(Autore: Laura Seguso)
Si è conclusa con successo la raccolta alimentare per animali bisognosi, la prima del 2017, organizzata da Maxi Zoo, parte del gruppo tedesco Fressnapf, la più importante catena retail europea dedicata ad alimenti e accessori per gli animali, e Balzoo, Banco Italiano Zoologico Onlus.

ecaea79c-cca2-4e4f-8280-7a280478b353-large-1024x537

 

Durante la giornata di sabato 14 gennaio sono stati raccolti 22.146 kg di cibo, una cifra in aumento del 27,7% rispetto all’ultima raccolta tenutasi nel 2016.“In questa prima giornata in collaborazione con Balzoo abbiamo raccolto quasi la metà dei kg raccolti in tre occasioni nel 2016, segno che i nostri clienti riconoscono e apprezzano l’utilità di questa iniziativa ricorrente nei nostri store – commenta Stefano Capponi, marketing manager di Maxi Zoo Italia. Per questo dobbiamo ringraziarli ancora una volta per il loro impegno e la loro generosità, che siamo certi si estenderà anche alle prossime occasioni”.

Nel 2016 le giornate di raccolta alimentare svolte presso gli store Maxi Zoo hanno totalizzato 43.465 kg di cibo raccolto, che in parte è stato destinato anche alle zone colpite dai recenti terremoti del Centro Italia, in occasione di concreta e immediata necessità. I prodotti per cani e gatti raccolti sono stati catalogati e smistati nelle 42 sedi di Balzoo a supporto di associazioni animaliste e canili su tutto il territorio nazionale, famiglie in difficoltà economica che hanno problemi nell’alimentare correttamente il proprio cane o gatto – prevenendo così un eventuale abbandono – e agli ospiti di strutture di accoglienza accompagnati da animali su tutto il territorio.

Fonte: gdoweek.it

(Autore:  Patrizia Franzese)
H&M ha lanciato la prima iniziativa a livello globale per la raccolta degli indumenti usati nel 2013. Da allora l’azienda ha raccolto oltre 40.000 tonnellate di abiti.

H&M_RECYCLE

I clienti possono portare, in tutti i negozi H&M e in qualsiasi giorno dell’anno, i capi e i tessuti che non usano più, di qualsiasi marca e in qualsiasi condizione. L’obiettivo è di aumentare ogni anno la quantità di indumenti raccolti, in maniera tale da raggiungere un totale di 25.000 tonnellate ogni anno fino al 2020.

Un nuovo film, diretto da Crystal Moselle lancerà la prossima campagna “Bring it – Portali da noi”, che debutterà il 26 gennaio a livello mondiale. La campagna sensibilizza sull’importanza del riciclare gli abiti offrendo ai clienti una soluzione facile per consegnare gli abiti indesiderati e fare in modo che possano essere riutilizzati o riciclati attraverso questo programma, evitando così che molti meno abiti finiscano nelle discariche. Il video racconta il viaggio che fanno i capi dopo essere stati consegnati in negozio e, attraverso delle storie, illustra come la durata di un indumento possa essere prolungata per rendere il suo ciclo di vita il più lungo possibile.

Nel 2014 H&M ha, inoltre, introdotto la sua prima collezione “Close the Loop”, realizzata con fibre tessili riciclate e anche quest’anno l’azienda ha creato una nuova mini collezione composta da due capi, realizzati interamente in denim usato.

Oltre al lancio della nuova adv, H&M ha annunciato una nuova apertura a Verona, all’interno del centro commerciale Adigeo, ma al momento non ha rivelato altri dettagli in merito. Ad oggi il gruppo svedese conta 155 punti vendita in Italia, per un totale di 4.300 in negozi nel mondo, in 64 mercati. Nel 2016 le vendite, tasse incluse, sono state pari a circa 223 miliardi di corone svedesi (oltre 234 miliardi di euro) e il numero di dipendenti è di oltre 148.000 persone.

Fonte: it.fashionnetwork

(Auteur : Bertrand Leseigneur)
La marque Barnes And Noble veut vous donner envie de revenir acheter vos livres en magasin. Pour lutter contre Amazon, Barnes and Noble souhaite donc rendre ses magasins plus vivants, plus conviviaux et vous convaincre avec votre estomac.

Barnes and Noble veut faire revivre le magasin de livres

Des canapés confortables pour bouquiner mais surtout un restaurant/café littéraire. Ce magasin d’Eastchester veut vraiment vous permettre de prendre votre temps pour déguster un plat ou un livre… ou les deux en même temps. Car après tout , lire est un plaisir, comme manger.

Barnes and Noble veut faire revivre le magasin de livres1

Pour votre recherche, des tablettes sont disponibles partout, pour vous permettre de localiser le livre que vous souhaitez. Si il n’est pas disponible, on vous le commandera. Le gout pour les livres va jusque dans la décoration: un mur de lettres immense représente un puzzle de noms d’auteurs composé de 432 lettres, à l’entrée du magasin. Belle manière de vous faire sortir en magasin et acheter des livre sans Amazon.

Source : soparticular.com

(Auteur : Chenu Alexis)
Née de l’envie partagée de Cerise Bentz, créatrice de la marque de couvre-chefs La Cerise sur le chapeau, et de son compagnon architecte-entrepreneur, Christophe Benoist-Lucy, la Fabrique Générale revendique le concept de « lifestore », entre showroom, atelier, bureau et lieu de vie.

La Fabrique Générale, plus qu'un concept store, un lifestore
En lieu et place d’une ancienne miroiterie du XVIIème arrondissement, la Fabrique Générale propose sur 300 m² une sélection art de vivre principalement orientée sur l’accessoire. Au menu notamment, les collections de La Cerise sur le chapeau (soit six formes de couvre-chefs à personnaliser en choisissant la couleur du passant et du gros grain) et le vestiaire de chemises, blouses, trenchs et gants développé par la créatrice.Il s’agit de la deuxième adresse parisienne de la marque, déjà présente rive gauche avec sa boutique du 11, rue Cassette (VIème), qui distribue par ailleurs ses produits dans une quarantaine de points de vente dans le monde (principalement en Asie, au Japon, Taïwan et Corée du Sud).

Outre les collections de La Cerise sur le chapeau, la Fabrique Générale réunit tout l’art de vivre prisé par le couple et met en avant une série de motos vintage (dont un modèle de Triumph customisé Paul Smith de 2007), d’œuvres d’art, de casques de moto arty, de vélos électriques de luxe signés Italjet, de blousons en cuir de la marque française Helstons et divers objets chinés.

La Fabrique Générale (dont les portes ouvrent du mercredi au samedi) organise en parallèle des ateliers « make it yourself » autour de la confection de chapeaux.

Source : fr.fashionnetwork.com

(Auteur : Paola Vavasseur)
Pour dévoiler ses nouvelles capsules colorées, la marque de café Carte Noire vient d’inaugurer un lieu atypique à Paris : le Black Supermarket.

Découvrez le Black Supermarket de Carte Noire !

Jouant sur la tendance de reconversion de lieux abandonnés en espaces éphémères et pluridisciplinaires, Carte Noire ouvre son Black Supermarket au cœur de Paris. Ici pas question d’usine ou de parking abandonné, mais d’un ancien supermarché (un Coccinelle Express pour les plus curieux) de la rue Notre-Dame-de-Nazareth. Ses 400 mètres carrés ont ainsi été investis par la marque pour devenir, jusqu’au 12 février, un « hot spot arty et décalé ».

Le lieu est ouvert à tous, et permet de se plonger dans une ambiance street art, grâce aux œuvres de 10 artistes qui ont eu carte blanche (sans jeu de mot) : L’Atlas, Katre, Mist, Sun7, Astro, Fenx, Tanc, Teurk, L’Outsider et Swiz. Si les passionnés d’urbex peuvent trouver le lieu un peu édulcoré et sans réelle originalité, les autres devraient tout de même s’y plaire pour la déco mais aussi pour les choses qu’il est possible d’y faire.

En effet, au milieu des fresques et caddies-fauteuils, les visiteurs pourront manger, boire des cocktails en soirée ou encore goûter aux cafés de la marque. Mais ce n’est pas tout. L’idée est d’en faire un lieu vivant avec des expos, performances artistiques, des workshops, mais aussi un espace de co-working et un marché de jeunes créateurs. Ce lieu coloré mérite vraiment le coup d’œil, d’autant qu’il y en a donc pour tous les goûts !

Quant au slogan « découvrir les plus belles couleurs du noir » et à ce parti pris tout en couleurs, il n’ont pas été choisis au hasard. L’évènement s’inscrit en effet dans le cadre du lancement par Carte Noire de ses nouvelles capsules… colorées ! Chaque variété de café a donc sa couleur flashy associée. En parallèle une campagne d’affichage est également prévue, présentant ces nouveaux packagings à la manière d’une nouvelle collection mode.

Pour plus d’informations et suivre l’actualité du Black Supermarket, rendez-vous sur Facebook et Instagram !

Source : jai-un-pote-dans-la.com

(Auteur : B Merlaud)
Les distributeurs continuent d’explorer la piste du drive “afterwork”, destiné aux salariés d’une grande entreprise. Dernière initiative en date : l’ouverture d’un drive Auchan au nord de Clermont-Ferrand (63), réservé aux salariés de Michelin.

Un drive Auchan réservé aux salariés Michelin

Le drive est installé en face du site industriel de Ladoux, qui compte plus de 3000 collaborateurs. Local satellite qui ne prépare aucune commande, il est livré tous les après-midi (le drive le plus proche est celui d’Auchan Aubière) et propose des créneaux de retrait calés sur les sorties d’usine et de bureaux : du lundi au vendredi, de 16h30 à 19h30.

En 2015, Auchan a ouvert un site similaire à Nozay (91), au cœur de la Cité de l’innovation d’Alcatel-Lucent (une pépinière de start-ups). Un drive réservé aux entreprises qui y sont installées.

En 2015 également, Carrefour a inauguré un point de retrait (drive piéton) sur le parking de la télévision et de la radio publiques belges. En France, le site drive de l’enseigne propose également aux collaborateurs internes du groupe, à Massy (91), de passer commande pour un retrait sur l’un des parkings du siège. L’an dernier, des tournées desservant des hôpitaux ont été testées, puis abandonnées.

Intermarché, de son côté, multiplie les essais de drive “afterwork” avec ses casiers automatiques. Trois sites ont été installés en 2016 : au siège des Mousquetaires à Bondoufle (91), devant les locaux de Kantar à Chambourcy (78) et sur le parking de la SVA-Jean Rozé à Vitré (35), une usine du pôle Agromousquetaires.

Source : lineaires.com

(Auteur : Matthieu Guinebault)
Direction la Chine pour une vingtaine de marques, dont Teddy Smith, Ateliers de la Maille, IKKS, Bensimon ou Ollygan, qui rejoignent la French Boutique déployée par la Fédération française du prêt à porter féminin sur le portail chinois Tmall Global du géant Alibaba.

French Boutique

Une initiative qui a également séduit Prêt pour Partir, Nathalie Chaize, Groupe Mado, Mât de Misaine, Urbahia, Daniel Faret, Zyga Lin’n Laundry, Les Petites Bombes, Lab Dip, Europann ou encore Rica Lewis. Des marques qui intègrent un portail revendiquant 439 millions d’acheteurs chinois actifs par an. Un marché encore amené à prendre de l’ampleur, seuls 50 % des consommateurs chinois ayant pour l’heure accès à Internet.

La boutique sera lancée en mars prochain avec le soutien du Défi. Les marques profiteront notamment dans leurs démarches de l’aide du bureau local installé depuis fin 2015 par la Fédération française du prêt à porter féminin (FFPAPF) à Hangzhou, où se trouve justement le siège du géant chinois de la vente en ligne Alibaba Group.

« Il s’agit de lancer un multimarque français à même de proposer à une clientèle chinoise ce que le prêt-à-porter français peut apporter de mieux, indique le président de la fédération, Pierre-François Le Louët. Et c’est une très belle étape de voir autant de marques, petites et grandes, aux créations diverses, capables de se réunir autour d’un projet commun. »

« La fédération a fait tout le travail de recherche pour faciliter la partie logistique, ou encore prendre en charge la gestion des réseaux sociaux, relate Marion Bayle, attachée commerciale Asie pour la marque IKKS, présente depuis cinq ans en Chine via un partenaire local. Ce développement correspond à une année où nous comptons nous développer à l’international et cette boutique va nous permettre d’en savoir plus sur notre clientèle, grâce aux remontées d’informations sur les goûts, tailles et couleurs recherchées. »

Source : fr.fashionnetwork.com

(Author : retail in asia)
British-owned Superdry has opened a new store in Beijing, unveiling its Superdry snow and sports collections in China at the same time.

Superdry opens new Beijing store, debuts ski collection in mainland China

The new store opening is in Sanlitun, an area of the Chaoyang District containing popular bar streets and international stores. The store interior hosts Asian hand-painted pieces mixed with American-style retro features, which can be seen upon entering the store. At the entrance, Superdry’s neon logo shines over the store’s steel and metal pipes with exposed ceilings and concrete floor offering a modern industrial feel. Walls are made of oak and light is warm and retro-rock themed. The store also carries the concept of the socket wall (an industrial bolt-on display wall), a flexible space to showcase Superdry’s unique British tailoring.

But Superdry’s snow and ski collection at the new China store is the country’s first, offering performance and leisure apparel for the winter season. To celebrate the opening of the new store, the Superdry held a three-day celebration, to give back to customers a full range product experience. In addition, the graffiti creative team Color were also invited providing consumers with custom t-shirt graffiti printing.

Superdry is owned by SuperGroup, which turned in an impressive set of half-year results when it reported back in November 2016. Group revenues rose 31.1% to £334m and e-commerce sales rose by 25% to £215.2m. Wholesale also surged, with a 43.8% rise to £118.8m and like-for-like sales rose 12.8%. That figure was lower than the 17.2% increase of a year ago, but felt viable considering the difficult trading conditions seen in fashion in 2016.

Source : retailinasia.com

(Author : Joey Haar)
Alibaba Buy+ is a new e-commerce concept from the Chinese retail giant that has the potential to completely revolutionize how people shop for products. 

Alibaba Buy+ is a Virtual Mall Showcasing the Company's Products

Due to its ability to create immersive private worlds for each user, VR has an unlimited amount of potential in a variety of fields. Alibaba’s new technology is the natural extension of how VR will come into play in the world of digital retail.

Alibaba Buy+ is a virtual reality shopping mall. By donning just a VR headset (with the option to add two handheld remotes for HTC Vive owners,) consumers can walk through the virtual space of the mall, visit various stores, and make purchases that will then be delivered in the real world. The program is currently available in beta only.

Source : trendhunter.com

(Auteur : Anne-Sophie Castro)
Mango adapte son site web et e-commerce pour le Moyen-Orient, un marché prometteur qui génère aujourd’hui 7 pour cent de son chiffre d’affaires global.

Mango.com fait peau neuve au Moyen-Orient

Pour cette adaptation, Mango a traduit le contenu de Mango.com et a changé le design du site pour une meilleure navigation.

Faciliter l’achat et respecter les codes culturels et religieux
La chaîne de mode catalane, qui a ouvert son site marchand dans la région en 2013, a développé un nouveau moyen de paiement pour faciliter l’achat dans ces marchés. Il s’agit d’un porte-monnaie virtuel individuel où chaque client peut accéder su site et acheter depuis n’importe quel dispositif.

Le Moyen-Orient est un des marchés prioritaires pour Mango et depuis une dizaine d’années la marque dispose de collections spéciales ou adaptées, de façon à respecter les codes culturels ou religieux de chaque pays.

En 2015, Mango enregistrait des ventes de 2 327 millions d’euros, soit une hausse de 15 pour cent par rapport à 2014 et un Ebitda de 170 millions d’euros.

Source : fashionunited.fr