(Auteur : le monde)
La chaîne de fast-food McDonald’s va investir 200 millions d’euros en France cette année, annonce le président de la filiale française du groupe américain, Jean-Pierre Petit, dans une interview au Parisien-Aujourd’hui en France, dans son édition du lundi 15 avril. “Cent dix millions seront injectés directement dans l’ouverture d’une quarantaine de restaurants supplémentaires, précise-t-il. Les 90 millions restants serviront à la rénovation de points de vente déjà existants.”

 

Huit cents millions d’euros seront dédiés aux achats uniquement dans des filières françaises. “Cela crée dans le tissu français des activités collatérales, pour les maçons ou les électriciens par exemple, mais également sur l’ensemble des filières agricoles”, poursuit le président de la chaîne de restauration rapide.

Le groupe américain, qui a réalisé en France un chiffre d’affaires de 4,2 milliards d’euros en 2011, prévoit de recruter 3 000 nouveaux salariés pour faire face à ce nouvel essor. “En tenant compte du turnover, cela représente plus de 40  000 recrutements, ce qui fait de nous le premier recruteur de France”, fait valoir Jean-Pierre Petit.

Le président revient sur la passe d’armes, au mois de février, entre Maurice Taylor, le patron de Titan, un temps considéré comme repreneur potentiel de l’usine Goodyear d’Amiens-Nord, et Arnaud Montebourg, le ministre du redressement productif. Notre “siège américain ne comprend pas toujours très bien notre droit du travail, qui menace parfois la croissance. Heureusement, nous sommes portés par une forte demande. C’est un cercle vertueux qui attire l’investissement et crée de l’emploi”, reprend Jean-Pierre Petit.

Source : lemonde

(Auteur : FLORENT MAILLET)
Le groupe d’indépendants, qui ambitionne de devenir leader européen de son secteur, a ouvert 8 magasins l’an passé, portant son parc hors Hexagone à 66 unités.

 

 

Mr Bricolage, dont les résultats sont en demi-teinte en France, appuie sur l’accélérateur à l’international. Le groupe d’indépendants poursuit sa stratégie d’ouvertures de magasins, notamment en Europe de l’Est et en Afrique. Huit inaugurations se sont concrétisées en 2012, et Mr Bricolage vient de signer deux partenariats stratégiques afin de déployer des réseaux de magasins à Chypre et au Cameroun.

“Malgré un contexte de crise mondiale, nous poursuivons les investissements nécessaires pour que le Groupe Mr Bricolage continue de se déployer à l’international de façon dynamique et durable. Notre objectif est de trouver le meilleur positionnement sur chacun des marchés en apportant notre savoir-faire au plus près des attentes locales, propres à chaque pays”, souligne Jean-François Boucher, le pdg du groupe.

Un modèle qui s’exporte et se localise bien

Présent sur 4 continents et dans 10 pays, le groupe compte aujourd’hui un réseau de 66 magasins. Les huit ouvertures ont concerné en 2012 la Belgique (3), le Maroc, Madagascar, la Bulgarie, l’Ile Maurice et la Macédoine (1 magasin à chaque fois). Les points de vente sont tous implantés en centre-ville, les concepts s’adaptant aux attentes locales.

La 4e ouverture au Maroc signe l’ambition du groupe en Afrique. Le Cameroun sera la tête de pont pour installer l’enseigne dans d’autres pays d’Afrique francophone.

L’Europe, terre de conquête

Fort de son ambition de devenir leader européen de commerce indépendant, le groupe maintient ses investissements en se développant dans les Balkans. En 2012, Mr Bricolage a ouvert son 11e magasin en Bulgarie, un 3e en Serbie et son premier en Macédoine. Mr Bricolage prévoit de développer dans les mois à venir un réseau de magasins de 1.500 à 2.500m2 dans les cinq plus grandes villes de Chypre.

Source : LSA

(Autheur : ideeslocales)
La célèbre enseigne britannique de prêt-à-porter Topshop, connue pour ses articles déjantés, rend hommage au style de ses clients. Dans sa boutique londonienne, les vendeurs de l’enseigne punaisent sur un grand tableau d’affichage les photos des clients qu’ils ont jugés les mieux habillés pendant le mois écoulé. 

La marque, connue pour réinventer les codes vestimentaires en incitant ses clients à porter des pièces fortes et à assumer leur originalité, lance ainsi un défi stylistique à ses clients. Les vendeurs de Topshop choisissent en effet leurs looks préférés parmi ceux des clients de chaque boutique, ainsi que dans certaines occasions comme les Fashion Weeks où la marque envoie des photographes repérer les meilleurs styles vestimentaires.

Les clients les plus inventifs se voient remettre une « rosette du style » et leur photo est punaisée sur les tableaux « Style Winners Gallery » présents dans chacune des boutiques de la marque. Leur photo est également ajoutée aux albums de la page Facebook Topshop UK Style Winners.

Topshop affirme ainsi son statut de marque à la pointe des tendances, réinventant sans cesse les must-haves vestimentaires, et établit un véritable dialogue avec ses aficionados, qui sont en concurrence pour utiliser les pièces phares de la saison dans des looks originaux.

Source : ideeslocales

(Auteur :Margot Ziegler)
FoodStar et la chaîne d’épicerie Andronico’s Community Market s’associent pour réduire le gaspillage en proposant à la vente, et à prix réduits, des fruits pas assez “beaux” pour être commercialisés.

 

Aux Etats-Unis, les fruits et légumes doivent être “beaux” en plus d’être bons. Quand ce n’est pas le cas, ils sont écartés du circuit de vente.

Lire la suite sur le site de LSA 

Source : lsa

(Auteur : Jérôme POUPONNOT)
Norauto et Renault confirment leur engagement en faveur d’une mobilité électrique grâce au déploiement d’une flotte de véhicules de courtoisie Renault Zoé.

Fruit d’une collaboration avec Renault, Norauto propose désormais dans ses centres des véhicules électriques de courtoisie, des Renault Zoé. Avec ce déploiement, Norauto s’engage sur un double objectif : continuer à garantir la mobilité de ses clients pendant toute la durée de l’entretien de leur véhicule, et promouvoir la mobilité électrique par l’usage. Les automobilistes ont ainsi la possibilité de faire l’essai de la voiture électrique dans leur quotidien et de trouver en pratique les réponses aux questions qu’ils se posent en matière de mobilité électrique. D’ici l’été, 40 Renault Zoé seront mises à disposition dans le réseau Norauto en France, et détient ainsi le plus grand parc de voitures électriques Zoé, pour une entreprise privée en France.

Comment ça marche

Le client réserve son véhicule de courtoisie lors de sa prise de rendez-vous ou lors de la présentation de son véhicule en atelier. Côté tarifs, il faut compter 6,5€ la demi-journée pour les porteurs de la carte Norauto, ou 12€ la journée complète, assurance comprise.

Source : decision-achats

(Auteur :  Mallory LALANNE)
Une épicerie australienne fait payer quatre euros aux clients qui repartent les mains vides. Une démarche qui n’a pas vocation à faire fuir le consommateur mais à lutter contre le showrooming. Une pratique qui consiste à tester un produit en boutique avant de l’acheter chez un concurrent.

 

4 euros, c’est le prix que doivent débourser les clients d’une épicerie australienne qui sortent de la boutique sans avoir acheter un produit. Une façon pour la boutique Celiac Supplies, basée à Brisbane et spécialisée dans la vente de produits sans gluten, de lutter contre le “showrooming“. Une technique qui consiste à tester un article en magasin avant de l’acheter sur internet ou dans une enseigne concurrente à un tarif plus avantageux. Georgina, la gérante, considère ainsi “que les clients doivent payer pour obtenir une information”. Des propos corroborés par une affiche apposée sur la vitrine de l’enseigne. “ Beaucoup de personnes utilisent la boutique comme une référence. Mais ces clients ignorent que nos prix sont sensiblement identiques à ceux pratiqués dans les autres magasins. Nous disposons de surcroît des produits qui ne sont pas disponibles ailleurs “.

Cette épicerie se défend par ailleurs de suivre une ligne de conduite déjà appliquée par ” d’autres boutiques de matériels électroniques, de chaussures et de prêt-à-porter qui combattent le même problème “. Reste à savoir si cette initiative, mise en place en février dernier, va inciter le consommateur à franchir le pas de la porte ou au contraire à fuir, sans même avoir pris connaissance de l’univers de l’enseigne et des conseils que peuvent apporter les vendeurs.

Source : chefdentreprise

(Auteur : le monde)
La marque nippone Uniqlo confirme son ambition de conquérir le marché chinois en annonçant, mercredi 10 avril, l’inauguration de son plus grand magasin mondial à Shanghaï. Ce nouveau navire amiral dépassera les établissements ouverts l’an dernier à Tokyo, ainsi que ceux de New York ou Paris. Une annonce qui intervient alors que des querelles diplomatiques sino-nippones ont freiné, ces derniers mois, l’activité en Chine de firmes japonaises, victimes d’appels au boycott.

 

“Nous voulions depuis longtemps ouvrir à Shanghaï un très grand magasin, en réalité notre plus grand du monde, et nous sommes très heureux de pouvoir réaliser notre rêve”, a commenté le patron de la filiale chinoise de Fast Retailing(société mère d’Uniqlo), Pan Ning, cité dans un communiqué diffusé à Tokyo.

EN CHINE189 MAGASINS

Le groupe n’a pas fourni beaucoup de précisions sur ce nouveau temple des vêtements basiques qui font la réputation de la griffe dans le monde, mais il a néanmoins indiqué qu’il couvrira une surface de 6 600 m2. Uniqlo avait ouvert son premier magasin en Chine en septembre 2002. Dix ans plus tard, à fin de mars 2013, il en comptait 189 dans ce pays.

L’actuelle plus grande boutique d’Uniqlo, ouverte en mars 2012, se situe dans le quartier huppé de Ginza à Tokyo. Elle occupe une surface de 4 959 m2 sur douze niveaux. En ouvrant des grands magasins à tour de bras, le groupe Fast Retailing vise la première place mondiale des groupes d’habillement bon marché, devant l’espagnol Zara, le suédois H&M ou encore l’américain Gap.

Source : lemonde

 

(Auteur : docnews)
Google teste à San Francisco un service de livraison « Google Shopping Express » pour les achats effectués sur internet.

 

Cette nouvelle initiative a été dévoilée par Tom Fallows, Directeur Product Management de Google Shopping Express sur le blog de Google. Dans son billet, celui-ci rappelle la détermination dont fait preuve le géant américain, depuis quelques années, pour amener la vitesse du web au monde réel et rendre le monde toujours plus à notre portée. Avec Google Play, par exemple, on peut déjà acheter ou louer des livres, des films et des émissions de télévision en quelques secondes. Grâce à Google Shopping Express, il sera désormais possible de se faire livrer des articles commandés en ligne le jour même.

Pour tester Google Shopping Express, Google a lancé un appel aux candidats. Ceux-ci, en nombre limité, profiteront de ce service de livraison local pendant six mois et ce, gratuitement. Ils devront immanquablement résider dans la région de San Francisco (soit la ville de San Francisco et la péninsule de San Mateo à San Jose). Target, Walgreens, Staples, American Eagle, Toys“R”Us/Babies“R”Us, ainsi que de plus petites structures locales comme Blue Bottle Coffee, Palo Alto Toy & Sport et Raley’s Nob Hill Foods, sont déjà partenaires du projet.

Une véritable opportunité pour les entreprises locales qui pourront ainsi vendre leurs produits aux côtés de plus grandes marques, toucher une cible consommateur plus importante et ce, sur la même page Google. PME, petites sociétés et autres peuvent d’ailleurs se faire connaître auprès de Google pour être référencées sur Google Shopping Express et donc espérer une base de vente plus large. Une possibilité aussi et un moyen simple pour les internautes de trouver en une seule page, les produits et services disponibles dans leur localité.

Les livraisons s’effectuent en camionnettes aux couleurs et logo de Google.

Source : docnews

(Author : internetretailing)
Tesco has launched its online grocery shopping service in Bangkok.

The new service will enable customers in the Thai capital to order from a range of more than 20,000 products for home delivery, including grocery, fresh food and non-food.

The launch takes forward Tesco’s strategy of international and ecommerce expansion. Tesco Lotus is the grocer’s second largest business outside the UK, turning over £3.2bn in 2011/12 through more than 1,400 stores across Thailand.

“With our wide product range and great service proposition we are confident that Tesco Lotus online shopping will receive an overwhelming response from customers”, said Tesco Lotus chief executive John Christie.

“Tesco Lotus is committed to innovation to meet the changing needs and lifestyles of today’s consumers. We will combine online technology with our retail expertise to provide a great online shopping experience for customers. With our solid infrastructure, our true understanding of customer needs for great service and good product quality, and our professionally trained staff, we are confident that we’re offering Thailand’s best-in-class online grocery shopping service.”

He said investment had gone into training personal shoppers to pick the best products, for delivery at the most convenient time, and into designing delivery vans to keep fresh, chilled and frozen products in good condition.

“In today’s hectic world our customers need more help to make their lives easier – an ‘extra pair of hands’ to do the shopping for them,” he said. “Tesco Lotus is ready to do just that.”

Tesco launched its online shopping service, Tesco.com, in 2000 in the UK. It is now one of the country’s leading retail websites, serving more than a million households who order about a billion items a year.

Source : internetretailing