Innovations Retail

(Auteur : beurk.com)
Un nouveau concept de vente direct, le « drive fermier », arrive en Gironde. Il s’agit de vendre des produits de la ferme que les consommateurs commandent sur Internet. Les producteurs les livrent directement dans le coffre de la voiture des consommateurs.

Le « drive fermier » répond à une nouvelle demande des consommateurs.

Les comportements d’achat évoluent. Le commerce sur Internet est en constante augmentation. Alors, pourquoi ne pas proposer des produits locaux de la ferme « drive » ?
Les commandes sont passées sur Internet, les produits sont livrés directement dans le coffre des clients par les producteurs.

C’est ce que viennent de lancer officiellement, le 13 octobre dernier, une vingtaine de producteurs de la Gironde, proposant et produisant des fruits et légumes, de la viande, du vin, des volailles, des produits laitiers, du miel, des produits transformés comme des conserves, des yaourts… tout au long de l’année.

Il ne s’agit pas de concurrencer les circuits courts comme les AMAP – Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne – ou le circuit de vente directe, mais bien de proposer un service complémentaire. Rien n’empêche un producteur d’être membre d’une AMAP et de participer au « drive fermier ». L’objectif est d’offrir une juste rémunération aux producteurs, un prix juste pour le consommateur en se passant des intermédiaires.

 Créer du développement économique local

Les produits proposés, environ deux cents dès le lancement, sont tous 100 % girondins et sont vendus directement par les producteurs aux prix pratiqués dans leurs exploitations. Certains sont d’ailleurs labellisés agriculture biologique.

Le « drive fermier » s’inscrit dans les grands principes du Développement Durable et des Agendas 21.

« L’Agenda 21 est un projet global et concret, dont l’objectif est de mettre en oeuvre progressivement et de manière pérenne le développement durable à l’échelle d’un territoire visant à améliorer la qualité de vie des habitants, économiser les ressources naturelles et renforcer l’attractivité du territoire »

Continue Reading…

(Auteur : Trend Watching)
A Washington comme dans d’autres boutiques, JC Penney, la marque américaine de vêtements, a installé des panneaux interactifs intelligents pour éviter la frustration de clients qui ont repéré un article sur le catalogue et ne le trouvent pas dans la bonne taille une fois arrivés en magasin. Les panneaux indiquent, pour chaque article du catalogue, combien de pièce sont en stock, dans quelle taille et dans quelle boutique. 

 

Dans les boutiques JC Penney, les clients sont quasi-sûrs de trouver leur bonheur… ou du moins, de savoir dans quelle boutique aller le chercher. Actualisé en temps réel, le système permet aux utilisateurs de savoir s’il reste tel produit dans la bonne taille, mais aussi :

De découvrir l’intégralité du catalogue, dans lequel il est possible de mener une recherche par mots-clés (« robe », « soie », « bleu »…) et de zoomer les articles sous toutes les coutures

De partager ses achats sur Facebook
De recevoir des informations complémentaires sur un produit sélectionné : composition, fabrication, conseils d’entretien…

Dernier avantage, certaines de ces bornes interactives sont placées à l’extérieur des magasins, et permettent de faire des achats 24h/24… comme devant son ordinateur ! Un bon moyen d’éviter la queue : après l’essayage, il suffit de sortir du magasin et de commander le vêtement convoité en quelques clics, pour le recevoir directement chez soi en 72h.

Bref, un système qui facilite la vie des consommateurs… mais également de la marque : les managers peuvent vérifier d’un clic l’état des stocks, et savoir quels mots-clés sont les plus populaires dans le moteur de recherche.

Source : ideeslocale

(Auteur : monpetitbiz)
The Farmery souhaite permettre aux consommateurs de suivre la croissance des aliments cultivés et de s’impliquer dans le processus d’élevage.

 

La commercialisation directe de produits agricoles aux consommateurs permet d’accroitre la marge du producteur tout en apportant une proximité avec les clients. Aux États-Unis, The Farmery souhaite encourager les consommateurs à suivre la croissance des aliments qu’ils achètent et de s’impliquer davantage.

The Farmery a été financé par la célèbre plateforme de financement participatif Kickstarter, à hauteur de 25 000 dollars. L’équipe du projet souhaite développer son concept en augmentant le nombre de cultures, comme les herbes, les salades et les fraises par exemple. Le projet final devrait comprendre quatre zones d’expédition et une grande serre où les produits seront vendus au grand public. Deux serres pour apprentis seront disponibles également. L’ensemble est étudié pour permettre aux consommateurs de voir facilement l’ensemble du dispositif permettant de produire des aliments. L’objectif est d’inciter les consommateurs à produire eux-mêmes des aliments. De plus, l’élimination d’intermédiaires réduit l’utilisation des camions de transport, ce qui est bénéfique pour l’environnement.

Source : monpetitbiz

(Author : Seth Fiegerman)
It’s about to get a lot easier to find your way around the largest department store in the country — if you have an iPhone.

 

Macy’s has added a new feature to its iPhone app that provides indoor turn-by-turn directions for its massive flagship location in New York City’s Herald Square, courtesy of Meridian, the software startup behind an indoor GPS platform.

Meridian announced Thursday that it is making two of its indoor positioning software development kits available to third-party developers, who can use it to build an indoor GPS experience into new or existing apps. Macy’s was one of three businesses to be part of Meridian’s beta test for this effort and the department store chain is the first major retailer to roll out the indoor GPS feature.

“Macy’s is kind of the leader right now in a lot of digital initiatives. They’ve been trying out lots of digital initiatives to engage with shoppers in their homes and in stores,” said Jeff Hardison, VP of Marketing and Business for Meridian, explaining why the startup chose to partner with Macy’s. The goal, he says, is that Macy’s will gradually expand the mapping feature to all or most of its other retail locations in the future.

Continue Reading…

(Auteur : monpetitbiz)
Chaque jour, Zipongo permet de recevoir des offres personnalisées d’aliments sains, en prenant en compte le dossier médical de chaque client.

Aux Etats-Unis, Zipongo est une nouvelle place de marché permettant aux utilisateurs de recevoir quotidiennement, des offres personnalisées sur des aliments bons pour la santé qui tiennent compte de leur dossier médical.

Zipongo est une startup qui a fait parler d’elle récemment puisqu’elle vient de lever 1 million de dollars auprès d’un fond d’investissement américain. Grâce à cette place de marché, les utilisateurs peuvent manger plus sainement tout en profitant de réductions intéressantes. En effet, si un client achète des produits qui sont bons pour sa santé, il bénéficiera de réductions sur leurs prix de vente afin de l’encourager. De plus, en cas de publication des offres sur les réseaux sociaux, les réductions peuvent être encore plus importantes. Ces réductions commencent dès qu’un utilisateur renseigne ses informations de santé, comme son régime alimentaire, ses activités sportives et ses habitudes de sommeil.

Zipongo a adopté une approche globale visant à offrir un service prenant en compte de nombreuses informations sur chaque client, afin de mieux répondre à leurs besoins. C’est dans l’air du temps et encore peu exploité en France.

Source : monpetitbiz

(Auteur : Marc)
A partir des historiques de consommation enregistrés dans les cartes de fidélité, le supermarché Kroger offre désormais des réductions personnalisées sur des produits pouvant intéresser ses clients.

 

Les réductions permettant de fidéliser des clients est monnaie courante, et de nouveaux concepts se développent comme Zipongo, qui offre des réductions lorsqu’on achète des produits bénéfiques pour sa santé. Aux États-Unis, Kroger est un supermarché qui offre des réductions personnalisées à chaque client portant une carte de fidélité. C’est à partir des données recueillies sur cette carte que le supermarché détermine les marques préférées de chaque consommateur, en temps réel, pour leur proposer des réductions spécifiques.

Le supermarché a commencé à offrir ce service aux clients inscrits au programme de fidélité, en proposant un tarif particulier sur certains produits en fonction de l’historique de consommation de chacun. Les réductions sont envoyées par email à chaque client susceptible d’être intéressé.

Par exemple, si un client a récemment acheté des boissons gazeuses et qu’une nouvelle marque est disponible,  une réduction lui sera envoyée pour inciter à l’achat. De même, pour un client effectuant des achats pour toute une famille, il se verra proposer des réductions pour l’achat de produits dans des volumes plus importants. Les réductions reçues ne nécessitent aucune impression puisqu’elles sont automatiquement identifiées lors d’un passage en caisse, en détectant la carte de fidélité. Ainsi, les réductions sont déduites du montant total à payer.

Un tel système encourage les consommateurs à essayer de nouveaux produits en bénéficiant de prix attractifs. On peut imaginer qu’à l’avenir, les tarifs traditionnels des produits en rayon seront remplacés par des tarifs personnalisés en fonction des clients. En France, il serait peut être temps de proposer un programme similaire?

Source : monpetitbiz.

(Auteur : Jean Pierre Blettner)
La chaîne de magasins d’ameublement But propose une application sur tablette iPad. Cette application reconnaît les pages du catalogue papier et affiche les prix à jour des produits et leur disponibilité. Une fonction de géo-localisation aide à déterminer le magasin le plus proche.

 

La chaîne d’ameublement BUT lance une application iPad. Il s’agit de compléter son déploiement cross-canal. L’application est destinée à favoriser la découverte de l’offre en complémentarité avec l’expérience magasin et internet. L’application dispose d’une fonction inédite « Catalog’Scan » de reconnaissance d’image. Elle constitue un trait d’union entre le catalogue « papier » et le monde numérique.

La fonction « Catalog’Scan » sert à scanner les pages du catalogue papier, à les reconnaître automatiquement, et à faire apparaître les produits de la page avec les mises à jour de prix et les disponibilités en stock. Via la géolocalisation, les utilisateurs peuvent contextualiser toutes les informations de disponibilité en fonction de leur magasin préféré, sans oublier la possibilité de se renseigner sur leurs coordonnées et horaires d’ouverture.

L’application a été réalisée par la société PHOCEIS pour BUT international. Les technologies embarquées sont COMPARIO pour la gestion du catalogue cross-canal, MOODSTOCK pour la reconnaissance d’image et ADOBE SCENE 7 pour la gestion des images, catalogue et 360°.

Les différentes photos du catalogue sont présentes sur la tablette afin de présenter la diversité des ambiances et des styles proposés par l’enseigne. Chaque article fait l’objet d’une entrée spécifique, avec un accès à sa fiche détaillée, différentes vues, des zooms dynamiques et des 360°. Les utilisateurs pourront aussi feuilleter le catalogue, les idées de décoration, les styles. Comme les autres applications smartphone de BUT, l’application iPad permet de commander les produits sélectionnés et payer par CB, Carte BUT ou encore par Buyster (le service de paiement créé par les opérateurs mobiles). Toute la vie de l’enseigne est sur l’application iPad : les bonnes affaires, les ventes flash et les produits exclusifs Internet. Les vidéos de la WEB TV BUT sont également accessibles depuis l’application. L’application Ipad permet aussi de partager avec sa communauté des infos exclusives.

Source : reseaux-telecoms

(Author : Chloé)
Warehouse has launched a new virtual fitting room on its website.

 

 

Customers can ‘try on’ clothes online by uploading their photograph, entering their measurements and choosing from a range of dresses that already have been digitised by the technology’s provider, Metail. There’s an example of one such dress here.

While the service is launching with products from the Aurora Fashions-owned retailer’s best-selling dresses category, it will also roll out to other categories and channels in future.

Fiona Harrison, head of e-commerce at Warehouse, said: “At Warehouse, we strive to stand out and provide the best service to help make shopping as convenient as possible for our customers. Being in a position to pioneer new initiatives such as Metail and innovate with the rapidly changing online world is what sets us apart from the competition.”

Expectations are that the virtual fitting room will boost conversion rates and reduce returns as a result of a richer online shopping experience. Tom Adeyoola, chief executive and founder of Metail, said: “Warehouse shares our ambition to provide customers with a tailored shopping experience and we’re delighted to be partnering with such a prominent brand on the UK high street.”

Source : internetretailing

(Auteur : Remy91)
L’agence Venise, en collaboration avec Hémisphère Droit, propose une expérience interactive et récréative : le NJUTIFICATOR.

Njut.fr, le site dédié à la campagne NJUT ! organisée par Ikea, propose aux internautes une toute nouvelle expérience interactive : le Njutificator.

Les personnes désirant tenter l’aventure ont ainsi la possibilité de créer leur propre salon à l’aide des nombreux articles Ikea (housses de coussins, tapis, rideaux…). Une fois qu’ils en ont terminé, le fameux Njutificator se déclenche, demande aux internautes de faire des choix de déco et provoque finalement le démarrage d’une séquence montrant plusieurs personnes, une troupe de comédiens plus précisément. Ces derniers se mettent par la suite à inventer un sketch en fonction des divers choix des internautes quant aux différents motifs et couleurs choisis pour le salon. Vous l’aurez compris, chaque combinaison débouche sur son propre sketch, ce qui nous en offre une quantité non négligeable. Une très bonne opération de communication pour le géant suédois qui a toujours su faire fort en matière de marketing.

Source : meltybuzz