Activation Commerciale

(Auteur : La Tribune)
L’e-commerçant prend l’enseigne du groupe Vivarte et s’engage à reprendre l’ensemble de ses employés.

Le chausseur André repris par le site Spartoo

Après Amazon rachetant la chaîne alimentaire Whole Foods, voici le site de vente en ligne Spartoo en repreneur de l’enseigne plus que centenaire de chaussures André. Fondé en 2006 à Grenoble par Boris Saragaglia, Paul Lorne et Jérémie Touchard, qui s’était inspiré de l’américain Zappos, Spartoo réalise un chiffre d’affaires d’environ 150 millions d’euros, dont la moitié hors de France. La filiale du groupe Vivarte est entré en discussion exclusive avec Spartoo : l’annonce a été faite aux organisations syndicales lors d’un comité central d’entreprise André mardi matin.

“Le groupe Spartoo s’engagerait à reprendre l’ensemble des boutiques d’André (à l’exception d’une) et leur personnel” a précisé le groupe Vivarte dans un communiqué publié mardi soir. L’enseigne André, qui a réalisé environ 100 millions de chiffre d’affaires, emploie 700 personnes environ et compte 120 boutiques.

“Le projet industriel donnerait les moyens à André de se recentrer sur sa clientèle familiale avec l’ajout de marques internationales et d’une offre enfant plus importante dans la lignée des décisions prises par le management en place” indique le groupe Vivarte.

Click & collect et nouvelle marque ?
Ainsi, “des tablettes permettraient aux clients d’André d’avoir accès à l’ensemble des produits du groupe Spartoo et les magasins André seraient transformés en point de click & collect pour les clients du groupe Spartoo”.

Spartoo a ouvert son premier magasin physique en 2015 et en compte une douzaine. L’enseigne André, créée à Nancy en 1896, pourrait être rebaptisée Tooandré selon la CGT, mais la question ne serait pas tranchée, selon la CFTC. Spartoo est détenu à 25% par ses fondateurs, le solde étant contrôlé par Aplus Finance, CIC, et les fonds américain Highland Capital et belge Sofina.

Le Pdg de Vivarte, Patrick Puy, avait annoncé la semaine dernière qu’il donnerait cette semaine aux partenaires sociaux les noms des repreneurs des marques André et Naf Naf (vêtements), mises en vente en mars. Le groupe très endetté, engagé dans un plan de cession et de restructurations, cherche aussi à vendre la marque de chaussures Besson. Il s’est recentré sur ses marques-phare: La Halle (chaussures et vêtements), Minelli, San Marina, CosmoParis et Caroll.

« Le projet proposé par le groupe Spartoo permettrait à André d’avoir les moyens de se développer sur son cœur de clientèle. La complémentarité d’un acteur important de la vente de chaussures multimarques sur Internet comme Spartoo, et un savoir-faire reconnu dans le design de produits associé à un réseau de points de vente de qualité apporté par André seraient des atouts essentiels pour faire face aux attentes des clients actuels », a commenté Patrick Puy dans le communiqué publié mardi soir. L’opération devrait être réalisée au second trimestre.

Spartoo, qui s’est diversifié dans le vêtement et le sac, doit faire face à la concurrence d’un autre site français spécialisé dans la chaussure, Sarenza (200 millions d’euros de chiffre d’affaires), et au géant allemand Zalando, dont les ventes ont dépassé les 3,6 milliards d’euros en 2016, sans oublier Amazon.

Source : latribune.fr

(Auteur : Anaïs Lerévérend)
André ne délaisse pas le chantier international. Au moment où le groupe Vivarte annonce un nouveau plan de relance sur cinq ans, impliquant un nouveau travail sur la plate-forme de marque de ses enseignes de centre-ville, parmi lesquelles André, cette dernière annonce la première concrétisation d’un nouveau développement en Asie.

andre-ouvre-son-premier-magasin-en-chine

Ainsi, le chausseur vient d’ouvrir à Macao sa première boutique sur la région « Grande Chine » via un partenariat. André a élu domicile dans un nouveau centre commercial, « The Parisian Mall », attenant à un vaste hôtel ouvert en septembre et surfant sur la thématique française. Une première ouverture sur une quarantaine de mètres carrés qui, selon l’enseigne, sera « la première d’une longue série », puisqu’elle annonce pas moins de treize ouvertures de boutiques en Chine cet automne.

André compte à ce jour environ 200 points de vente parmi lesquels quelques corners, mais une majorité de magasins à l’enseigne. Une présence jusqu’alors très française, même si ces dernières années, une petite dizaine de points de vente ont ouvert au Maghreb et au Moyen-Orient notamment, ainsi qu’à l’île Maurice. La Grande Chine représente dans ce contexte le plus gros levier de croissance international pour André, au moment où le groupe Vivarte attend une amélioration des performances.
Source : fr.fashionnetwork.com

 

(Auteur : Catherine Heurtebise)
Carré Noir réinterprète avec modernité les valeurs du chausseur plus que centenaire en déclinant la nouvelle signature publicitaire de l’enseigne : “André, Soulier de Mode depuis 1900″.

André, “créateur de soulier depuis 1900″, dévoile son nouveau concept de boutique créé par Carré Noir : Héritage. La marque revient à ses valeurs fondatrices réinterprétées avec modernité : son histoire, sa joie de vivre, sa complicité avec ses clients, et sa volonté de proposer une mode pour tous. Mobilier design, éclairage soigné, matériaux et transparence, tout est pensé pour que le contemporain côtoie la tradition avec un seul objectif : offrir une expérience client inédite. Une nouvelle signature publicitaire – “André, Soulier de Mode depuis 1900” – imprime à la fois le savoir-faire, la vocation et l’héritage. Décliné sur le site internet de la marque, cette identité réaffirmée prend vie, aujourd’hui, dans les boutiques. Carré Noir a imaginé, pour la maison de souliers, Héritage, un concept emprunt de l’histoire de la marque revisitée au prisme de la modernité.

Parmi les innovations le dressing. Le chausseur casse les codes pour sublimer ses souliers. Un parti pris graphique joue avec la verticalité d’un côté, en proposant dans la bibliothèque, un dressing majestueux. Exposant les modèles à l’infini, son effet est renforcé par un jeu de miroirs. A l’opposé, un mobilier horizontal expose avec plus de douceur les look tendance du moment soigneusement composés.

Autre nouveauté : un défilé de chaussure, un catwalk central, qui met en lumière la collection phare du moment.

André revisite par ailleurs ses réserves. Habituellement cachée, elles se révèlent désormais. Sorte de trompe-l’oeil historique reconstituant le décor d’une ancienne boutique André, cet endroit revit par un jeu de transparence, dans un espace subtilement éclairé, où l’histoire se mêle au contemporain. Une référence à l’héritage de la maison que l’on retrouve dans le choix de matériaux nobles comme la pointe de Hongrie pour les parquets. Le temps d’attente et d’essayage est complètement repensé. Fini les petites assises sans charme et place à des banquettes spacieuses et accueillantes qui permettent aux clients de partager une expérience différente et d’échanger.

La maison s’est également dotée d’un monogramme conçu par l’agence Carré Noir. Elle adopte le “deep purple”, un violet intense et profond qui veut incarner un univers esthétique plus élégant, en rupture avec les couleurs habituelles du secteur.

Ce nouveau concept a été inauguré dans le nouveau centre commercial ultra design Aéroville (95). Dès le mois de novembre, il sera installé à Paris au sein de deux adresses prestigieuses – rue du Vieux Colombier et Place Victor Hugo – et sera par la suite déployé dans l’ensemble des boutiques André.

Source : e-marketing.fr