanal ».

Le groupe acquéreur dispose d’un réseau d’enseignes : le fer de lance Galeries Lafayette mais aussi BHV MARAIS, RQZ-Royal Quartz Paris, Louis Pion et Guérin Joaillerie. Auparavant, il avait renforcé ses assises dans l’e-commerce courant 2016 avec les rachats d’InstantLuxe.com et BazarChic.

Source : itespresso.fr

(Auteur : Matthieu Guinebault)
Le grand magasin a lancé le 15 mars, au 21 boulevard Haussmann (Paris IXe), un magasin de 2 800 m² dédié à l’accueil de groupes de touristes asiatiques : le « Shopping & Welcome Center ». Une décision stratégique pour les Galeries Lafayette Haussmann, dont 50 % de la fréquentation sont générés par les touristes, très majoritairement chinois. Une clientèle qui pèse même beaucoup plus en termes de chiffre d’affaires.

Les Galeries Lafayette lancent un magasin dédié aux groupes de touristes asiatiques

Le groupe français indique avoir imaginé ce nouvel écrin pour assurer à cette clientèle « à la recherche de visites shopping ciblées et efficaces » une qualité d’accueil et un service répondant à leurs attentes. Dans les faits, les Galeries Lafayette proposaient déjà dans son magasin coupole, de l’autre côté de la rue, une porte dédiée à l’arrivée des groupes asiatiques. L’arrivée se fera désormais via le nouveau point de vente, avant visite du magasin historique.

Pensé par l’architecte Ora Ïto, cet espace évoquera immédiatement aux habitués un grand magasin tel qu’on en rencontre en Asie, mêlant sur un espace réduit îlot de marques et présentoirs où s’alignent les produits de marques diverses. Et le choix d’une devanture et décoration aux tons or, très appréciés dans la culture chinoise, rend cette volonté plus évidente encore. Une signalétique multilingue entérinant cette sensation dépaysante pour une clientèle non-asiatique, à qui le point de vente est également ouvert.

Cette nouvelle adresse mobilisant 300 salariés doit permettre de donner accès à un maximum de bestsellers de marques en un minimum de temps, les groupes limitant généralement leurs visites à 2 heures ou 2h30. L’offre réunit maroquinerie, beauté, parapharmacie, accessoires et bijouterie, mais également solaires, cadeaux et épicerie fine. Sans oublier un service de détaxe simplifié, cette démarche accaparant jusque-là une part non négligeable du temps de passage dans le grand magasin.

Cette inauguration intervient alors que la France a connu, en raison des attaques terroristes, une chute notable de sa fréquentation touristique. Et particulièrement en ce qui concerne les contingents asiatiques. Ainsi, au premier semestre 2016, les Galeries Lafayette ont vu leur chiffre d’affaires chuter de 1,7 à 1,6 milliard d’euros. Le directeur général de la branche Grands Magasins, Nicolas Houzé, estimait alors à 15 % la chute de la clientèle étrangère.

Auteur : Matthieu Guinebault 

 

(Auteur : B. Merlaud)
À Dax, les Galeries Lafayette vont accueillir en leur sein un magasin Carrefour City et non un Monoprix. Un partenariat logique, compte tenu de l’actionnariat commun des deux enseignes.

Premier rapprochement entre les Galeries Lafayette et Carrefour

Cette association inédite est signalée par le site d’informations locales PresseLib’. Les Galeries Lafayette dacquoises, qui s’étendent sur près de 4300 mètres carrés, ne disposaient pas jusqu’à présent de surface alimentaire. 300 mètres carrés seront réservés au futur Carrefour City. Cette initiative, anecdotique par sa portée économique, est pourtant un symbole fort. C’est la première concrétisation, sur le terrain, des synergies que pourront dégager à l’avenir les groupes Carrefour et Galeries Lafayette.

En 2013, la famille Moulin, propriétaire des Galeries Lafayette, a revendu à Casino les 50% qu’elle détenait dans le capital de Monoprix (partenaire historique, jusqu’à présent, des surfaces alimentaires exploitées par l’enseigne de grands magasins). En 2014, les Moulin ont fait leur entrée au capital de Carrefour et sont devenus, en 2016, le premier actionnaire du groupe. 2017, donc, verra le premier rapprochement entre les deux enseignes.

En creux, cette initiative amène forcément à s’interroger sur l’avenir de Monoprix chez les Galeries Lafayette.

Source : lineaires.com

(Auteur : Aurore Hennion)
Galeries Lafayette profite des fêtes pour promouvoir une cause environnementale. Pour raconter l’histoire des ours polaires, le grand magasin parisien a lancé une expérience mobile accessible en magasin, qui utilise la réalité augmentée pour créer un environnement arctique.

les-galeries-lafayette-transforme-son-grand-magasin-avec-la-realite-augmentee

« Amazing Arctic Christmas » raconte l’histoire d’une famille d’ours polaires qui doivent s’éloigner du pôle Nord, en raison de la fonte des calottes glaciaires. Les ours retrouvent enfin le répit dans le magasin phare des Galeries Lafayette, au boulevard Haussmann à Paris.

Les vitrines des Galeries Lafayette ont été dévoilées le 8 novembre avec l’actrice Audrey Tautou pour couper le ruban. Dans les vitres, le voyage des ours polaires est raconté, en papier, par Lorenzo Papace. Les ours explorent les étages des Galeries Lafayette avant de repartir au pôle Nord.

Lorenzo Papace a également créé le premier arbre de Noël tout en papier du magasin. Placé sous le dôme des Galeries Lafayette, le gigantesque sapin présente des éléments fantaisistes comme des téléphériques et une grande roue.

Ceux qui visitent en magasin découvriront le Skytop Skylake. Grâce à un téléchargement d’application mobile gratuit ou en utilisant des tablettes fournies par Galeries Lafayette, les consommateurs peuvent se tenir sur le deuxième étage du magasin principal à l’une des arches pour lancer le contenu immersif.

Source : fashionunited.fr

(Auteur : Morgane Coquais)
L’Autorité de la concurrence a autorisé, mercredi 2 novembre, le rachat de Bazarchic par les Galeries Lafayette, estimant que l’opération ne portait pas atteinte à la concurrence.

rachat-de-bazarchic-par-les-galeries-lafayette-feu-vert-de-lautorite-de-la-concurrenceL’Autorité de la concurrence a rendu son verdict et a donné son feu vert pour le rachat de Bazarchic par les Galeries Lafayette. À l’issue de l’examen, l’Autorité a estimé que “le groupe Galeries Lafayette et la société Bazarchic détiennent des positions limitées sur les marchés des produits déstockés, en ligne et en magasins, et le marché des services de viyages. […]

Ces faibles positions ont permis d’écarter tout risque d’atteinte à la concurrence.” Le groupe Galeries Lafayette est un acteur majeur de la distribution dans les secteurs de la mode, du luxe, de la beauté, des loisirs et de la maison en France.

Il exploite également le site en ligne voyages.galerieslafayette.com. La société Bazarchic, quant à elle, est spécialisée dans la vente événementielle de produits de grandes marques dans les univers de la mode, de la décoration, du vin et des spiritueux et du voyage via ses deux sites en ligne, Bazarchic.com et Mytravelchic.com (dédié au voyage), et ses cinq magasins physiques.

Avec ce rachat, le groupe Galerie Lafayette entend renforcer ses activités de vente en ligne d’une part et de déstockage d’autre part, l’omnicanal étant une priorité listée dans le plan de développement du groupe à l’horizon 2020. BazarChic devrait aussi y trouver son compte, en bénéficiant du rayonnement de Galeries Lafayette mais aussi de son implantation sur le territoire.

Source : ecommercemag.fr

(Auteur : Lucile Deprez)
Cet été, les Galeries Lafayette Haussmann comptent bien ramener du trafic en magasin en l’animant grâce à des visites, des ateliers, des photos souvenirs, des dégustations et bien d’autres choses encore.

Les Galeries Lafayette multiplient les initiatives en magasin pour cet été

Tous les secteurs du grand magasin seront représentés. Des dégustations de spécialités artisanales et de vins seront organisées par la ligne Maison & Gourmet, la beauté sera représentée par les make-up artists de la Maison Chanel, qui divulgueront leurs conseils pour le maquillage et par des ateliers coiffures.

Au quatrième étage, les clients pourront se faire customiser leurs bagages avec des illustrations de la capitale, un défilé sur les tendances de l’été aura lieu au Salon de l’Opéra, les intéressés pourront aussi visiter les dessous du grand magasin ou encore se faire prendre en photo sur la terrasse.

Enfin, le duo italien à la tête du magazine Toilet Paper sera invité aux Galeries Lafayette. Maurizio Cattelan et Pierpaolo Ferrari décoreront les onze vitrines de leurs fameuses illustrations et investiront les lieux avec une exposition-boutique.

Source : fr.fashionmag.com

(Auteur : Anne-Sophie Savenier)
Après avoir dévoilé, en avril dernier, une collection mode et maison éthique réalisée en partenariat avec l’ONG Care, le groupe Galeries Lafayette affirme un peu plus son engagement en faveur d’un commerce éthique et responsable. L’enseigne de grands magasins vient ainsi de dévoiler Fashion Integrity, une collection de mode responsable.

Les Galeries Lafayette lancent une collection de mode responsable

Née d’un challenge de l’innovation mené auprès des collaborateurs du groupe, cette collection, portée par la marque propre des Galeries Lafayette, propose une sélection de cinq essentiels du vestiaire féminin : t-shirts, col rond et V, t-shirts col cheminée, jupes et tops amples. Dans le détail, pour cette première collection, les Galeries Lafayette ont choisi de se concentrer sur la filière du coton. Chaque produit présenté répond donc à des critères éthiques stricts tant au niveau de l’humain, pour ceux et celles qui les produisent, que de l’environnement. Pour appuyer cette démarche, les pièces issues de la collection Fashion Integrity bénéficieront d’étiquettes résumant l’ensemble des étapes de production.

De plus, pour connaître en détail chacune de ces étapes, deux possibilités s’offriront aux clients, flasher le QR code présent sur les étiquettes ou se connecter sur le site des Galeries Lafayette à la rubrique Fashion Integrity. Le lancement de cette collection s’inscrit dans une démarche globale du groupe Galeries Lafayette. Ce dernier ambitionne en effet de devenir la référence mondiale d’un commerce à la française, éthique et responsable. La collection Fashion Integrity sera vendue dès le 24 août dans 60 magasins de l’enseigne Galeries Lafayette et au BHV Marais, à des prix allant de 22 euros à 44 euros.

Source : fr.fashionmag.com