Activation Commerciale

(Auteur : Yoni Van Looveren)
D’ici peu le groupe de mode suédois H&M lancera son nouveau concept Arket. La première boutique de la huitième enseigne du groupe ouvrira ses portes à Londres à la fin de l’été.

H&M dévoile les premières images de son nouveau concept Arket

Minimalisme
L’arrivée d’Arket avait déjà été annoncée, mais à présent H&M dévoile les premières images de ce nouveau concept qui opte pour le minimalisme tant pour l’aménagement de la boutique que pour les collections en soi. La couleur dominante est le blanc, tant pour les murs que pour les rayons et les tables de présentation et le sol est revêtu d’un parquet robuste et simple. Simplicité également au niveau des collections, qui se limitent à quelques pièces de base, déclinées en différentes couleurs, en fonction des saisons. Un même modèle de pull-over sera donc disponible tant en été qu’en hiver, mais la version hivernale résistera mieux au froid.

Au lieu de suivre de près les tendances successives, l’enseigne se focalisera plutôt sur les ‘basics’  ne se démodant pas. Bref une ligne de vêtements en accord avec le concept d’Arket, axé sur la durabilité et l’intemporalité. Les prix seront plus ou moins similaires à ceux pratiqués par la chaîne COS et se situeront donc dans un segment plus haut de gamme. Après Londres, d’autres boutiques suivront, notamment à Bruxelles.

Source : retaildetail.be

(Author : Sarah Ahssen)
One year after a first opening in Paris, Guerlain has inaugurated its second fragrance boutique, dedicated to the perfumery art the maison has been practising for 190 years. The store is located at 52 avenue Louise in Brussels.

Guerlain deploys fragrance boutique concept internationally

Inside the store, the Guerlain perfume collections are grouped into four olfactory families, for a total of 110 different scents.

A digital consultation service is available for customers, to discover their olfactory profile and make the ideal choice. Once a fragrance has been selected, the customer is invited to the personalisation atelier, where they can choose their preferred bottle shape and colour, engrave a message and select ribbons and bows to decorate the bottle, making each perfume a unique creation.

The LVMH group’s fragrance label has already announced an “ambitious” international deployment plan for its perfume showcase.

Source : us.fashionnetwork.com

(Auteur : Stefan Van Rompaey)
Le concept d’hypermarché de Carrefour Belgium continue d’évoluer. Ce matin à Zemst le retailer a rouvert ‘le magasin le plus moderne de Flandre’, avec l’accent sur le confort, la durabilité et la connectivité.

Voilà comment Carrefour séduit ses clients à Zemst

Efficacité énergétique
L’hypermarché agrandi de Zemst s’inspire des concepts de Mons (Les Grands Prés) et Coxyde, mais ajoute quelques touches locales. Aucun hypermarché n’est pareil à un autre : les magasins s’appuient sur leur historique et leurs points forts locaux, souligne Peter Bruyneel, responsable ‘concept et développement des ventes’.
A Zemst la surface de vente a été agrandie de 2.000 m², passant de 6.500 à 8.500 m². Carrefour a profité de cette occasion pour rénover la surface existante : sols, plafonds et éclairage ont été remplacés. Une meilleure isolation et l’installation de frigos CO2 permettent de réduire les coûts énergétiques de 20 à 30% et l’utilisation d’éclairage LED permet une économie de 10 à 15%. L’eau de pluie est récupérée et des écrans digitaux remplacent les affiches papier (ou du moins partiellement).

Informer et inspirer
L’aménagement intérieur du magasin est ouvert et aéré, de façon à donner une bonne vue d’ensemble, avec de larges allées, des rayons bas et un affichage clair. La lisibilité est le mode d’ordre : l’espace a été subdivisé en différents shops-in-the-shop avec des présentoirs adaptés, où l’utilisation de matériaux naturels comme le bois ou la brique est fréquente. Les produits exclusifs sont joliment présentés sur des tables ou des displays. Dans chaque catégorie l’hypermarché propose davantage de marques, de choix et de produits premium, tout en se préoccupant du niveau de prix – un exercice d’équilibre précaire pour tout hypermarché. Au rayon vin par exemple, il y a des vins dont les prix varient entre 2,50 euros et 419 euros la bouteille. Bref, le grand écart …
Les diverses applications digitales faciliteront vos courses en vous informant et/ou en vous inspirant. Le wifi est d’ailleurs disponible gratuitement. Dans le département culture vous pourrez scanner des DVD, jeux vidéo ou CD pour les écouter ou visionner des bandes-annonces. Au rayon multimédias un scanner vous aidera à choisir les cartouches d’encre compatibles avec votre imprimante. Un miroir digital a été installé dans le rayon textile. « Au Carrefour de Mons 12.000 clients par mois utilisent ce miroir », nous dit-on. Au rayon bière un conseiller brassicole digitale vous aidera à trouver la bière qui vous convient et au rayon frais une borne vous suggérera des idées de recettes.

Séduire
Eye-catchers ? De vastes rayons multimédias et électro avec une grande attention pour l’innovation (drones, casques de réalité virtuelle) et les  grandes marques. Un département déco chaleureux proposant un large assortiment de bougies, un rayon lingerie à l’image d’une boutique. Le département des produits d’entretien et de lessive reste basique et fonctionnel : le prix y règne en maître. La santé y également sa place (vrac, bio et 150 références sans gluten), ainsi que les produits locaux avec plus de 200 références.
Vous ne manquerez pas de remarquer le rayon chocolat très riche (avec plus de 200 références, rayon aménagé en collaboration de Mondelez), que Carrefour combine avec le rayon café, où le café est torréfié sur place (en collaboration avec Rombouts).

Le comptoir pâtisserie vous tentera par son chocolat et ses biscuits faits maison et la boucherie par sa viande maturée de différentes races. Vous y découvrirez également un bar à fruits et légumes premium, des salades ultra-fraîches grâce à un système d’humidification, un comptoir à fromage proposant pas moins de 250 variétés. Le rayon poisson propose des sushis frais du jour et du saumon fumé maison. Et côté caisses, ici aussi la file d’attente unique a été instaurée.
Carrefour poursuit l’opération de rénovation de ses hypermarchés : actuellement des travaux de transformation sont en cours dans les hypermarchés de Kuringen et Ans.

Source : retaildetail.be

(Auteur  : Pauline Neerman)
Le souci d’une alimentation saine ne cesse de croître, constatent les jeunes entrepreneurs Quentin Labrique et Julien de Brouwer (tous deux ex-Decathlon), qui le 5 mai ont ouvert The Barn, un supermarché bio sur la Place Saint-Pierre à Etterbeek.

Le marché bio The Barn « explose » dès la première semaine

Un circuit court avec des agriculteurs locaux et des coopératives
Dès la première semaine The Barn a dépassé toutes les attentes : « Ce fut une réelle explosion », se félicite le co-fondateur De Brouwer. Durant le weekend d’ouverture le marché bio a accueilli 500 à 600 personnes par jour. Etant donné que les petits agriculteurs locaux avec lesquels The Barn collabore ne peuvent suivre la demande à eux seuls, le duo travaille également avec différentes coopératives qui regroupent des agriculteurs et opèrent en tant que grossistes. Ainsi The Barn dispose aujourd’hui d’une douzaine de fournisseurs et propose  400 références.
Le côté restreint de l’assortiment est voulu : le modèle de The Barn s’appuie sur le volume et la rotation, de façon à pouvoir réduire les prix (et les marges), explique De Brouwer. « Nous opérons en largeur, mais pas en profondeur. Nous avons sélectionné nos produits avec soin. Par produit nous proposons une seule sorte, ce qui permet d’éviter que le client soit submergé par un choix trop large. Chez nous, contrairement à d’autres magasins bios, le focus se situe réellement sur le frais. Grâce à une rotation élevée, nous pouvons garantir une fraîcheur absolue. »

Frais et non emballé en vrac
Le supermarché bio de 500 m² met l’accent sur le frais et le non emballé en vrac, avec les fruits et légumes exposés dans des cageots en bois et un large assortiment de noix, de fruits secs, de céréales et de pâtes. Tout y est aussi local que possible et certifié bio, même si à terme les initiateurs souhaitent également donner une chance à des paysans locaux sans certificat, mais qui répondent à leur cahier des charges.
« La certification est coûteuse, mais dans un premier temps elle est nécessaire pour être crédible et gagner la confiance. Une fois que le client nous fera réellement confiance et constatera que nous sommes vraiment sérieux, nous aimerions éventuellement acheter nos propres terrains et les faire cultiver pour nous », explique Labrique. Le fait d’écourter le circuit profite tant aux producteurs qu’aux consommateurs, estiment-ils.

Surtout les jeunes ménages
Le sérieux et l’engagement des deux entrepreneurs ne font pas de doute :  « Nous voulons aider l’agriculture belge et stimuler la production durable : l’agriculture bio garantit que le sol ne sera pas pollué ou endommagé », souligne Labrique, qui lui-même s’est converti au bio depuis plusieurs années. La clientèle se compose essentiellement de jeunes ménages, qui ont opté pour une consommation responsable. Bien qu’actuellement le bio ne représente que 4% du marché alimentaire en Belgique, ce pourcentage augmente fortement : « A Bruxelles la vente de produits bios progresse de 50% chaque année. Le bio suscite donc très clairement l’intérêt du consommateur », estime De Brouwer.
A l’avenir The Barn envisage également d’organiser des workshops et des projets éducatifs et prévoit même un espace de restauration. Le choix du lieu, Etterbeek, est crucial vu son public très varié, souligne le tandem,: « Ici vous avez des gens avec de hauts revenus, des expatriés qui travaillent pour l’UE et un groupe de consommateurs particulièrement multiculturels. »

Source : retaildetail.be

(Auteur : Johan Van Geyte)
Dorénavant, les clients belges de Zalando pourront également recevoir les conseils des stylistes online. Le vendeur de mode en ligne espère ainsi mieux répondre aux souhaits des clients et limiter le nombre de retours.

La Belgique voit arriver Zalon, le service gratuit de conseils de style de Zalando

Le cinquième pays
Zalando a lancé son service de conseils de style online en 2014.  Le nombre de marques et de vêtements proposés sur son site internet dépassait la barre du millier.  Parmi cette offre gigantesque, les clients étaient contents de recevoir un peu d’aide pour trouver ce qui leur convenait.  Le service a d’abord été lancé sur le marché allemand et s’est ensuite étendu à l’Autriche, la Suisse et les Pays-Bas.
Via Zalon, les clients peuvent remplir un questionnaire en ligne et indiquer quelles sont les marques qu’ils préfèrent.  Ils peuvent y télécharger des photos d’eux-mêmes ainsi que de leur style préféré pour expliquer leurs souhaits et préférences au styliste.  Celui-ci leur proposera ensuite plusieurs suggestions parmi l’offre disponible.  Si nécessaire, il est même possible d’entamer une conversation téléphonique à ce sujet.

Gratuité
Si la tenue proposée convient aux souhaits du client, elle sera envoyée à son domicile pour qu’il puisse l’essayer à l’aise.  Le client garde les pièces qu’il aime et peut renvoyer les autres gratuitement dans les 100 jours. Pour la prochaine commande, le client choisira lui-même s’il veut recevoir les conseils du même styliste ou s’il veut faire appel à un autre.  Ce service est également gratuit, le client paie uniquement les vêtements qu’il garde. Aujourd’hui, l’offre de Zalando comprend 1.500 marques et plus de 200.000 produits.

Source : retaildetail.be

(Auteur : Carole Boelen)
MediaMarkt a dévoilé, à Wilrijk, son magasin du futur. Un point de vente pilote qui vise à développer l’expérience client, à faire part belle à l’innovation et à offrir un service de shopping en ligne et hors ligne. Au programme? Des robots, des jeux de réalité virtuelle, des démonstrations culinaires ou encore un coiffeur styliste. Tour du propriétaire…

Mediamarkt dévoile son magasin du futur

Dans un monde où le shopping en ligne est roi, MediaMarkt souhaite rendre la visite en magasin plus attrayante que jamais. C’est dans cet objectif que le retailer dévoile aujourd’hui deux magasins pilotes, l’un est Néerlandais (Eindhoven), l’autre est Belge (Wilrijk).

Un magasin omnicanal
« MediaMarkt croit à la complémentarité entre magasins physiques et vente en ligne », affirme Sven Degezelle, CEO de MediaMarkt-Saturn Belux. « Le magasin de Wilrijk est la réponse parfaite aux demandes des consommateurs d’aujourd’hui. La combinaison des différents canaux fait en sorte que ceux-ci se renforcent mutuellement. » Exemple de cette expérience multicanale? Les clients pourront notamment déambuler virtuellement dans le magasin depuis leur écran d’ordinateur et ce, 24 heures sur 24. De plus, ils pourront passer commande avec leur smartphone et venir la retirer dans les 30 minutes.

De la dégustation culinaire à la coupe de cheveux
Frederik De Vetter, gérant du point de vente de Wilrijk, explique le parcours de sa clientèle : « Les clients sont guidés à travers différents pavillons. Ils peuvent déguster un délicieux cappuccino préparé dans les règles de l’art par un véritable barista dans le rayon cuisine. Il en va de même pour l’espace cosmétique. Si vous voulez changer de look, vous pouvez en effet passer chez notre coiffeur styliste, qui se fera un plaisir de s’occuper de vous. Des démonstrations culinaires sont même prévues pour les rois de la cuisine. »

… en passant par le jeu de réalité virtuelle
Les différents pavillons accueillent des startups belges ou étrangères, qui ont ainsi la possibilité de présenter leurs idées créatives au grand public dans le « labo de l’innovation ». Frederik De Vetter : « Nous voulons ainsi soutenir et stimuler les jeunes entrepreneurs prometteurs. Je pense par exemple aux dernières innovations en termes de réalité virtuelle. Pour les découvrir, rendez-vous au rayon jeux. »

Mediamarkt dévoile son magasin du futur1

Des robots pour vous servir
Qui dit magasin du futur, dit souvent, dans l’imaginaire de la plupart d’entre nous, présence de robot. MediaMarkt y a pensé: la clientèle pourra y faire la connaissance du célèbre robot Pepper. Ce robot autonome accueillera la clientèle en se présentant comme il se doit. Un autre robot parcourra les allées et transportera les commandes du rayon à la caisse. Enfin, MediaMarkt offre un service supplémentaire à domicile. Frederik De Vetter : « Vous venez de déménager et avez des problèmes avec la connexion Wi-Fi ? Nous venons chez vous tirer cela au clair. Nous venons également une fois par an sur place pour l’entretien. »

D’autres magasins pourraient suivre

Est-ce que ce magasin pilote deviendra la nouvelle norme à court terme ? Sven Degezelle, CEO : « Il s’agit d’un test. Nous avons introduit une foule de nouveaux éléments. Si nous constatons qu’ils sont bien accueillis par le public, d’autres magasins les adopteront certainement. »

Source : gondola.be

(Auteur : Yoni Van Looveren)
La semaine prochaine l’enseigne d’électronique Media Markt lancera un concept entièrement neuf à Eindhoven. Le point de vente de Wilrijk sera également aménagé selon ce nouveau concept, qui mise sur l’expérience client.

Media Markt présente un tout nouveau concept

Expérience client
Le nouveau concept de Media Markt met l’accent sur l’expérience client au sein du magasin. Ainsi le point de vente comprendra un coin ‘restauration’ et un bar à café avec un barista. Certaines zones seront pourvues de places assises, où les clients pourront tester les appareils. Il y aura même un salon de beauté pour essayer les appareils de soins esthétiques.

En outre les visiteurs pourront participer à des courses de drones, jouer des jeux vidéo et tester la réalité virtuelle. Tout est mis en œuvre pour que le client s’attarde plus longtemps dans le magasin et pour que les produits soient davantage mis en valeur.

Le nouveau concept est à découvrir en primeur dans le point de vente de Eindhoven à partir du 24 avril. Un autre magasin selon ce nouveau concept suivra rapidement à Wilrijk (Anvers) en Belgique. Si la phase pilote s’avère concluante, le concept sera étendu aux autres filiales de l’enseigne.

Une voiture volante
Pour fêter le lancement de ce nouveau concept, Media Markt a prévu un coup publicitaire à Eindhoven : le jour de l’ouverture il sera possible d’acheter la PAL-V Liberty Sport, une voiture volante de fabrication néerlandaise.

Source : retaildetail.be

(Auteur : Yoni Van Looveren)
Désormais les personnes âgées et moins valides qui se rendront à l’hypermarché Carrefour au Herkenrodesingel à Hasselt pourront faire appel à un ‘personal shopper’, qui les accompagnera en magasin pour les aider à faire leurs courses.

Carrefour Hasselt aide les séniors et les personnes moins valides à faire leurs courses

Décharger les centres de soins
Chaque mardi entre 13h et 15h une équipe spéciale sera à disposition des clients qui souhaitent être aidés pour faire leurs courses. Pour l’instant il s’agit d’un projet pilote, mais s’il s’avère concluant, il pourrait être déployé dans toute la Flandre.

« Notre magasin à Hasselt est situé à proximité de plusieurs centres de soins, qui doivent eux-mêmes se charger de l’accompagnement en magasin. Parfois les personnes âgées viennent en taxi, mais une fois sur place elles doivent se débrouiller seules pour faire leurs courses », explique le porte-parole de Carrefour, Baptiste Outryve, au journal Het Laatste Nieuws.

Pour l’instant le service est disponible uniquement le mardi, mais si la demande est suffisamment importante, il pourrait s’étendre à plusieurs jours. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que Carrefour prend une initiative de ce type. A Mons un supermarché de la chaîne propose déjà un service similaire de personal shoppers. « A Mons les clients nous sont très reconnaissants de ce service », précise Outryve.

Source : retaildetail.be

(Auteur : Jan H. Verbanck)
Le géant de l’ameublement Ikea lance le projet pilote ‘VR Kitchen Visualizer’, afin d’aider les clients à créer leur cuisine de rêve. Le test a lieu dans trois magasins, notamment au Canada, en Suède et en Belgique, à Hasselt plus précisément.

Ikea Hasselt, terrain de jeu pour cuisines virtuelles

Deux applications
Jusqu’ au 20 mai 2017 les clients de ces trois magasins pourront tester deux applications basées sur la réalité virtuelle, qui les aideront à composer et acheter leur nouvelle cuisine. Si les tests s’avèrent concluants, les deux applications seront déployées dans d’autres magasins.

« Il s’agit de compléter – non pas de remplacer – l’interaction humaine entre le client et le personnel. L’objectif est de simplifier l’assistance à l’achat », expliquent les démonstrateurs des applications. Grâce au ‘VR Kitchen Visualizer’, l’utilisateur peut créer sa cuisine virtuelle et s’y balader. Le ‘VR Pancake Kitchen’ fait découvrir de manière interactive au client les diverses possibilités des cuisines Ikea, en lui faisant préparer des crêpes en mode virtuel.

Comme dans un jeu vidéo
Auparavant il était déjà possible de créer des cuisines en 3D online, mais le ‘VR Kitchen Visualizer’ va encore plus loin : le casque VR vous donne l’impression d’évoluer dans un réel jeu vidéo. Rien d’étonnant à cela, puisque pour ce projet Ikea a collaboré avec les développeurs de la plateforme de jeux vidéo Steam. Lors de cette balade virtuelle, le visiteur pourra ouvrir et fermer des armoires et des tiroirs. De plus grâce à un positionnement plus bas de la caméra, l’application permet de visiter la cuisine à hauteur d’enfant : la table paraît soudain étonnement haute lorsque vous tentez d’y déposer des assiettes sans les briser …

Diminuer le stress du choix
Pourquoi Ikea recourt-il à la réalité virtuelle et d’autres moyens digitaux dans le processus d’achat ?  « Choisir une cuisine est quelque chose de stressant : tout doit être optimal, car c’est une grosse dépense », expliquent les démonstrateurs. « Nous voulons diminuer ce stress chez le client. » Sur plan tout est possible, mais les idées qui semblent bonnes sur papier, ne le sont pas toujours dans la réalité. « Pour bien évaluer les distances et les espaces de circulation, il est préférable de voir les choses ‘en vrai’ ou en ‘réalité virtuelle’.
Le projet pilote devra déterminer si l’expérience VR aide réellement le client mieux à visualiser sa cuisine et à prendre des décisions plus réfléchies en étant bien informé. « D’autre part nous voulons donner des informations de manière ludique, concernant les distances, les hauteurs, l’ergonomie, la sécurité, … etc. »

Hasselt comme magasin pilote
Ikea Hasselt est fier d’avoir été choisi pour ce projet pilote. « C’est tout un honneur pour nous de pouvoir participer à quelque chose d’aussi révolutionnaire et innovant. Pour nous c’est un réel défi. » Mais ce test n’est qu’une première étape : « Les réactions des collègues qui ont déjà testé le système, sont très positives, mais maintenant nous attendons de voir comment les clients vivront cette expérience en magasin. Après le 20 mai nous transmettrons nos commentaires à la Suède et ensuite nous verrons bien ce qu’il adviendra. »

Outre les passants en magasin, Ikea Hasselt espère également, via la presse et les réseaux sociaux, convaincre d’autres personnes de venir faire le test. « Chaque année 80.000 personnes viennent planifier une cuisine chez Ikea, dont la moitié passent à l’achat. Ces applications permettront de faciliter ce processus. »

Source : retaildetail.be

(Auteur : Carole Boelen)
Carrefour Belgique poursuit l’extension de sa formule de proximité express en hôpitaux. Cette semaine, deux Carrefour express ouvriront en effet leurs portes dans les hôpitaux de La Louvière et de Courtrai.

CARREFOUR OUVRE DEUX NOUVEAUX EXPRESS DANS DES HÔPITAUX

Le 1er mars prochain, Carrefour ouvre deux points de vente express dans l’enceinte des hôpitaux de La Louvière et de Courtrai. Le CHU Tivoli de La Louvière accueillera un magasin de 95m2 et le nouvel AZ Groeninge de Courtrai disposera d’un point de vente de 125m2.  Ce dernier est le premier hôpital flamand à accueillir un Carrefour en son sein.

Si le calendrier de ces deux ouvertures est identique, ce n’est que le fruit du hasard, nous indique Baptiste van Outryve, porte-parole de Carrefour, qui précise toutefois l’intérêt certain que porte Carrefour pour une expansion de sa formule express dans le milieu hospitalier. « Ce sont des emplacements bénéficiant de beaucoup de passage. Avec une offre appropriée, ces magasins peuvent s’avérer très intéressants » poursuit notre interlocuteur qui note que les deux magasins d’hôpitaux existants déjà à Liège et à Bruxelles fonctionnent bien.

Dans ce type de magasin, l’assortiment on the go est encore plus présent qu’ailleurs. Ainsi, vous n’y trouverez par exemple pas de steak de boeuf, ni de produits de la quatrième gamme. La clientèle étant en effet principalement composée de patients, de visiteurs ou du personnel hospitalier.

« L’an dernier, nous avons ouvert 24 nouveaux magasins Carrefour express, et nous avons pour ambition d’en ouvrir tout autant en 2017 » nous explique Baptiste van Outryve. Récemment d’ailleurs, le groupe reprenait 9 points de vente Tecno en vue de les convertir en express.

Source : gondola.be