(Auteur : Stefan Van Rompaey)
Les ambitions de Jumbo en Belgique sont plus concrets que l’on pensait jusqu’à présent : les agents immobiliers sont déjà à la recherche de magasins potentiels. Mais qui est-ce Jumbo et qu’espèrent-ils accomplir ?

Jumbo se lance en Belgique, 30 supermarchés d'ici 2019 en vue

« Il y a encore de la place en Flandre »
Jumbo souhaite ouvrir 30 magasins belges – fort probablement tous en Flandre – à bref délai, même si la société nie encore qu’il s’agit de plans concrets. « Dans notre plan à plusieurs années nous avons retenu la possibilité d’une expansion vers la Belgique. Mais, à ce stade, disons qu’il s’agit plutôt d’une idée que nous ne souhaitons pas exclure. Rien n’est encore définitivement arrêté, nous examinons d’abord les opportunités », affirme son CFO Ton Van Veen à Gondola.

Aujourd’hui, Jumbo est la seconde chaîne de supermarchés des Pays-Bas, donc l’expansion vers la Flandre aurait du sens. « La Flandre est un marché très intéressant pour les retailers néerlandais. C’est une région prospère avec plus de 6 millions d’habitants et il n’y a presque pas de barrière linguistique », selon Laurens Sloot, directeur général du EFMI Business School et professeur à l’université de Groningen. « De plus que les chaînes néerlandaises ont une grande avantage question d’achats. » Sloot estime que les prix d’achats soient 3 ou 4% plus bas qu’en Belgique.

Si Jumbo arriverait à ouvrir 20 à 30 magasins en Flandre, cette stratégie tiendrait peu de risque pour la chaîne de supermarchés, selon Laurens Sloot. « Albert Heijn a réussi à réaliser un chiffre d’affaires d’environ 400 millions d’euros en 5 ans, avec une bénéfice modeste. Pourquoi Jumbo n’y réussirait-il pas ? La plupart des chaînes de supermarchés en Belgique obtiennent des rendements sains, donc il y a probablement encore de la place pour une nouvelle partie. »

Le même jeu que Albert Heijn en Belgique ?
Il ne serait pas inimaginable que Jumbo joue au même jeu que Albert Heijn en Belgique : en ouvrant des magasins en Flandre, Jumbo pourrait d’abord montrer sa force à Colruyt et Carrefour et apprendrait à connaître le marché. Puis elle pourrait se mettre à table avec Colruyt ou Carrefour, prête à discuter une fusion ou un rachat.

Selon plusieurs experts, Colruyt serait un partenaire rêvé. La société de Halle pourrait alors accéder au groupement d’achat Superunie et enfin arriver à profiter des conditions d’achat aux Pays-Bas. « C’est un secret de Polichinelle que Colruyt a montré son intérêt envers la chaîne néerlandaise Nettorama d’antan », ajoute le professeur Sloot. Cependant, il estime que les magasins Carrefour soient beaucoup plus intéressants pour Jumbo. « Si un jour Carrefour veut revendre ses magasins flamands, je crois que cela les intéresserait beaucoup. »

Avec 580 magasins, un chiffre d’affaires de 6,7 milliards d’euros et un part de marché de 19% aux Pays-Bas, Jumbo y est la deuxième chaîne de supermarchés, après Albert Heijn. L’entreprise familiale a repris la chaîne de restaurants La Place l’année passée, suite à la faillite de V&D. Depuis, Jumbo ajoute des éléments de restauration à ses concepts de supermarché Jumbo Foodmarkt et Jumbo Foodmarkt City, offrant aux consommateurs la possibilité de consumer leurs repas sur place.

Source : retaildetail.be

No Comments

Be the first to start a conversation

Leave a Reply