Activation Commerciale

(Auteur : Nicole Buyse)
« E2C », c’est le nom de code du futur site qui réunira les quelque 400 enseignes des 80 centres d’Immochan.

 

immochan

 

Immochan, filiale immobilière du groupe Auchan, se met à son tour à la distribution « omnicanale », qui combine magasins physiques et site marchand sur Internet. Ses dirigeants ont annoncé hier, à Lille, le lancement en octobre prochain d’un véritable centre commercial virtuel. Sur « E2C », c’est le nom de code du projet, les internautes auront accès à l’offre des 80 centres commerciaux qu’Immochan compte en France, avec quelque 400 enseignes, dont 200 seulement disposent aujourd’hui d’une vitrine, voire d’un magasin sur la Toile.

Redevance sur les ventes

« Nos clients sont de plus en plus connectés. Ils veulent pouvoir préparer leurs courses, avoir connaissance des promos, mais aussi des animations avant de se déplacer, ou tout simplement avoir accès à l’offre proposée », a expliqué Hervé Vanden Abeele, directeur e-centre commercial à Immochan. « Il s’agit de générer du trafic et du chiffre d’affaires supplémentaires dans les centres commerciaux tout en fidélisant la clientèle », a-t-il ajouté.

Les clients pourront commander sur le site Internet, payer en ligne et ensuite venir chercher leurs commandes dans la boutique concernée, la prendre dans un point-relais sur le centre commercial ou encore, service payant, se faire livrer à domicile. Car l’objectif pour Immochan est bel et bien d’augmenter la fréquentation de ses centres commerciaux français qui, malgré le million de visiteurs par jour, a chuté de 0,4 % en 2013, pour un chiffre d’affaires qui a, lui, globalement progressé (hors hypermarchés) de 1,7 %.

Hervé Vanden Abeele espère fédérer au moins une centaine d’enseignes pour le lancement du site en octobre. Il attend une hausse de fréquentation de 5 % à 10 % dès la première année. Il n’y aura pas de droit d’entrée mais une redevance à verser en cas de ventes sur cette nouvelle plate-forme digitale, qui pourra être de 6 % à 8 % pour l’équipement de la maison, de 12 % à 14 % pour le textile. Immochan se targue d’être le premier en France à lancer ce portail, ses concurrents ayant, eux, plutôt pour l’instant développé des places de marché.

Par ailleurs, Immochan a annoncé un programme d’investissement de 645 millions d’euros sur trois ans (2014 à 2016), dont près de 250 millions pour les sites existants. Dans le but, là encore, de garder ou de faire revenir une clientèle de plus en plus volage.

Source : lesechos.fr