La réalité augmentée est-elle compatible avec la grande distribution?

Jusqu’à ce jour, Tesco avait pour ainsi dire le monopole de l’usage de cette technologie dans les métros et abris bus Coréens, dans les prospectus via l’application Blippar en Angleterre mais également dans les linéaires de ses points de vente en fin d’année dernière.

Dans chacun de ces cas, l’usage de la réalité augmentée était lié à un objectif bien précis :

– Cibler un consommateur en mouvement

– Suppléer aux contraintes logistiques d’ouvertures de points de vente et de référencement de produits ou ruptures de stock…

Walmart – que l’on aurait pu croire en retard – invite la Réalité Augmentée (RA pour les initiés) – dans les linéaires en partenariat avec le film AVENGERS directement inspiré des Comics Marvel.

Le concept est simple : il suffit de télécharger l’application mobile Superhero AR et afin de déverrouiller les niveaux, un parcours a judicieusement été défini avec un passage dans les linéaires clés des points de vente de l’enseigne où des produits dérivés à l’effigie des héros du film AVENGERS sont à vendre.

A noter que ce dispositif a été mis en place avant même la sortie du film en salle, de manière à créer l’évènement.

Cette technologie va t-elle entrer dans les usages shopper à l’heure de la crise du pouvoir d’achat?

Comme pour toute technologie, le déploiement et la pérennité de la RA dépendent

– de l’équipement des consommateurs ou points de vente

– du coût d’accès à cette technologie

– et bien évidemment du bénéfice réel et/ou perçu : divertissement, économie réalisée, grain de temps, praticité, utilité

Source : Marketing & Innovation

Shopping online in many ways is both a more robust and dynamic experience. We have at our finger tips search engines & recommendation engines, user and expert reviews and filters.

There is a curatorial context by which to consider purchases more in depth doesn’t exist in the real world. Perch Interactive is fixing that with their projected interactive displays that fuse the digital novelty of online shopping with the more tangible retail experience.

The four person firm has developed a series of “Perch displays” as they call them, that project down upon tabletop counters various products. When shoppers place their hands under the light or move the products they are given options such as reviews, product details and sizes. Using shoes as an example in the video below, it’s as if the infrastructure of Zappos has been translated into the real world.

Continue Reading…

Let’s give people a unique lunch shopping experience. To install a shadow QR code, using the sunlight and shadow that works only from 12pm to 1pm

Emart is a popular supermarket in South Korea. But they have one problem, between 12 mid-day and 13pm there are practically no shoppers at all.

That is why they created this special QR Code. Only between mid-day and 13pm the code could be tagged because it worked with the sun.

People could then also order products which were delivered at home.

Source :  creative criminals

Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez en linéaires ? Vous avez de (bonnes) idées ? L’opération “InnovezBuzzezGagnez” est peut-être une réponse. Carrefour lance un challenge on line pour aider les créateurs en herbe à être distribué. Ce type de crowdsourcing populaire est inédit en France.

Carrefour-invente-challenge-participatif-line--46140-1

 

Être référencé chez le premier distributeur français lorsqu’on est une petite marque relève de l’impossible. Mais Carrefour lance, et c’est une première, un challenge participatif sur la Toile pour permettre aux meilleures idées de produits d’émerger. Ainsi la plateforme de crowdsourcing InnovezBuzzezGagnez permet aux particuliers et aux PME (moins de 250 personnes) de tenter l’aventure de l’innovation.

Ils filment leur idée, la postent sur le site dédié. Suite à un vote, dix gagnants seront sélectionnés, puis accompagnés et leur produit sera vendu dans 200 points de vente et sur le site de Carrefour.

Huit catégories sont couvertes, des jouets, en passant par le textile, la cuisine ou le bricolage. La Fédération des auto-entrepreneurs et le site Autoentrepreneur.com sont partenaires de l’opération.

Source : e-marketing

Le géant suédois multiplie les opérations marketing à succès en ce moment. Après le plus petit magasin Ikea du monde, le numéro 1 du mobilier et de la décoration récidive avec une idée plutôt intelligente lancée en Australie : la location d’espace pour le catalogue de la marque.

Ikea invente le catalogue qui rapporte

Ikea propose à ses clients de leur louer un petit espace de leur domicile pour placer leur catalogue, et ce, contre rémunération mensuelle.  Laisser traîner un catalogue sur le canapé, sur la table basse ou encore sur la table de chevet devient donc rentable grâce à Ikea.

Rapportée par plusieurs médias australiens, le projet a attiré 68 000 hôtes – en 3 semaines – intéressés par l’offre, et a permis à l’enseigne d‘augmenter ses ventes de 59% la première semaine de l’opération. Certes, Ikea a dû débourser 2 millions de dollars en chèques, mais le retour sur investissement aurait été de 14 millions ! Joli coup marketing

Source :  Nicolas Bordas

Depuis 2010, le centre commercial de Quai d’Ivry (94) propose une approche peu conventionnelle du centre commercial: créer du lien social avec ses clients par un mélange subtil de culture populaire, de divertissements, de transmissions et d’échanges.

Il y a d’abord l’espace Ludo, espace ludo-éducatif où sont proposées 750 animations gratuites par an (cours d’anglais, cours de judo par un ex-champion du monde habitant à Ivry, cours de danses et spectacles des élèves dans le mall, etc) : une programmation digne d’une salle de spectacle !

Continue Reading…

Dans sa boutique de Sao Paulo, la marque de prêt-à-porter a disposé des cintres électroniques reliés au réseau social pour permettre aux clients de consulter l’e-réputation de ses vêtements.

C&A crée des cintres connectés qui débloquent les vétements contre des likes Facebook

Dans le futur, les magasins ressembleront-ils à celui de C&A situé à Sao Paulo ? La marque de prêt-à-porter vient, en effet, d’équiper sa boutique de cintres électroniques connectés à Facebook.

Le but ? Permettre à ses consommateurs brésiliens de suivre en temps réel le nombre de “like” attribués à chacun de ses vêtements, dans le but d’influencer leur(s) achat(s).

En parallèle, l’appli Facebook “Fashion Like ” de la page C&A Brasil invite aussi les internautes à “liker” leurs produits préférés pour faire grimper les scores affichés sur les cintres en boutique.

Source : e-marketing 

Le géant Walmart a finalement réussi à s’installer en sol sud-africain après une procédure juridique de très longue haleine.

walmart-70

En effet, le groupe américain était opposé à trois ministères sud-africains qui tentaient de bloquer son implantation. Walmart est une multinationale américaine spécialisée dans la grande distribution. Le groupe est également considéré leader mondial en termes de chiffres d’affaires avec 2,1 millions de salariés travaillant dans 6 199 supermarchés et hypermarchés. L’entreprise américaine avait ainsi été autorisé en mai 2011 à prendre le contrôle de 51% de Massmart, qui possédait déjà les enseignes Garne Makro ou Builders Warehaouse en Afrique du sud. Malgré l’opposition de certains cadres politiques sud-africains de voir le géant américain s’installer dans le pays, la cour siégeant au Cap  a délibéré en faveur de la multinationale.

La cours a affirmé que même si l’implantation du groupe pourrait avoir un léger impact négatif sur les petits producteurs, il n’y avait aucune raison légale d’empêcher son arrivée en Afrique du sud. Le chiffon rouge a beaucoup été agité dans le cadre de cette implantation alors que l’entreprise est également capable d’emmener une bouffée d’oxygène en Afrique du sud. Pour calmer ses détracteurs, Walmart a dû s’engager à ne pas licencier de personnel pendant deux ans pour des motifs liés à la fusion,  respecter les droits de négociation collective de ses employés et à investir dans la promotion de la production locale.

La décision de la cour a pris dans ce cas d’espèce une tournure politique tant l’arrivée du groupe américain reste très controversée dans les rangs syndicaux et d’une partie de l’ANC (Parti  au pouvoir). Toutefois l’opération de Walmart va lui permettre de mettre les pieds pour la première fois dans le continent noir en pleine croissance.

Source  : Afrique 7

(Auteur : Cécile Prudhomme)
Les magasins font peau neuve pour faire venir les consommateurs.

l’UCPA se met à l’heure digitale

L’UCPA, le spécialiste du voyage sportif se met à l’heure digitale. Le 25 avril, l’enseigne ouvrira dans Paris, au cœur du quartier de Rivoli dans le 1er  arrondissement, un magasin d’un tout nouveau genre destiné à favoriser les échanges entre les clients et les vendeurs.

Un “concept store” totalement digital qui s’adresse aux sportifs débutants ou passionnés. Ceux-ci pourront y trouver de quoi partager la passion du sport.

“Pierre apparente, parquet, matériaux bruts… cet espace très design a été imaginé dans un esprit très ‘loft’ urbain, tout emprunt de chaleur et de convivialité, explique l’UCPA. (…) Le ‘Spot by UCPA’ ressemble à une ‘galerie d’art’ tapissée d’écrans qui font vivre le sport et permettent aux visiteurs de vivre une expérience digitale unique”

Les clients peuvent utiliser les tablettes tactiles et discuter autour d’un verre entre eux ou avec les conseillers UCPA.

Pas de café à l’intérieur mais un espace détente appelé UCEP’Cool avec une machine à café (commerce équitable) et un distributeur de snacking. Table haute et chaises sont mises à la disposition des visiteurs pour qu’ils puissent se mettre à l’aise et échanger avec des conseillers ou d’autres clients UCPA. Des écrans géants sont disposés tout autour et présentent différentes activités sportives.

Le nouveau magasin est divisé en plusieurs zones, dont une dédiée aux partenaires du “Spot”, comme l’atelier Rossignol qui permet aux clients de venir faire réparer leurs skis en fin de saison.

Source : Le Monde

(Auteur : Emilie Kovacs)
La marque organise les commandes exclusives de ses nouveaux produits via les comptes Twitter de ses magasins américains.

Nike propose les réservations flash sur Twitter

“Twitter RSVP” est le nom que Nike a donné à sa campagne américaine sur la plateforme qui gazouille. La marque sportive se sert du réseau social pour accompagner le lancement de ses nouveaux produits. Nike joue ici la carte de la proximité avec ses fans puisqu’elle a créé des comptes Twitter dédiés à plusieurs de ses magasins, situés un peu partout aux Etats-Unis (@NikeBoston ou @NikeSeattle par exemple).
Le principe de “Twitter RSVP” repose sur la publication d’un tweet avec un hashtag (#) spécifique en fonction du type de produit mis en avant.
Si un consommateur souhaite commander le produit en question, il doit “suivre” le compte Twitter de la ville à proximité de chez lui, avant de lui envoyer un message privé (“Direct Message” ou “DM”) dans les 60 minutes maximum qui suive le tweet initial de la marque.
Il doit y indiquer le type de produit qu’il veut réserver avec le hashtag dédié, les quatre derniers numéros de l’une de ses pièces d’identité (passeport, carte d’identité, etc.), ainsi que sa pointure.

Si le consommateur reçoit en retour un message privé (ou “DM“) de confirmation, il pourra chercher son produit (sa paire de baskets, par exemple) dans le magasin qu’il a contacté. Il fera ainsi partie des privilégiés à porter un nouveau produit de la marque en avant-première

Source  : e-marketing