Activation Commerciale

(Auteur : Carole Boelen)
Albert Heijn sera la première chaîne de supermarchés aux Pays-Bas à réaliser un test avec Hiku, un aimant pour frigo intelligent permettant de créer sa liste de courses. Hiku permet, par message vocal ou via le scanning de produits, de réaliser une liste reliée à l’application Appie et à ah.nl.

ALBERT HEIJN TESTE SON PROPRE (AMAZON) DASH

Il ressort d’une enquête réalisée auprès des clients d’Albert Heijn que 70% font aujourd’hui encore usage d’une liste de courses durant leurs achats. De nombreux clients oublient toutefois d’y intégrer un ou l’autre produit, voire oublient tout simplement leur liste chez eux.

Cela pourrait bientôt ne plus arriver: Hiku est un petit appareil muni d’un microphone et d’un lecteur de code barres qui se connecte au réseau domestique sans fil du consommateur. En récitant des produits ou en les scannant, ceux-ci rejoignent automatiquement la liste de courses de l’application Appie et du site web ah.nl. Les consommateurs peuvent alors utiliser cette liste comme ils le souhaitent: en magasin, en se faisant livrer ou en allant retirer leur commande en point de retrait.

Hiku est d’ores et déjà disponible en France, en Amérique et ailleurs. La filiale américaine d’Ahold Peapod l’utilise par exemple depuis 2015. Aux Pays-Bas, Albert Heijn sera le premier à le tester. Cet appareil sera testé par 200 clients on- et offline durant deux mois.

Hiku rappelle fortement l’Amazon Dash, un outil permettant aux clients d’Amazon de réaliser et compléter leurs achats en ligne depuis leur domicile. L’appareil est pourvu d’un bouton d’achat permettant de réordonner l’achat d’un produit, ainsi que de ‘smart speakers’ Amazon Echo et Google Home permettant de créer des listes via reconnaissance vocale. En Belgique, Carrefour testait en mars 2015 également un produit similaire, la Connected Kitchen.

Source : www.gondola.be

(Auhor :  retail design blog)
Nothing is taking off faster than urban farming at the moment: on your balcony or any unused piece of ground you can get your hands on. Any restaurant worth its stars is also cultivating its own kitchen garden nowadays. And with good reason.

albert-heijn-xl-help-yourself-herb-garden

Fresh herbs, just off the plot, definitely provide the best flavors. It’s not incredibly difficult to grow your own herbs. But not everyone has the time, space or minimum of green fingers required for successful gardening. So: What if the supermarket does the gardening for you?

Albert Heijn is the first supermarket in the Netherlands with instore farming. The flavor of fresh herbs straight out of the soil, combined with the easy access offered by supermarkets, could be every easygoing foodie’s dream. The biggest supermarket chain in the Netherlands, Albert Heijn, is taking on this experiment with the ingeniously made Help-yourself Herb Garden, designed by studiomfd.

albert-heijn-xl-help-yourself-herb-garden1

In this herb garden you as a shopper get to harvest the herbs yourself in a mini-greenhouse where the herbs are brought when they’ve reached the final stage of the growing process. Customers can pick the herbs themselves, picking exactly what they need. You can pick two big handfuls of mint to make tea for your friends who are coming to visit, or three sprigs of rosemary, if that’s all you want. And of course there’s an unobtrusive little water tap, where you can wash the soil off your hands after harvest.

Source : retaildesignblog.net

(Auteur : lineaires)
Albert Heijn (groupe Ahold) a ouvert, le 16 juillet, un drive au sein de l’aéroport d’Amsterdam. Objectif : séduire les quelque 50 millions de voyageurs y transitant chaque année. « Beaucoup d’entre eux sont Néerlandais », explique le distributeur, qui souhaite leur faciliter la tâche en leur permettant de passer commande en ligne depuis leur lieu de séjour puis de récupérer leurs courses dès leur arrivée.

L’intérêt est évident pour les voyageurs de retour de vacances, dont le frigo et les placards sont souvent vides. Mais prendront-ils du temps pour commander depuis la plage ou la montagne ? Réponse dans les semaines à venir.

Le drive cible en parallèle une autre clientèle certainement plus facile à conquérir : les 64 000 employés exerçant dans l’aéroport.

Compte tenu de son emplacement atypique, le point de retrait est ouvert sur une large plage horaire, de 6 h 30 à minuit, du lundi au samedi.

Source : lineaires.com