Activation Commerciale

(Auteur : 
Si Decathlon a élu San Francisco pour aborder à nouveau le marché américain, c’est pour capitaliser sur l’ancrage très sportif (running, vélo, voile, ski, fitness…) de cette ville de la côte Ouest des Etats-Unis. Le distributeur français a inauguré le 1er décembre un point de vente de 800 mètres carrés sur une des artères les plus commerçantes de la cité, au 735 Market Street.

Decathlon a repris pied aux Etats-Unis

Le magasin, envisagé comme un “retail lab” par Decathlon, est épaulé par un site de e-commerce pour l’instant dédié uniquement à l’Etat californien. « Le climat très varié de la Californie et les divers groupes de sportifs en font le terrain d’entraînement idéal pour une première exploration du pays, précise l’enseigne nordiste fondée en 1976. Decathlon sera capable par ce test de garantir que ses produits conviennent à tous les pratiquants américains avant de se développer plus largement aux Etats-Unis ».  Cette unité n’est donc pas qu’un espace de vente couvrant 65 sports, elle abrite aussi un coin libre-service de réparation, un espace de coworking, ainsi que les bureaux de la filiale pilotée par Michel d’Humières. Avec l’idée d’être au plus près du consommateur local pour concevoir et adapter au mieux les articles et l’offre proposée.

Car Decathlon se redéploie sur le marché américain : il a déjà été présent aux Etats-Unis de 1999 à 2006, avec une poignée de magasins situés près de Boston, résultant à l’époque du rachat des magasins MVP Sports. « Notre venue aujourd’hui n’a rien à voir avec notre tentative de 1999. Nous ne sommes plus les mêmes, que ce soit en termes de professionnalisme ou de produits proposés », précisait il y peu le PDG de Decathlon USA dans un communiqué.

Prudente, l’entreprise ne dévoile pas encore de plan d’expansion dans le pays, mais entend assurément s’y implanter durablement cette fois. Elle va d’autre part inaugurer son premier magasin au Canada au printemps 2018, en périphérie de Montréal.

Fort de 1 220 magasins dans 32 pays, Decathlon poursuit sa conquête de nouveaux marchés à travers le monde : outre les Etats-Unis, l’enseigne est entrée en Australie il y a quelques jours, après la Tunisie en novembre et la Suisse en août.

Source : fr.fashionnetwork.com

(Auteur : Stéphanie Marius)
Pudo et Decathlon Espagne ont signé un accord de collaboration qui permet aux clients de l’enseigne d’utiliser 200 consignes en Espagne pour retirer leurs commandes en ligne. L’accord inclut l’intégration du réseau Pudo à la plateforme internet de Decathlon Espagne.

Decathlon Espagne noue un partenariat avec le réseau de consignes intelligentes Pudo pour le retrait des achats en ligne

Decathlon Espagne et Pudo, la filiale espagnole de Kern, ont signé un accord de collaboration pour encourager les clients de l’enseigne de sport internationale à utiliser les consignes pour retirer leurs achats.

Avec cet accord, le réseau Pudo est directement intégré à la plateforme e-commerce de Decathlon Espagne. Ainsi, quand ils commandent en ligne, les utilisateurs ont à leur disposition les 200 consignes Pudo réparties un peu partout en Espagne pour collecter leurs achats réalisés sur le site de Decathlon.

Les consignes intelligentes Pudo sont situées principalement dans les lieux publics, réparties dans une vingtaine de provinces espagnoles. Un programme d’expansion spécifique est prévu pour les prochains mois. L’accord signé entre Decathlon Espagne et Pudo prévoit dans un second temps l’installation de consignes au sein des magasins pour l’offre click and collect.

Source : relationclientmag.fr

(Auteur : Herve Dewintre)
Ce n’est pas la première fois que Decathlon tente de vivre le rêve américain. Au début des années 2000, l’enseigne française avait tenté, sans succès, de s’installer à Boston.

Decathlon rêve de reconquérir l’Amérique

Pas de quoi rebuter le numéro un mondial de la distribution d’articles de sport qui en a vu d’autres et qui compte bien retenter sa chance avec une stratégie différente : la marque du groupe Mulliez a indiqué en effet ce lundi au magazine Les Echos qu’elle allait s’implanter de nouveau aux Etats-Unis – en Californie cette fois ci.

Les portes d’un espace de 800 m2 situé sur Market Street, rue commerçante de San Francisco, devraient être ouvertes aux clients en octobre ou novembre prochain. En 2000, le groupe avait alors abordé différemment son implantation, en rachetant 18 magasins à la chaîne MVP Sports. L’aventure s’était achevée six ans plus tard. “Nous ne sommes plus les mêmes aujourd’hui, que ce soit en termes de professionnalisme ou de gammes proposées”, affirme Michel d’Humières aux Echos. “Je ne veux pas proposer au consommateur américain ce qu’il peut trouver à 500 mètres de mon magasin : des Nike, des Asics…”. L’enseigne privilégiera donc des innovations maison. Elles sont nombreuses, comme par exemple le masque de snorkeling intégrant un tuba.

Expansion à l’international
Le groupe fondé en 1976 par Michel Leclercq (cousin de Gerard Mulliez, le fondateur de Auchan) au fond d’un parking à Englos, près de Lille possède aujourd’hui 1176 points de vente dans 28 pays et son chiffre d’affaires a dépassé l’an dernier, pour la première fois, le cap des 10 milliards d’euros. L’expansion de l’enseigne semble sans limite : en 2016, Decathlon a ouvert 164 nouveaux magasins. La France, avec 301 grandes surfaces, reste son premier marché mais l’enseigne est aussi très présente en Chine (214), en Espagne (149), en Italie (113), en Russie (49) et en Inde (46). L’international représentait 67 pour cent de ses revenus en 2016.

Dernière ouverture en date : Israël qui devient ainsi le 34e pays d’implantation du distributeur français, et le cinquième ouvert cette année, après la Colombie, le Ghana, l’Australie et la Suisse. Le succès de cet investissement de 4 millions d’euros semble d’ores et déjà total puisque la foule n’a pas désempli depuis l’ouverture de la boutique de 3000 mètres carrés le 29 aout dernier, à Tel Aviv, provoquant même, selon les médias locaux, des bouchons monstres : 25000 personnes en 4 jours.

Reste à savoir si les californiens seront sensibles au charme de cette marque française. Aucune enseigne étrangère d’articles de sport n’est installée au pays de l’oncle Sam. Decathlon est toujours la marque préférée des consommateurs français, juste devant YouTube, Samsung et Google, selon le classement BranIndex de l’institut YouGov qui a réalisé un sondage dans 26 pays du monde entre le 1er juillet 2016 et le 30 juin 2017.

Source : fashionunited.fr

(Author :  Retail in Asia)
Decathlon has opened its debut store in The Philippines, as the French sporting retailer plans to ramp up its store presence in the Southeast Asian nation.

Decathlon opens first store in The Philippines

Located in Manila, the new 3,000-square-metre store occupies the ground floor of Festival Mall in Alabang, Muntinlupa City. As well as stocking sporting goods for 70 different types of sports, this new Decathlon will also sell items that reflect The Philippines’ love of its traditional sports such Arnis and Sipa. “We have been interested in the Philippines for quite some time now,” Hans Iff, CEO of Decathlon Philippines, told local media. “As the country’s economy has gotten more robust and consumers are becoming more wellness-conscious, it is the right time to invest.”

The store also contains a large playground, which will be free for all customers. Sports activities will also be organised onsite to promote health and fitness.In addition to the physical stores, Decathlon has also opened a local e-commerce website, allowing customers to purchase items online.

Over the next 10 years, Decathlon plans to expand to other Filipino cities such as Cebu, Davao, Iloilo, and Legazpi to tap the burgeoning local market. According to a McKinsey report, the sports industry in the Philippines is set to multiply four times over the next twenty years, reaching US$1.3 billion by 2026.

Strengthening its Asian presence, the French sporting goods retailer has already set up shop in Thailand and Malaysia in 2015 and 2016. It plans to enter Australia this October.

Source : retailinasia.com

(Auteur : Georges Duarte)
Le magasin Décathlon City situé rue du commerce dans le 15ème arrondissement à Paris vaut le détour ! Devant la baisse avérée ou annoncée du trafic dans le retail de périphérie, exacerbée dans les pays anglo-saxons, Décathlon détonne par ce nouveau format urbain de proximité.

Décathlon City, Libérez les énergies par le digital !

PETIT MAGASIN DEVIENDRA GRAND !
L’offre proposée est sans surprise adaptée à la pratique sportive citadine : running, tennis, vélo… Mais sur une surface aussi réduite impossible de rendre disponibles 100% des produits de ces univers. Ce défaut est admirablement compensé par la fluidité de la proposition digitale. Des écrans interactifs parfaitement intégrés aux univers jalonnent le parcours client. Leur usage autonome est facilité par leur taille, l’ergonomie de l’interface et le dispositif de scan RFID. L’élément de surprise vient plutôt du fait qu’elles sont quasi systématiquement utilisées par le client… accompagné d’un vendeur.

ICI LE DIGITAL FACILITE LA VIE DES CLIENTS ET DES VENDEURS !
Au-delà de la simplicité d’accès à l’extension de gamme, tout est fait dans ce magasin pour faciliter la vie des clients et des vendeurs au travers du digital. Les cabines textiles sont équipées d’un écran, non pas pour se prendre en photo ou pour proposer une vaine réalité augmentée (l’approche trop souvent alibi du digital en textile), mais simplement pour donner la possibilité au client de demander à distance la taille manquante à un vendeur, immédiatement informé sur son device mobile. Le client est ainsi “libéré” d’une tâche frustrante (sortir d’une cabine à moitié dévêtu) et le vendeur est “libéré” d’une tâche à faible valeur ajoutée (attendre devant une cabine).

Le dispositif d’encaissement répond exactement au même objectif. 100% des caisses sont à usage autonome, et le client est fortement invité à télécharger une application mobile pour accélérer son passage en caisse à la prochaine visite. Enfin, les vendeurs sont « suréquipés » de multiples devices digitaux pour leur faciliter la tâche dans leur quotidien : inventaires, consultation de stock, commande, consultation d’une information produit…

DE VENDEURS À COACH !
Mais le plus admirable est ailleurs ! Le magasin se transforme avant l’ouverture et après la fermeture en une salle de sport où les clients sont conviés à des cours ou à des sorties sportives, dans le cadre d’un planning hebdomadaire où ils peuvent s’inscrire depuis le site web ou en magasin. Ils sont accompagnés par de “vrais” coachs sportifs qui ne sont autre que… les vendeurs du magasin ! C’est très simple : parce qu’ils sont libérés totalement ou partiellement de tâches à faible valeur ajoutée grâce au digital, les vendeurs peuvent ainsi consacrer plus de temps à leurs clients. À méditer..

Ce nouveau concept de Décathlon est la démonstration évidente que le digital, au-delà de la menace que représente le web pour le magasin, est une opportunité fantastique pour réinventer le point de vente physique : dans son format, pour répondre aux nouveaux modes de consommation omni-canaux ; mais surtout dans l’intensité de l’intéraction client/vendeur, ce que le web ne fera jamais…

Nous étions habitués aux nombreuses tentatives de Décathlon sur de nouveaux formats de magasins, pas toujours très réussies d’ailleurs. L’enseigne française, qui pourrait pourtant se reposer sur son statut de leader incontesté de son secteur, semble avoir tapé juste sur ce concept. Elle démontre une fois de plus sa créativité, sa radicalité dans la mise en oeuvre, et surtout son admirable capacité à se mettre en mode « test & learn ».

Source : leblogdiamart.blogspot.fr

(Author : Retail in Asia)
Sporting goods retailer Decathlon‘s biggest store yet in Singapore has opened its doors on Saturday (May 13) morning.

Decathlon opened its biggest Singapore store

Already boasting two mega stores here in the Republic – one at City Square Mall and another at Bedok, its third and largest outlet is located at the FairPrice Hub, Joo Koon. Spanning 4,000 square metres of sporting retail space, the outlet will also be the site of Decathlon’s new e-commerce hub which will provide a multi-channel sales experience. Shoppers can order items online through its new website which will be launched in June. Sports advisers on site will pick the items directly in the store and package them for delivery within the same day. It is aiming for delivery within six hours. Shoppers can also opt for the “Click and Collect” option and pick items up from any of Decathlon’s three stores.

Additionally, the store has 10 experience zones and Singapore’s first slack line, golf-putting green, mini-football arena and a running track with two different surfaces. Customers will be able to test equipment before purchasing them, and can return equipment if unhappy with the product.

“Since we launched our first e-commerce and retail store in Singapore, we have seen a remarkable response from Singaporeans,” said Bastien Grandgeorge, Decathlon Singapore’s country leader. “Here we have 62 sports, and all under the same roof. We want the best experience for our customers and accessible sport for all. “Even if you’re not wealthy, anyone should be able to access sport.”

Source : retailinasia.com

(Autore: Roberto Pacifico)
Decathlon ha messo a segno un fatturato di 10 miliardi nel 2016, +12% rispetto all’anno precedente, realizzato per quasi il 70% in Francia.

Screen Shot 2017-02-16 at 12.26.56 PM

A livello internazionale, grande crescita di Cina, Russia e Spagna, i tre paesi dove l’insegna francese ha aperto più negozi nel 2016.

Decathlon, l’insegna francese specializzata nell’abbigliamento tecnico-sportivo, che fa capo alla famiglia Mulliez (Auchan), festeggia i 30 anni mettendo a segno un fatturato 2016 di 10 miliardi di euro, un bel regalo per un anniversario: le vendite sono aumentate del 12% (+4,4% a perimetro invariato di rete).

In madrepatria (la Francia), il fatturato di Decathlon corrisponde a circa un terzo del totale: 3,3 miliardi di euro (+2,3% rispetto al 2015). L’eCommerce incide per il 4,5% delle vendite totali in Francia.

Nel 2016 sono entrati nei negozi Decathlon francesi 1,7 milioni di clienti, +9,4% rispetto al 2015.

Decathlon ha 1.176 punti di vendita in 28 paesi del mondo: i negozi in Francia sono 301, e e 164 le filiali all’estero. Il mercato interno (Francia) rappresenta il 67% del fatturato globale: i primi tre mercati di Decathlon sono Francia, Cina e Taiwan, e Spagna.

Fonte: Mark-up.it

(Auteur : Anne-Sophie Castro)
Après avoir fermé ses magasins il y a onze ans aux Etats-Unis, la marque de distribution de matériel sportif attérit à nouveau dans le pays américain pour vendre ses produits.

Décathlon, Cap sur les Etats-Unis, une nouvelle fois

Pour ce nouveau défi, l’entreprise française mise sur un de ses talents formé en Espagne, un de ses principaux marchés –avec la France et la Chine- qui célèbre cette année son 25ème anniversaire. Décathlon a choisi de faire piloter le projet par Michel D’Humières, un vétéran de la filiale espagnole qui a occupé le poste de directeur pendant treize ans en Espagne et dirige actuellement l’expansion du groupe en Amérique depuis le siège de San Francisco.

Sous la coupole de D’Humière se trouvent Tony Leon, chef des bureaux de technologie aux Etats-Unis et le français Marc Desmettre qui a dirigé les ouvertures de plusieurs unités en Espagne et se trouve désormais responsable du déroulement quotidien du projet dans le pays nord-américain.

Objectif : s’introduire sur la côte californienne
Dans cette nouvelle étape, Décathlon n’aura pas de points de vente physiques. La chaîne multinationale se centre sur la vente online à travers son site web. L’objectif étant d’introduire son équipement sportif sur la côte ouest où elle cherche à se renforcer et trouver une clientèle en Californie.

Pour l’instant, Décathlon n’a mis en vente qu’un seul produit qui s’adapte particulièrement à la côte californienne: le masque de plongée « Easybreath », alliant masque et tuba en une seule pièce. L’envoi de ces masques est réalisé depuis l’Angleterre avec l’entreprise DHL en 4 ou 5 jours, puisque Décathlon ne dispose pas encore de dépôt mais il souhaite pouvoir en ouvrir dans les régions où la pratique du sport est la plus importante.

Le groupe prévoit de se développer en Amérique et renforcer son e-commerce. Par ailleurs, la marque de distribution dispose de vingt établissements au Brésil, d’un magasin à Querétaro au Mexique et arrivera bientôt en Colombie dans le centre commercial Parque La Colina de Bogota.

Décathlon compte aujourd’hui plus de mille points de vente répartis dans 28 pays. En 2015, la marque a obtenu un chiffre d’affaires de 9 100 millions d’euros et a ouvert l’an dernier son premier magasin en Côte d’Ivoire. Cette année, le groupe prévoit d’ouvrir son premier magasin physique en Australie.

Source : fashionunited.fr

(Auteur : Dalila Bouaziz)
Afin de répondre aux besoins de ses clients citadins, le distributeur d’articles de sport va déployer le nom Decathlon Essentiel à l’ensemble des 25 magasins Decathlon Easy et rendre ainsi la marque plus lisible. L’enseigne teste également des magasins dédiés aux produits urbains.

decathlon-se-rapproche-des-lieux-de-vie-de-ses-clients

Decathlon souhaite renforcer sa présence en ville mais aussi dans les agglomérations de taille moyenne. Après Lille et Bordeaux, l’enseigne ouvre en janvier 2017 un troisième magasin test à Paris dans le 15e arrondissement – rue du Commerce – baptisé “Decathlon City” dédié aux trottinettes, vélos pliables et accessoires. Ces trois Decathlon City n’ont cependant pas vocation à être dupliqués pour le moment.

En parallèle, Decathlon renomme ses 25 magasins “Easy” en “Essentiel” dans les villes de taille moyenne afin d’être au plus proche des lieux de pratique sportive en plein air (trail, pêche, etc.). L’objectif de ce nouveau concept de magasin est de répondre à la demande des clients-pratiquants qui souhaitent avoir accès à l’essentiel des produits de mobilité urbaine -fitness, running, etc-, innovants et à prix accessible. Le premier Decathlon Essentiel a été inauguré en novembre dernier à Saint-André-de-Cubzac, près de Bordeaux. Ces points de vente proposeront uniquement des produits en marque propre, mais avec les mêmes services digitaux que les autres magasins du groupe comme des bornes de “click and collect”.

Source : relationclientmag.fr

(Auteur : Marion Deslandes)
Decathlon revoit son offre de proximité dans l’Hexagone. Le distributeur d’articles de sport, leader en France, va convertir ses 25 magasins Easy en un nouveau concept baptisé Essentiel. Il teste également un format inédit en centre-ville, Decathlon City.

decathlon-teste-son-nouveau-concept-urbain-a-paris

La majorité des 300 adresses de Decathlon en France concerne de grandes surfaces basées en périphérie de grandes agglomérations. Soit des lieux de destination. L’enseigne veut aujourd’hui se situer sur le chemin de ses clients, et profiter de l’engouement des citadins pour le sport.

Pour une meilleure harmonisation des appellations, le nom Decathlon City va remplacer Decat’, le concept de petite surface située en centre-ville, en phase de test depuis de nombreuses années à Bordeaux et Lille. Un troisième magasin test doit être inauguré en janvier prochain à Paris, au 15 rue du commerce (XVème arrondissement), en lieu et place d’une boutique H&M.

Decathlon City se décrit comme “le nouvel acteur de la vie sportive de son quartier“, mais la question d’un déploiement massif dans les centre-villes de l’Hexagone n’est pas encore à l’ordre du jour. Le groupe français entend aussi concentrer son attention sur les villes moyennes. Trois ans après le lancement de Decathlon Easy à la place du réseau Koodza (enseigne discount du groupe initiée en 2009), il revoit sa copie et instaure un nouveau concept. Decathlon Essentiel se démarque d’Easy avec une modification de son offre. Celle-ci va intégrer deux nouveaux sports à fort potentiel (notamment chez les urbains), à savoir le cycle et le fitness, et surtout référencer uniquement des articles siglés des marques propres du groupe (Domyos, Kalenji, Kipsta, Nabaiji…).

Le nom choisi a également vocation à “franciser l’appellation et à rendre plus lisible notre positionnement autour de nos marques passion, qui sont techniques et accessibles”, expose-t-on chez Decathlon. Le volet digital sera aussi prépondérant avec l’implantation systématique de bornes favorisant le “cliquer-retirer”.

Les 25 adresses Easy existantes vont peu à peu être converties au nouveau format en 2017. Le premier Decathlon Essentiel a ouvert fin novembre à Saint-André de Cubzac, en Gironde. Il s’agit là d’une première implantation, l’enseigne Essentiel ayant aussi vocation à se déployer dans de nouvelles agglomérations, sur des surfaces de 1 000 à 2 000 mètres carrés, soit 2 à 3 fois plus modestes que les magasins classiques. “Nous souhaitons intensifier notre maillage de l’Hexagone, et cela passe par une présence dans des villes de plus petite taille. Notre objectif est que nos clients se trouvent au maximum à 20 minutes de trajet d’un de nos points de vente”, précise la société.

Le groupe, qui a fêté ses 40 ans cette année, poursuit ainsi sa stratégie de recentrage autour de son nom “phare”, après avoir abandonné la dénomination d’Oxylane pour le groupe fin 2014, et celui de l’enseigne Ataos en 2015.

Source : fr.fashionnetwork.com