Activation Commerciale

(Auteur : Aurore Hennion)
Amazon se cherche un nouveau levier de croissance dans le sporstwear. Le géant en ligne commencerait en effet sa première incursion dans les vêtements de sport et travaillerait avec les principaux fabricants de Nike, Under Armour et Lululemon Athletica, afin de développer sa propre marque de sport, selon Bloomberg.

Amazon mise gros sur les vêtements de sport avec le lancement d'une marque propre

Des sources proches de l’affaire affirment qu’Amazon collabore déjà avec Makalot Industrial Co., un fournisseur taïwanais qui fabrique des vêtements pour Gap, Uniqlo et Kohl’s, pour produire sa première ligne de vêtements de sport de marque propre. En outre, Amazon travaille également avec Eclat Textile Co, un autre fabricant de vêtements taïwanais qui produit des vêtements pour Nike, Under Armour et Lululemon Athletica.

Amazon est censé en être aux premiers stades de la création de sa première gamme de vêtements de sport. La société de vente en ligne vient de commencer à commander des échantillons à tester dans le cadre d’un essai. Le géant en ligne n’a pas encore signé de contrat à long terme, mais cette décision signifie qu’Amazon a l’intention d’élargir son offre de mode en interne actuelle pour combler toutes les lacunes de son offre.

Amazon se prépare à lancer une marque de vêtements de sport en interne
Le détaillant en ligne américain a lancé plus tôt cette année ses propres marques de mode, proposant des vêtements décontractés, des vêtements de travail et bien d’autres, sous des marques telles que Find., Goodthreads et Paris Sunday. Certaines des marques internes d’Amazon, comme Find., offrent actuellement un certain nombre d’articles de sport, tels que des pantalons de yoga, des soutien-gorge de sport et des leggings.

Mais le lancement d’une marque de vêtements de sport en interne permettrait à Amazon d’être en tête de file avec les principales marques de sport, comme Nike, qui a récemment conclu un partenariat avec Amazon pour offrir un assortiment limité. Les nouvelles d’une potentielle marque de vêtements de sport Amazon ont déjà eu un impact sur les actions de Lululemon, Under Armour et Nike, qui subissent la concurrence croissante des détaillants de Fast fashion multimarques.

La nouvelle orientation vers les vêtements de sport semble être une décision logique pour Amazon, qui devrait devenir le plus grand vendeur de vêtements au monde d’ici la fin de l’année. Bien qu’Amazon se batte pour vendre également les vêtements de mode, comme les vêtements de créateurs, les marques de luxe et les vêtements haut de gamme, le géant en ligne est l’un des principaux vendeurs d’articles basiques et abordables selon L2.

Source : fashionunited.fr

(Author : Retail in Asia)
Amazon is opening a pop-up bar for only 10 days in Japan on 20 October 2017. Amazon Bar, according to the company’s website, will be located in Tokyo’s upscale Ginza area and serve a variety of drinks, including beer, wine, and whiskey.

In August 2017, the company quietly expanded its one-hour wine delivery service in select U.S. cities.

But it comes with one caveat: there is no menu. The bar will instead deploy a recommendation system with Amazon sommeliers offering suggestions for different types of drinks. It will also serve special drinks that are only available at Amazon Bar, the website says.

Amazon did not say why it is opening the bar and for such a short period. The company has been introducing physical book stores and pop-up stores of late, while also expanding into the grocery space with the Whole Foods acquisition. At the same time, Amazon has been moving into the alcohol business.

In August 2017, the company quietly expanded its one-hour wine delivery service in select U.S. cities. In 2016, Amazon Japan launched a wine recommendation service by phone that featured its own in-house sommeliers.

Source : retailinasia

(Autore: stampa3dstore)
Amazon ha acquistato Body Labs di New York City,startup specializzata nella scansione del corpo 3D per un costo compreso tra 50 e 70 milioni di dollari e la cosa potrebbe avere conseguenze interessanti per le sue attività di moda.

body-labs

La tecnologia di scansione 3D di Body Labs è utilizzata per catturare le forma umane in 3D anche in movimento cosa che la rendono adatta per applicazioni legate all’abbigliamento e allo sviluppo di videogiochi dove le aziende produttrici potranno utilizzare Body Labs tech per analizzare i contorni unici del corpo di un cliente, adattandoli alla sua forma creando singolari avatar personalizzati.

Anche se  Amazon non ha ancora rivelato come utilizzerà Body Labs,  l’azienda ha una grande partecipazione nel settore della moda, il che significa che la tecnologia di scansione 3D  potrebbe presto essere utilizzata  per portare la vendita al dettaglio di vestiti online ad un livello successivo. Amazon ha recentemente lanciato il suo servizio Prime Guardaroba, che prevede di inviare ai clienti Amazon Prime una scatola piena di vestiti da provare che poi possono essere restituiti gratuitamente.

“Questi brevetti esclusivi e le licenze ci consentono di sbloccare personalizzazione senza precedenti in tutto il corpo umano e garantire che la nostra tecnologia sia più accessibile che mai ad un crescente elenco di industrie”, ha detto William O’Farrell, co-fondatore e CEO di Body Labs.

Nel marzo del 2016, Body Labs ha integrato la sua tecnologia di scansione 3D esistente con l’acquisizione di brevetti e licenze di scansione 3D negli Stati Uniti. Due dei brevetti di scansione 3D erano stati rilasciati alla Brown University, mentre Body Labs ha anche ottenuto licenze per nuove tecnologie di Max-Planck-Innovation GmbH.

La tecnologia di scansione 3D di Body Labs potrà essere utilizzata per provare i vestiti digitalmente. API SOMA Shape è  uno strumento progettato per “predire e misurare con precisione la forma 3D dei clienti usando una sola immagine”. La tecnologia come l’API SOMA Shape potrebbe essere utilizzata per la moda, Applicazioni AR / VR e persino la tecnologia di fitness.

Fonte: stampa3dstore.com

(Auteur : Yoni Van Looveren)
Amazon a racheté la start-up Body Labs, spécialisée dans la création de modèles corporelles en 3D. Le montant de la transaction se situerait entre 50 et 70 millions de dollars (entre 42 et 60 millions d’euros).

Amazon acquiert la start-up Body Labs

Limiter les retours
Les modèles de Body Labs peuvent servir à différentes applications, notamment dans les jeux vidéo, mais également pour l’essai virtuel de vêtements. C’est probablement pour cette dernière option qu’Amazone a racheté la start-up.

Body Labs crée des modèles sur base d’images de caméra, ce qui à l’avenir permettra peut-être aux clients d’Amazon de créer le modèle de leur propre corps et de pouvoir ainsi essayer des vêtements en ligne avant de les acheter. Sachant que les retours représentent un coût important dans l’e-commerce de la mode, il est donc important pour les webshops que les clients puissent au préalable déterminer si le vêtement leur convient, pour éviter autant que possible les retours.

L’acquisition de Body Labs est le énième investissement d’Amazon dans le secteur de la mode. Précédemment le géant d’internet a lancé plusieurs marques propres et a ouvert des studios photos à New York, Londres et Delhi. Au printemps 2018 un tel studio ouvrira également à Tokyo, où Amazon utilisera également des vidéos, afin de présenter mieux encore les vêtements au client.

Source : retaildetail.be

(Auteur :  Bertrand Leseigneur)
Amazon en mode pirate lance un nouveau mode d’achat: la chasse aux trésors.

Amazon en mode pirate

Des camions circulent dans différentes villes des Etats-Unis. Ces camions contiennent quelques “trésors” sélectionnés par Amazon et il suffit simplement de s’inscrire avec son téléphone portable par SMS pour être averti du passage du camion dans son quartier et des trésors à ……..acheter. Le service revient après une première expérience en 2016.

Source :  soparticular

(Author : Paul R. La Monica)
If you can’t beat Amazon, partner with it. Kohl’s is doing another deal with Jeff Bezos. The department store chain said Tuesday that 82 stores in the Chicago and Los Angeles areas will soon accept return items from Amazon. 

Kohl's will let Amazon customers return stuff for free

Kohl’s will pack and ship the merchandise back to the online retailing giant for free. Earlier this month, Kohl’s announced a plan to sell the Alexa-enabled Echo home speaker, Fire TV, tablets and other Amazon-branded devices in 10 of its stores.

The latest partnership between Kohl’s  and Amazon comes as traditional retailers try (and often fail) to adapt to a rapidly changing landscape. Toys ‘R’ Us filed for bankruptcy protection late Monday. Toys ‘R’ Us has been hurt by Amazon, as well as Walmart and Target. But other retailers are following the lead of Kohl’s and have decided to work more closely with Amazon to boost sales. Sears, which also owns Kmart, has been one of the worst-performing retailers of the past decade. But the company announced in July that it would sell Kenmore appliances, including some that are compatible with Alexa, on Amazon.

Cooper Smith, director of Amazon research at L2, a firm that tracks the digital performance of brands, says he expects more retailers to partner with Amazon — but they will need to be wary at the same time. “Doing deals with Amazon makes sense. They can help get consumers to come back, especially around Black Friday,” he said. “But these retailers will have to tread a careful line when partnering with Amazon.”

That’s because Amazon isn’t just working with other retailers. The company has opened its own physical stores, Amazon Books, that sells best-selling books and Amazon devices. And in its biggest brick-and-mortar move of all, Amazon bought Whole Foods this year for nearly $14 billion.

The deal recently closed, and now you can buy Amazon gadgets at the grocery store along with kale and quinoa. It should come as no surprise, then, that investors in Barnes & Noble and Kroger aren’t too pleased with Amazon’s increased clout in the real world. The stocks of both companies have plunged nearly 40% this year, while Amazon is up 30%.
L2’s Smith notes that Amazon has its sights set on clothing, too. That could pose a problem for Kohl’s and Sears.
“Amazon is launching private label apparel brands of its own,” Smith said, adding that this could hurt sales of bargain-priced fashion at Kohl’s, Sears and other department stores.

Source : money.cnn.com

(Auteur : Nelly Lesage)
Une alternative existe désormais à l’abonnement annuel proposé par Amazon Prime. Les clients du service peuvent opter à compter du 19 septembre pour une offre mensualisée et sans engagement, pour un peu moins de 4 € par mois en offre de lancement.

Amazon lance un abonnement Prime mensuel et sans engagement

Jusqu’à présent, l’abonnement à Amazon Prime était annuel : avec 49 euros par an — incluant un essai gratuit et sans engagement de 30 jours — , vous pouviez alors bénéficier de différents avantages, y compris la possibilité d’être livré en un jour ouvré sur le territoire de la France métropolitaine.

Désormais, Amazon Prime élargit ses horizons et accède à la demande de celles et ceux qui attendaient de voir débarquer une offre mensualisée. À compter du 19 septembre 2017, les clients du programme peuvent opter pour une alternative à cette offre annuelle : un abonnement mensuel, ne requérant aucun engagement.

Désormais, Amazon Prime élargit ses horizons et accède à la demande de celles et ceux qui attendaient de voir débarquer une offre mensualisée. À compter du 19 septembre 2017, les clients du programme peuvent opter pour une alternative à cette offre annuelle : un abonnement mensuel, ne requérant aucun engagement.

Jusqu’au 31 mars 2018, l’offre sera proposée au prix de lancement de 3,99 €, annonce Amazon dans un communiqué. L’abonnement sera ensuite accessible au prix de 5,99 € par mois.

LES 30 JOURS D’ESSAI TOUJOURS INCLUS
« Nous sommes ravis de proposer un abonnement mensuel qui permettra à plus de clients de bénéficier de l’ensemble des avantages et services offerts en matière de shopping et de divertissement par le programme Amazon Prime tout en profitant de plus de flexibilité », a déclaré Frédéric Duval, country manager d’Amazon France. À l’instar de la version annuelle de l’abonnement, cette offre mensualisée s’accompagne également d’une période d’essai gratuite de 30 jours.

Source : numerama.com

(Auteur : Yoni Van Looveren)
Suite aux baisses des prix opérées par Amazon dans la chaîne de supermarchés Whole Foods, celle-ci a accueilli près de 25% de clients en plus durant les premiers jours.

Un quart de clients en plus grâce aux réductions de prix chez Whole Foods

Des clients curieux
A la fin du mois dernier, Amazon avait annoncé qu’elle allait réduire avec effet immédiat les prix d’une série de produits chez Whole Foods. Pour certains produits, le prix a été réduit de près de moitié. Durant les premiers jours, cette stratégie a pleinement porté ses fruits puisque l’enseigne a accueilli en moyenne près de 25% de clients en plus, selon le bureau d’études de marché Foursquare Labs. Dans certains magasins Whole Foods, on a même enregistré une augmentation de 35%.

Cette forte progression est surtout due à l’immense publicité qui a été faite autour de ces baisses de prix, ce qui a éveillé la curiosité d’une quantité de consommateurs. Maintenant, il faut attendre pour savoir si les prix sont suffisamment bas pour que les clients curieux reviennent faire leurs courses chez Whole Foods à l’avenir. Il s’agit d’ores et déjà d’un signal positif pour Amazon qui, avec Whole Foods, fait ses premiers grands pas dans le monde des supermarchés physiques.

Du côté online, Amazon perçoit également les avantages de cette reprise. 2.000 produits de la marque Whole Foods 356 Everyday ont été mis en vente sur le site internet Amazon. Une grande partie des articles les plus populaires ont été épuisés très rapidement. On estime que la vente de produits Whole Foods par Amazon aurait atteint le demi-million de dollars au cours de la première semaine.

Source : retaildetail.be

(Autore: Roberto Pacifico)
Amazon Prime Now amplia l’offerta di prodotti tipici regionali in pronta consegna a domicilio tutti i giorni, per chi risiede a Milano e in 46 comuni dell’hinterland del capoluogo lombardo.

maxresdefault-1-1

Sul sito Amazon Prime Now si possono acquistare prodotti freschi e a lunga scadenza provenienti da Abruzzo, Lazio, Marche e Umbria, e riceverli in un’ora o in finestre di due ore. Tra i prodotti per gli antipasti, ricordiamo il pecorino romano dop, il salame al cinghiale e al tartufo, ma anche olive all’ascolana, caciotta al pepe, e focaccia rusticana romana. Nei primi piatti, il menù comprende, fra gli altri, fettuccine di campofilone, guanciale per amatriciana, cacio e pepe, e lo zafferano de L’Aquila.La porchetta di Ariccia igp spicca, anche per consistenza nutritiva e di gusto, fra i secondi. Non mancano i dolci: per esempio, i confetti di Sulmona. Questi prodotti sono solo un’anticipazione delle specialità del Centro Italia disponibili per i clienti milanesi di Prime Now.

Le specialità di Abruzzo, Lazio, Marche e Umbria si aggiungono alla gamma di 20.000 prodotti già disponibili su Prime Now, gamma che include prodotti tipici di Puglia, Calabria e Sardegna, oltre a pasta, pane e bibite, decine di tipologie di frutta e verdura, pesce fresco e tagli di carne.

Tutti gli iscritti Prime possono accedere al servizio Prime Now, utilizzando il proprio account, tramite app (disponibile per i dispositivi iOS e Android), e dal sito primenow.amazon.it. Il servizio Prime Now è attivo dalle 8 alle 24, 7 giorni su 7. Le consegne in finestre di due ore non prevedono costi aggiuntivi; la consegna in un’ora, disponibile per i Cap raggiunti da questa modalità, costa 6,90 euro. L’abbonamento ad Amazon Prime è disponibile per 19,99 euro all’anno. I primi 30 giorni sono gratuiti per i nuovi iscritti.

Fonte: gdoweek.it

(Auteur : fashion network)
Amazon.com va pouvoir vendre ses produits technologiques en direct dans dix grands magasins Kohl’s à Los Angeles et Chicago à partir du mois d’octobre, a annoncé la chaîne mercredi.

Kohl's ouvre ses magasins à Amazon aux Etats-Unis

Le groupe de grands magasins mettra à disposition des espaces d’environ 300 m² où des employés d’Amazon vendront des produits tels que la tablette Fire ou l’assistant vocal Echo.

L’annonce a été bien reçue à Wall Street où l’action Kohl’s gagne 5,4 % à 42,60 dollars en fin de matinée, sa meilleure séance depuis le 9 juin. A la clôture de mardi, l’action Kohl’s affichait une baisse de 18 % depuis le début de l’année.

Kohl’s, qui a vu ses ventes décliner sur les six derniers trimestres, est le dernier distributeur en date à s’associer à Amazon, dont la montée en puissance rebat les cartes dans le secteur aux Etats-Unis.

En juillet, Sears Holdings a signé un accord avec Amazon pour vendre directement ses appareils électroménagers Kenmore sur la plate-forme du géant du e-commerce et intégrer dans certains de ses produits l’assistant numérique Alexa.

Source : fr.fashionnetwork.com