(Auteur : La Tribune)
L’e-commerçant prend l’enseigne du groupe Vivarte et s’engage à reprendre l’ensemble de ses employés.

Le chausseur André repris par le site Spartoo

Après Amazon rachetant la chaîne alimentaire Whole Foods, voici le site de vente en ligne Spartoo en repreneur de l’enseigne plus que centenaire de chaussures André. Fondé en 2006 à Grenoble par Boris Saragaglia, Paul Lorne et Jérémie Touchard, qui s’était inspiré de l’américain Zappos, Spartoo réalise un chiffre d’affaires d’environ 150 millions d’euros, dont la moitié hors de France. La filiale du groupe Vivarte est entré en discussion exclusive avec Spartoo : l’annonce a été faite aux organisations syndicales lors d’un comité central d’entreprise André mardi matin.

“Le groupe Spartoo s’engagerait à reprendre l’ensemble des boutiques d’André (à l’exception d’une) et leur personnel” a précisé le groupe Vivarte dans un communiqué publié mardi soir. L’enseigne André, qui a réalisé environ 100 millions de chiffre d’affaires, emploie 700 personnes environ et compte 120 boutiques.

“Le projet industriel donnerait les moyens à André de se recentrer sur sa clientèle familiale avec l’ajout de marques internationales et d’une offre enfant plus importante dans la lignée des décisions prises par le management en place” indique le groupe Vivarte.

Click & collect et nouvelle marque ?
Ainsi, “des tablettes permettraient aux clients d’André d’avoir accès à l’ensemble des produits du groupe Spartoo et les magasins André seraient transformés en point de click & collect pour les clients du groupe Spartoo”.

Spartoo a ouvert son premier magasin physique en 2015 et en compte une douzaine. L’enseigne André, créée à Nancy en 1896, pourrait être rebaptisée Tooandré selon la CGT, mais la question ne serait pas tranchée, selon la CFTC. Spartoo est détenu à 25% par ses fondateurs, le solde étant contrôlé par Aplus Finance, CIC, et les fonds américain Highland Capital et belge Sofina.

Le Pdg de Vivarte, Patrick Puy, avait annoncé la semaine dernière qu’il donnerait cette semaine aux partenaires sociaux les noms des repreneurs des marques André et Naf Naf (vêtements), mises en vente en mars. Le groupe très endetté, engagé dans un plan de cession et de restructurations, cherche aussi à vendre la marque de chaussures Besson. Il s’est recentré sur ses marques-phare: La Halle (chaussures et vêtements), Minelli, San Marina, CosmoParis et Caroll.

« Le projet proposé par le groupe Spartoo permettrait à André d’avoir les moyens de se développer sur son cœur de clientèle. La complémentarité d’un acteur important de la vente de chaussures multimarques sur Internet comme Spartoo, et un savoir-faire reconnu dans le design de produits associé à un réseau de points de vente de qualité apporté par André seraient des atouts essentiels pour faire face aux attentes des clients actuels », a commenté Patrick Puy dans le communiqué publié mardi soir. L’opération devrait être réalisée au second trimestre.

Spartoo, qui s’est diversifié dans le vêtement et le sac, doit faire face à la concurrence d’un autre site français spécialisé dans la chaussure, Sarenza (200 millions d’euros de chiffre d’affaires), et au géant allemand Zalando, dont les ventes ont dépassé les 3,6 milliards d’euros en 2016, sans oublier Amazon.

Source : latribune.fr

No Comments

Be the first to start a conversation

Leave a Reply