Activation Commerciale

(Auteur : Fabio Crocco)
Le géant de la distribution Carrefour signe avec le Groupe Massa pour le développement du son centre auto en ligne monauto.fr.

En partenariat avec Massa, Carrefour lance monauto.fr

Dans l’idée de poursuivre le développement de son écosysteme digital (qui compte déjà un quinzaine de site dont rueducommerce.fr qui commercialise des pièces automobiles) le groupe Carrefour vient de s’associer au groupe Massa pour le développement du centre-auto en ligne monauto.fr. Reprenant largement la plate-forme digitale de avatacar.com de Massa, monauto.fr propose de la vente de pneumatique, des roues complètes, des prestations d’entretien, des disques et plaquettes de frein et des recharges de climatisation.

La saisie de la plaque d’immatriculation permet d’identifier le véhicule concerné par l’achat. Une fois l’achat effectué, le site propose de prendre rendez-vous avec l’un des 1 500 ateliers partenaires pour réaliser la prestation (maillage identique au site avatacar.com).

« Notre objectif est de proposer aux propriétaires de véhicules un parcours en ligne encore plus fluide et plus rapide…monAuto.fr propose des révisions garanties constructeurs jusqu’à 20% moins chères que les acteurs du secteur » explique Carrefour.

Une offre mobile dans 4 grandes villes de France
À Paris et sa couronne, Bordeaux, Nice et Lyon, monAuto.fr propose par ailleurs des garages mobiles pour toujours plus de simplicité : les prestataires avatacar se déplacent à domicile ou sur un lieu choisi par le client pour une expérience encore plus rapide.

Source : decisionatelier.com

(Autore: Alessandra Bonaccorsi)
Oltre 160 Carrefour market in Italia ospiteranno, il 21 giugno, in occasione dell’edizione 2017 della Festa della Musica, organizzata dall’omonima associazione con il patrocinio del Ministero dei Beni e delle Attività Culturali e del Turismo, artisti affermati, band emergenti e musicisti di ogni genere e provenienza, per creare spettacoli live all’interno dei supermercati.

Festa-della-musica-carrefour

I Carrefour market aperti 24 ore su 24 diventeranno un vero e proprio palcoscenico e luogo di incontro per le comunità locali. Per l’occasione, Carrefour market ha voluto coinvolgere i propri collaboratori con la passione per la musica, dando loro la possibilità di esibirsi e suonare, da soli o con la propria band, presso alcuni supermercati coinvolti. Altri di loro, hanno voluto contribuire realizzando un cd musicale, il cui ricavato sarà devoluto alla Fondazione Francesca Rava a sostegno di progetti dedicati alle case famiglia e ai minori in difficoltà.

Stephane Coum, direttore supermercati Carrefour Italia, spiega: “Carrefour market rappresenta, sempre più spesso, un punto di riferimento per l’intera comunità: non solo un luogo dove fare la spesa quotidiana, ma anche un punto di incontro e di socialità; uno spazio di vita dove poter condividere momenti e valori positivi, sentendosi parte attiva dell’intera collettività. Crediamo molto nella Festa della musica che riflette a pieno i valori di cultura e aggregazione di Carrefour market, filosofia fondamentale per migliorare il nostro servizio e consolidare una visione di crescita”.

Fonte: gdoweek.it

(Author : arabian business)
Majid Al Futtaim says new centre will be able to store more than 400 million units to support retailer’s stores.

Construction starts on new Carrefour distribution hub in Dubai

Majid Al Futtaim has held a ground-breaking ceremony at the site of its new regional Carrefour distribution centre at the National Industries Park in Dubai. With a total storage capacity of over 400 million units to support Carrefour’s brick and mortar stores in addition to the omni-channel business of Carrefour, the company said in a statement.

It added that the multi-temperature storage at the new distribution centre is designed to meet the storage needs of the different food types and dry foods as well as warehousing for non-food goods. Younis Al Mulla, senior vice president – Development and Government Affairs at Majid Al Futtaim Retail, said: “The facility is four times the size of Carrefour’s current largest distribution centre building in the region.
“The centre will also feature advanced warehousing, storage and logistics technologies.

The distribution centre is expected to save over 50 percent energy per cubic metre in line with Majid Al Futtaim’s sustainability goals for energy efficiency.” Younis Al Mulla, senior vice president – Development and Government Affairs at Majid Al Futtaim Retail, added: “Quality and choice are key areas on which we focus. Carrefour’s distribution centre in National Industries Park will be equipped with the finest technology, allowing us to meet the growing demand of our customers and process the orders quickly and efficiently.”

Source : arabianbusiness.com

(Auteur : Stefan Van Rompaey)
Le concept d’hypermarché de Carrefour Belgium continue d’évoluer. Ce matin à Zemst le retailer a rouvert ‘le magasin le plus moderne de Flandre’, avec l’accent sur le confort, la durabilité et la connectivité.

Voilà comment Carrefour séduit ses clients à Zemst

Efficacité énergétique
L’hypermarché agrandi de Zemst s’inspire des concepts de Mons (Les Grands Prés) et Coxyde, mais ajoute quelques touches locales. Aucun hypermarché n’est pareil à un autre : les magasins s’appuient sur leur historique et leurs points forts locaux, souligne Peter Bruyneel, responsable ‘concept et développement des ventes’.
A Zemst la surface de vente a été agrandie de 2.000 m², passant de 6.500 à 8.500 m². Carrefour a profité de cette occasion pour rénover la surface existante : sols, plafonds et éclairage ont été remplacés. Une meilleure isolation et l’installation de frigos CO2 permettent de réduire les coûts énergétiques de 20 à 30% et l’utilisation d’éclairage LED permet une économie de 10 à 15%. L’eau de pluie est récupérée et des écrans digitaux remplacent les affiches papier (ou du moins partiellement).

Informer et inspirer
L’aménagement intérieur du magasin est ouvert et aéré, de façon à donner une bonne vue d’ensemble, avec de larges allées, des rayons bas et un affichage clair. La lisibilité est le mode d’ordre : l’espace a été subdivisé en différents shops-in-the-shop avec des présentoirs adaptés, où l’utilisation de matériaux naturels comme le bois ou la brique est fréquente. Les produits exclusifs sont joliment présentés sur des tables ou des displays. Dans chaque catégorie l’hypermarché propose davantage de marques, de choix et de produits premium, tout en se préoccupant du niveau de prix – un exercice d’équilibre précaire pour tout hypermarché. Au rayon vin par exemple, il y a des vins dont les prix varient entre 2,50 euros et 419 euros la bouteille. Bref, le grand écart …
Les diverses applications digitales faciliteront vos courses en vous informant et/ou en vous inspirant. Le wifi est d’ailleurs disponible gratuitement. Dans le département culture vous pourrez scanner des DVD, jeux vidéo ou CD pour les écouter ou visionner des bandes-annonces. Au rayon multimédias un scanner vous aidera à choisir les cartouches d’encre compatibles avec votre imprimante. Un miroir digital a été installé dans le rayon textile. « Au Carrefour de Mons 12.000 clients par mois utilisent ce miroir », nous dit-on. Au rayon bière un conseiller brassicole digitale vous aidera à trouver la bière qui vous convient et au rayon frais une borne vous suggérera des idées de recettes.

Séduire
Eye-catchers ? De vastes rayons multimédias et électro avec une grande attention pour l’innovation (drones, casques de réalité virtuelle) et les  grandes marques. Un département déco chaleureux proposant un large assortiment de bougies, un rayon lingerie à l’image d’une boutique. Le département des produits d’entretien et de lessive reste basique et fonctionnel : le prix y règne en maître. La santé y également sa place (vrac, bio et 150 références sans gluten), ainsi que les produits locaux avec plus de 200 références.
Vous ne manquerez pas de remarquer le rayon chocolat très riche (avec plus de 200 références, rayon aménagé en collaboration de Mondelez), que Carrefour combine avec le rayon café, où le café est torréfié sur place (en collaboration avec Rombouts).

Le comptoir pâtisserie vous tentera par son chocolat et ses biscuits faits maison et la boucherie par sa viande maturée de différentes races. Vous y découvrirez également un bar à fruits et légumes premium, des salades ultra-fraîches grâce à un système d’humidification, un comptoir à fromage proposant pas moins de 250 variétés. Le rayon poisson propose des sushis frais du jour et du saumon fumé maison. Et côté caisses, ici aussi la file d’attente unique a été instaurée.
Carrefour poursuit l’opération de rénovation de ses hypermarchés : actuellement des travaux de transformation sont en cours dans les hypermarchés de Kuringen et Ans.

Source : retaildetail.be

(Auteur : Stefan Van Rompaey)
Il semble que Carrefour veuille déployer son concept de magasin bio à l’international.  La semaine dernière, le premier magasin Carrefour Bio espagnol a ouvert ses portes dans le centre de Madrid.

Carrefour exporte son concept Bio en Espagne

Un potentiel considérable
Le magasin situé à la Calle Velarde au cœur du quartier commercial de Madrid, a une superficie de 140 m² et propose 1.800 références de sa propre marque Carrefour Bio ainsi que d’autres marques bio.  Le magasin vendra également des produits de soins et d’entretien, notamment de la marque de distributeur Carrefour Eco Planet.  Le point de vente proposera une vaste gamme de produits végétaliens et sans gluten, un département de vente en vrac de graines, de légumineuses et de noix (quinoa, flocons d’avoine, couscous,…) ainsi qu’une offre ‘on the go’ composée de sandwiches et de boissons.

En ouvrant ses propres magasins bio, en plus de la gamme de produits bio déjà proposée dans les hypermarchés et les supermarchés, le retailer souhaite démocratiser l’alimentation bio et atteindre davantage de clients.  Selon Stéphane Olivier, le directeur des marques de distributeur Carrefour Espagne, le potentiel du concept de magasins bio sur le marché espagnol est considérable.  En 2015, le chiffre d’affaires des aliments bio en Espagne a grimpé de plus de 24% à près de 1,5 milliards d’euros.  Les dépenses par personne s’élèvent à 32 euros par an.

Ces dernières années, Carrefour a ouvert une quinzaine d’établissements bio en France, mais l’objectif est d’en ouvrir quarante d’ici la fin 2018.  L’Espagne est le premier pays hors France à accueillir un Carrefour Bio.  Il est certainement prévu d’ouvrir d’autres filiales du concept : après un second magasin à Madrid, ce sera au tour de la ville de Barcelone.

Source : retaildetail.be

(Auteur : B Merlaud)
La négociation, avec de grandes entreprises, de drives ou de points de retrait situés directement sur les zones de bureaux devient un nouveau relais de croissance des enseignes. Dans la bataille qui fait rage entre Auchan, Carrefour et Intermarché, Auchan vient d’emporter un nouveau morceau avec le site d’Atos, à Seclin (59). Une info Linéaires.

Encore un drive afterwork pour Auchan

Le distributeur, cela dit, avançait en terrain connu. Spécialiste notamment du paiement en ligne ou sans contact, Atos est le prestataire d’Auchan depuis les débuts (historiques) du drive chez le nordiste !

Ce nouveau drive d’Auchan, dont les commandes seront préparées par le drive de Faches, viendra concurrencer le Leclerc Drive de Seclin, ouvert en 2012, qui attire aujourd’hui, dans cette zone, les salariés de Dassault, de La Poste, les effectifs de la caserne de pompiers et, donc, les employés d’Atos.

Le premier drive “afterwork” ouvert par Auchan, en 2015, est installé à Nozay (91), au cœur de la Cité de l’innovation d’Alcatel-Lucent (une pépinière de start-ups). En janvier 2017, un drive similaire a été inauguré au nord de Clermont-Ferrand, au pied de l’usine Michelin de Ladoux (63). A chaque fois, les créneaux de retrait ne sont ouverts qu’en fin d’après-midi, après donc la journée de travail.

Carrefour et Intermarché
En 2015 également, Carrefour a inauguré un point de retrait (drive piéton) sur le parking de la télévision et de la radio publiques belges. En France, le site drive de l’enseigne propose aux collaborateurs internes du groupe, à Massy (91), de passer commande pour un retrait sur l’un des parkings du siège. L’an dernier, des tournées desservant des hôpitaux ont été testées, puis abandonnées.

Intermarché, de son côté, multiplie les essais de drive “afterwork” avec ses casiers automatiques. Trois sites ont été installés en 2016 : au siège des Mousquetaires à Bondoufle (91), devant les locaux de Kantar à Chambourcy (78) et sur le parking de la SVA-Jean Rozé à Vitré (35), une usine du pôle Agromousquetaires.

Source : lineaires.com

(Auteur : Juliette Raynal)
Carrefour Banque & Assurance, filiale du groupe Carrefour, va lancer en avril 2017 une offre de compte courant. Baptisé C-Zam, le compte sera disponible en rayon et activable en quelques minutes depuis une application mobile. Grâce à cette approche “phygitale”, Carrefour veut séduire, entre autres, les millénials. Le géant de la distribution réussira-t-il à faire le poids face aux néo-banques et à l’arrivée de nouveaux acteurs, comme Orange Bank ?

Carrefour lance C-Zam, une banque mobile... disponible en rayons

A partir du 18 avril 2017, vous allez pouvoir ajouter à votre liste de courses… un compte courant ! Carrefour Banque & Assurance, filiale du groupe Carrefour et de BNP Paribas, a présenté, ce mardi 21 mars 2017, C-Zam, un compte courant disponible en libre-service dans les rayons de ses magasins. “C-Zam est le premier compte courant distribué en grande distribution et activable en ligne”, s’est félicité Julien Jaillon, directeur général de Carrefour Banque et Assurance.

UNE OFFRE “MOBILE FIRST”…
Dans un peu moins d’un mois, l’offre C-Zam sera disponible dans 3 000 points de vente du groupe Carrefour (hypermarchés, supermarchés, mais aussi commerces de proximité en centre-ville) et sur le site Rue du Commerce, racheté par le groupe en janvier 2016. Elle se matérialisera par un coffret vendu 5 euros dans lequel le consommateur retrouvera une carte Mastercard internationale et une petite notice d’utilisation. “L’offre a été conçue dans une logique mobile first”, explique Nadia Nicolic, directrice marketing et commerciale de Carrefour Banque. La promesse de la banque ? La possibilité d’ouvrir un compte en l’espace de 10 minutes depuis l’application mobile dédiée. Le client devra d’abord remplir un formulaire, puis scanner deux pièces prouvant son identité (grâce à une technologie du français Morpho) et approvisionner son compte par virement ou de manière instantanée via une carte bancaire.

Toujours dans cette logique axée sur les usages mobiles, un titulaire d’un compte C-Zam pourra, depuis son smartphone, verrouiller temporairement sa carte bancaire, le temps de la retrouver en cas d’égarement. “Il sera aussi possible de verrouiller la carte bancaire pour certains usages, comme pour les achats en ligne”, ajoute Nadia Nicolic. L’application mobile intègrera, par ailleurs, automatiquement le programme de fidélité de Carrefour. En revanche, pour le moment, les paiements mobiles avec Apple Pay ne seront pas proposés.

… ET PHYGITALE
Avec cette nouvelle offre, dont la cotisation annuelle s’élève à 12 euros, Carrefour Banque entend démocratiser (encore plus) le compte courant. “L’offre C-Zam sera accessible pour toutes les personnes majeures sans condition de ressources et sans plancher minimum, ayant une pièce d’identité française, et même pour les personnes faisant l’objet d’un interdit bancaire”, assure Julien Jaillon. Pour offrir une telle accessibilité, C-Zam comporte quelques spécificités : aucun découvert n’est autorisé et les détenteurs d’un compte courant ne pourront pas payer par chèque, ni en encaisser. Un point qui pourrait handicaper les millenials (public visé en priorité par l’offre) souhaitant faire de C-Zam, leur compte courant principal.

Le distributeur explique vouloir, avec ce nouveau produit, compléter sa gamme. Carrefour Banque proposait jusqu’à présent une carte de consommation Carrefour Pass (2,5 millions de clients), des solutions de crédit, mais aussi divers produits d’assurance. Pour percer, la banque entend s’appuyer sur son réseau physique composé de 200 agences bancaires et déployer un important plan de communication sur les réseaux sociaux, dans les rayons de ses magasins (visités par 3 millions de personnes chaque jour) et via de l’autopromotion sur ses sites internet. La filiale entend également profiter de la loi Macron, visant à favoriser la mobilité bancaire, pour séduire de nouveaux clients.

MAIS TROP PRUDENTE ?
Ce timing et cette force de frappe suffiront-ils à Carrefour Banque pour concurrencer les néo-banques et les futurs entrants, comme Orange Bank et l’offre 100% mobile de La Banque Postale ? Prudent, le distributeur n’a pas souhaité communiquer sur les objectifs visés en termes de clients, de rentabilité ou de développement de l’offre sur d’autres marchés.

Source : usine-digitale.fr

 

(Auteur : Yoni Van Looveren)
Désormais les personnes âgées et moins valides qui se rendront à l’hypermarché Carrefour au Herkenrodesingel à Hasselt pourront faire appel à un ‘personal shopper’, qui les accompagnera en magasin pour les aider à faire leurs courses.

Carrefour Hasselt aide les séniors et les personnes moins valides à faire leurs courses

Décharger les centres de soins
Chaque mardi entre 13h et 15h une équipe spéciale sera à disposition des clients qui souhaitent être aidés pour faire leurs courses. Pour l’instant il s’agit d’un projet pilote, mais s’il s’avère concluant, il pourrait être déployé dans toute la Flandre.

« Notre magasin à Hasselt est situé à proximité de plusieurs centres de soins, qui doivent eux-mêmes se charger de l’accompagnement en magasin. Parfois les personnes âgées viennent en taxi, mais une fois sur place elles doivent se débrouiller seules pour faire leurs courses », explique le porte-parole de Carrefour, Baptiste Outryve, au journal Het Laatste Nieuws.

Pour l’instant le service est disponible uniquement le mardi, mais si la demande est suffisamment importante, il pourrait s’étendre à plusieurs jours. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que Carrefour prend une initiative de ce type. A Mons un supermarché de la chaîne propose déjà un service similaire de personal shoppers. « A Mons les clients nous sont très reconnaissants de ce service », précise Outryve.

Source : retaildetail.be

(Auteur : Delphine Cuny)
La filiale bancaire du distributeur dévoilera le 21 mars une offre de compte courant « disponible en rayon et activable en ligne ». Carrefour Banque et Assurance sort ainsi de l’univers des galeries marchandes.

Carrefour Banque se lance dans la banque en ligne

La loi Macron facilitant la mobilité bancaire crée décidément des vocations. En attendant la future Orange Bank “avant l’été“, un nouvel acteur se rêve en “néobanque” venant réinventer les services financiers au quotidien : le distributeur Carrefour. Sa filiale bancaire, créée en 1981 initialement autour des cartes de paiement et fidélisation Pass, s’est diversifiée dans les assurances puis le crédit à la consommation, l’assurance-vie (avec Axa) et les cartes bancaires, va très bientôt lancer une offre de banque en ligne.

Il s’agira d’un compte courant qui sera « disponible en rayon et activable en ligne », selon l’invitation envoyée à la presse, montrant une consommatrice, sacs de shopping et smartphone en main : cette nouvelle offre sera dévoilée le 21 mars prochain par le directeur général de Carrefour Banque et Assurance, Julien Jaillon, et la directrice commerciale et stratégie client, Nadia Nikolic, chargée d’établir la feuille de route digitale de la banque.

Carrefour Banque, qui a changé de logo en fin d’année, est détenue à 60% par le leader de la grande distribution en France et à 40% par BNP Personal Finance (la branche crédit conso de BNP sous la marque Cetelem notamment). En 2015, les derniers chiffres connus (les résultats du groupe seront publiés jeudi), la banque de Carrefour a réalisé, sur son périmètre France, Italie, Belgique, un produit net bancaire de 413 millions d’euros (+1%) et un bénéfice d’exploitation de 77 millions d’euros (+4%), pénalisée par la hausse du chômage et la croissance atone, ainsi que des taux peu attractifs pour les produits d’épargne. Elle compte plus de 2,5 millions de porteurs de sa Carte Pass, plus de 3,2 milliards d’encours de crédit et 2,3 milliards d’épargne sous gestion.

Et bientôt Leclerc aussi ?
Le lancement de cette offre s’inscrit dans une transformation multicanale de la banque, qui s’appuyait jusqu’ici prioritairement sur son réseau d’environ 200 agences dans les galeries marchandes. En juin dernier, la direction a annoncé un plan de départs volontaires portant sur 246 postes sur 1.650 salariés, et la fermeture d’une trentaine de petites agences réintégrées dans les hypers sous forme de stands. Alors qu’il est plus difficile de générer du produit net bancaire avec des taux bas et que les clients plébiscitent les services bancaires en ligne et désertent les agences, Carrefour Banque suit l’évolution de l’ensemble du secteur qui accélère sa bascule sur le numérique. Elle a évidemment ses applis et son service client par téléphone. Elle a aussi lancé Apple Pay cet été pour les porteurs de la carte Pass Mastercard, une innovation encore peu déployée sur le marché, seulement chez les Banques Populaires et les Caisses d’Epargne.

Ce compte courant activable en ligne, sans passer par l’agence, lui permettra aussi peut-être d’atteindre une nouvelle clientèle, plus jeune et plus urbaine, qui fréquente plus rarement les grands hypers, surtout si l’offre est aussi en rayon dans ses Carrefour City de proximité.

« En 2017, il va y avoir une vague de nouveaux acteurs dans la banque, autour du compte ou de la carte, des acteurs de la distribution qui ont déjà une base clients importante » nous confiait en janvier un bon connaisseur du secteur au fait de plusieurs projets.

Leclerc devrait également sortir du bois sous peu. En effet, sa banque Edel est devenue le mois dernier le premier actionnaire de la jeune startup toulousaine de la Fintech Morning, une banque 100% mobile qui voulait “réveiller la banque” avec sa carte et son compte de paiement pilotable depuis une appli.

Les néobanques et les distributeurs sont peut-être faits pour s’entendre. En Allemagne, la jeune banque mobile N26, qui vient de se lancer en France, a noué un partenariat avec le groupe de distribution Rewe : ses clients peuvent retirer des espèces directement aux caisses des supermarchés. Une complémentarité du physique et du digital sur laquelle veut aussi capitaliser Orange Bank en France.

Source : latribune.fr

(Auteur : Carole Boelen)
Carrefour Belgique poursuit l’extension de sa formule de proximité express en hôpitaux. Cette semaine, deux Carrefour express ouvriront en effet leurs portes dans les hôpitaux de La Louvière et de Courtrai.

CARREFOUR OUVRE DEUX NOUVEAUX EXPRESS DANS DES HÔPITAUX

Le 1er mars prochain, Carrefour ouvre deux points de vente express dans l’enceinte des hôpitaux de La Louvière et de Courtrai. Le CHU Tivoli de La Louvière accueillera un magasin de 95m2 et le nouvel AZ Groeninge de Courtrai disposera d’un point de vente de 125m2.  Ce dernier est le premier hôpital flamand à accueillir un Carrefour en son sein.

Si le calendrier de ces deux ouvertures est identique, ce n’est que le fruit du hasard, nous indique Baptiste van Outryve, porte-parole de Carrefour, qui précise toutefois l’intérêt certain que porte Carrefour pour une expansion de sa formule express dans le milieu hospitalier. « Ce sont des emplacements bénéficiant de beaucoup de passage. Avec une offre appropriée, ces magasins peuvent s’avérer très intéressants » poursuit notre interlocuteur qui note que les deux magasins d’hôpitaux existants déjà à Liège et à Bruxelles fonctionnent bien.

Dans ce type de magasin, l’assortiment on the go est encore plus présent qu’ailleurs. Ainsi, vous n’y trouverez par exemple pas de steak de boeuf, ni de produits de la quatrième gamme. La clientèle étant en effet principalement composée de patients, de visiteurs ou du personnel hospitalier.

« L’an dernier, nous avons ouvert 24 nouveaux magasins Carrefour express, et nous avons pour ambition d’en ouvrir tout autant en 2017 » nous explique Baptiste van Outryve. Récemment d’ailleurs, le groupe reprenait 9 points de vente Tecno en vue de les convertir en express.

Source : gondola.be