Infos Retailer

(Autore: Barbara Trigari)
Lidl prosegue con le iniziative di valorizzazione del brand questa volta inserendosi in un’area inedita, soprattutto per un discount, quella della moda.

Esmara-by-Heidi-Klum_Heidi-and-the-girls.-Key-piece-The-blazer-in-electric-blue

Presenterà infatti alla New York fashion week una collezione esclusiva disponibile in edizione limitata, in collaborazione con la stilista Heidi Klum. Si spiega così finalmente il senso della campagna pubblicitaria lanciata ad agosto in 28 paesi con lo slogan #letswow.

Esmara by Heidi Klum 

La collezione studiata appositamente per Lidl dalla stilista tedesca si chiama Esmara by Heidi Klum, ed è ispirata alla metropoli di New York. Si tratta di una linea donna, calzature e accessori inclusi, all’insegna del fashion, del divertimento e della volontà di stupire, come dichiara lo slogan #letswow, selvaggia ed eclettica. Prevede urban look alla ricerca dell’effetto wow, top minimali, giacche in stile bomber, jeans super skinny, romanticismo e aggressività, pizzo e pelle da rock star, tessuti animali, blu elettrico e colori caldi come il cognac. Qualità a un prezzo molto conveniente, in linea con le logiche del discount: i prezzi vanno da 5 euro a 20 euro per ciascun capo.

Vestibilità e disponibilità 

“Ho voluto creare capi fashion dall’effetto wow, che fossero semplici da abbinare e regalassero a ogni donna un aspetto fantastico – e tutto questo ad un prezzo imbattibile”, ha affermato Heidi Klum. E infatti con le taglie si va dalla XS alla L, per le calzature dal 37 al 41. La collezione è acquistabile nei 600 pdv Lidl italiani a partire dal 18 settembre, mentre a livello internazionale in oltre 20 mila store in 28 Paesi nel mondo.

“Lidl fino ad ora non è mai stata associata al mondo della monda – spiega Alessia Bonifazi, responsabile Comunicazione di Lidl Italia – con una stilista di successo e fonte d’ispirazione come Heidi Klum al nostro fianco, vogliamo cambiare questa percezione. #letswow rappresenta tutto ciò che è fashion, divertimento e capacità di stupire, cosi come ama fare Lidl nel campo dell’abbigliamento”. Per gli aggiornamenti visitare il sito www.lidl.it/letswow .

Fonte: gdoweek.it

(Auteur : Business Insider)
SoftBank est devenu un acteur majeur du commerce en ligne indien, après avoir investi 100 milliards de dollars dans Flipkart via son fonds Vision. 

SoftBank est désormais un acteur influent de l'e-commerce indien avec un investissement de 2,5 Mds$ dans Flipkart

Flipkart est la plus grande entreprise d’e-commerce en Inde, possédant environ 37% des parts du marché, selon des estimations de l’industrie. Flipkart a confirmé l’accord mais n’a pas précisé combien SoftBank avait investi. L’Economic Times estime l’opération entre 2,4 et 2,5 milliards de dollars. Flipkart avait déjà levé, lors du même tour de table, 1,4 milliard de dollars de Tencent, Microsoft, et eBay. Globalement, l’entreprise de commerce a désormais 4 milliards de dollars en cash.

Cette levée fait de SoftBank un des plus gros investisseurs de Flipkart. Mais aussi un des principaux actionnaires du plus grand concurrent de Flipkart, à savoir Snapdeal, qui possède 14% du marché. A eux deux, Flipkart et Snapdeal possèdent plus de 50% du marché du commerce en ligne indien, même si Amazon India est un concurrent qui progresse. SoftBank est aussi un investisseur de l’entreprise de paiements en ligne indienne, Paytm.

L’investissement clôture une saga de plusieurs mois impliquant SoftBank essayant d’entrer dans le capital de Flipkart, d’abord en essayant d’organiser une fusion avec Snapdeal. Les discussions se sont arrêtées à la fin du mois de juillet, mais de nombreux articles ont suggéré que SoftBank participerait à la prochaine levée de fonds de Flipkart.

Le patron de SoftBank Masayoshi Son a déclaré: “L’Inde est le terrain de grandes opportunités. Nous voulons soutenir des entreprises novatrices qui sont clairement des gagnants en Inde parce qu’elles sont les mieux positionnées pour influencer la technologie et aider les gens à mener une vie meilleure. En tant que pionniers de l’e-commerce indien, Flipkart fait ça tous les jours.”

Source : businessinsider.fr

(Auteur : Louis Clément 2)
L’objectif annoncé est de passer de 2500 établissements à 4500 d’ici à cinq ans et, par la même occasion, de réaliser un chiffre d’affaires avec une croissance annuelle « à deux chiffres ».

McDonald's retrouve l'appétit en Chine

Le géant de la restauration rapide américain révise ses ambitions en Chine. Il a l’intention d’y ouvrir 2000 restaurants d’ici à 2022 (contre 1500 dans ses prévisions de début d’année). Il compte quasiment doubler son offre dans l’empire du Milieu, où son développement repose désormais uniquement sur des établissements franchisés.

Fin juillet, McDonald’s avait annoncé un bond spectaculaire de ses bénéfices trimestriels. Conséquence: le groupe de fast-food américain avait nettement revu à la hausse ses ambitions de développement sur le marché chinois. L’objectif annoncé est de passer de 2500 établissements à 4500 d’ici à cinq ans et, par la même occasion, de réaliser un chiffre d’affaires avec une croissance annuelle «à deux chiffres».

Parallèlement à ce nouvel objectif, McDonald’s a confirmé mardi la finalisation de son partenariat avec le conglomérat chinois Citic et le fonds d’investissement américain Carlyle. Ces deux derniers avaient accepté en janvier de débourser jusqu’à 2 milliards d’euros pour une participation de 80 % dans la société qui gérera la franchise McDonald’s en Chine continentale et à Hongkong. En se séparant des restaurants qu’il possédait encore en propre et en les franchisant, McDonald’s devrait réduire ses coûts opérationnels sur le marché chinois.

Le paysage se complique néanmoins pour McDonald’s en Chine continentale, où il est présent depuis 1990. Des concurrents asiatiques, comme Dicos ou Kungfu, ont prospéré, et la concurrence avec d’autres marques américaines s’intensifie, avec l’ajout au menu de spécialités locales et de plats jugés plus sains. Il est vrai que les uns et les autres ont pu profiter du scandale sanitaire qui a touché McDo en 2014.

Source : lefigaro.fr

(Auteur : Sharon Camara)
Les héritiers du supermarché américain Walmart, via leur société d’investissement RZC Investments, sont devenus acteurs majoritaires de la célèbre marque de vêtements et accessoires de cyclisme Rapha.

Walmart acquiert Rapha, la marque de vêtement de cyclisme

Rapha, marque de vêtements de cyclisme, basée à Londres, accueille un nouvel acquéreur. Pour un montant de 200 millions de livres sterling, la célèbre enseigne américaine Walmart prend les rennes de la société. Les américains fourniront des capitaux à long terme dans l’objectif d’aider l’entreprise à se développer, surtout à l’international. La marque Rapha pourra ainsi étendre son influence à l’échelle mondiale et surtout renforcer sa position de leader dans le secteur du cyclisme.

Une ambition confirmé par Steuart Walton, l’un des héritiers de Walmart qui a exposé dans un communiqué, sa vision de l’entreprise : “Rapha représente le meilleur du monde du cyclisme”, a-t-il admis. “Nous sommes ravis de faire partie de ce prochain chapitre en amenant le meilleur sport au monde à plus de personnes dans plusieurs domaines et endroits”.

Un secteur en plein essor depuis une décennie
Fondé en 2004 par Simon Mottram, l’actuel directeur général, la marque Rapha propose des vêtements et des accessoires de cyclisme, haut de gamme. Des articles, de première qualité, dont les prix varient entre 70 dollars pour un T-shirt à manches longues et environ 200 dollars pour des gants ou un jersey.

Longtemps resté dans l’ombre, le cyclisme a connu une hausse de popularité au cours de la dernière décennie. Le secteur vaut actuellement 47 milliards de dollars dans le monde. La société Rapha surfe sur ce succès et est en plein essor. Ses ventes, qui ont atteint 80 millions de dollars en janvier 2017, ont augmenté de plus de 30 pour cent par année pendant 11 années consécutives. Rapha compte plus de 200 000 clients actifs et 450 employés actuellement.

En plus des vêtements, la marque propose des activités annexes telles que les «clubhouses» qui sont des lieux de rencontres où les clients peuvent regarder des courses de vélo sur des écrans de télévisions et profiter de bars proposant cafés et snacks. La marque a également mis en place un club international de cyclisme qui compte plus de 9 000 membres. Les frais d’adhésion annuelle y sont de 229 dollars. En plus de Walmart, d’autres grand groupes tels que LVMH ou encore les italien de Private Equity Investindustrial auraient souhaité investir dans la société Rapha.

Source : fashionunited.fr

(Auteur : Clément Bohic)
AccorHotels compte regrouper, sous enseigne unique, ses plates-formes de location de résidences haut de gamme onefinestay, Squarebreak et Travel Keys.

onefinestay , une marque-étendard pour AccorHotels face à Airbnb

D’ici à la fin de l’année, onefinestay, Squarebreak et Travel Keys ne feront plus qu’un au portefeuille d’AccorHotels. Ne demeurera que la première de ces marques, sous l’égide de laquelle seront regroupées les trois plates-formes de location de logements haut de gamme avec services d’hôtellerie et de conciergerie. Ainsi consolidé, le parc comprendra « plus de 10 000 résidences ». Il sera placé sous la responsabilité de Javier Cedillo-Espin, actuel directeur général de onefinestay. L’annonce est tombée la semaine passée, à la veille de la présentation des résultats financiers d’AccorHotels.

Sur le 1er semestre 2017, le groupe de Sébastien Bazin affiche un chiffre d’affaires de 922 millions d’euros*, en croissance annuelle de 8,3 % à périmètre constant – c’est-à-dire sans l’activité immobilière associée à AccorInvest, dont la cession est prévue pour cette année. Le segment des « nouvelles activités », dans lequel est intégrée la location de résidences de luxe, dégage 43 millions d’euros de revenus, contre 13 millions un an auparavant.

Dans le cadre de la réorganisation sous la bannière onefinestay, AccorHotels va acquérir la totalité du capital de la société Hotel Homes, exploitante de Squarebreak, plus d’un an après avoir pris une participation de 49 %.La q uestion était déjà réglée pour l’américain Travel Keys (acquis cette année pour un montant non communiqué) et le britannique onefinestay (absorbé l’an dernier pour 148 millions d’euros).

Au-delà du pôle onefinestay, AccorHotels dispose de multiples participations minoritaires dans l’univers de l’économie de partage. Par exemple dans Oasis Collections, entreprise argentine qui propose des hébergements et des services personnalisés en Europe et sur le continent américain, avec un focus sur les déplacements professionnels.

* Le résultat net est stable, à 77 millions d’euros. Hors activités non conservées, il s’élève à 181 millions de dollars pour le groupe qui exploite des marques comme Ibis, Mercure, Novotel et Sofitel.

Source  : itespresso.fr

(Autore: Roberto Pacifico)
I lavori per l’ampliamento di Auchan Rescaldina saranno completati entro il 4° trimestre 2018. L’ampliamento sarà di 25.650 mq di slp e di 17.500 mq di superficie di vendita. Posti auto previsti 4.300 a regime. Investimento complessivo oltre 80 milioni di euro.

800x600_2014031038_rescaldina_002

Per diventare più moderno e attrattivo in un contesto di crescente competitività, dopo oltre 15 anni dall’apertura, il centro commerciale di Auchan Rescaldina, uno dei più importanti in Italia, con oltre 1.000 persone impiegate fra diretti e indotto, è oggetto di uno dei più impegnativi processi di riqualificazione immobiliare e commerciale.

Le tre fasi dell’ampliamento: sintesi del cronoprogramma

I lavori della prima fase, appena iniziata da qualche giorno, con il restyling del centro esistente, si svolgeranno prevalentemente in orario notturno per non ostacolare l’attività ordinaria: dureranno per un periodo di circa 6-8 mesi; l’interno del centro si trasformerà secondo concept commerciali più moderni che favoriscono una maggior vivibilità degli spazi e una più confortevole esperienza di shopping.

La seconda fase riguarda, invece, il progetto complessivo di ampliamento per cui è ancora in corso l’iter autorizzativo. Nei giorni scorsi -come conferma Auchan a Mark Up- è stata approvata dal Comune di Rescaldina la variante urbanistica al Pgt (Piano di governo del territorio) che consente, in linea con i più recenti criteri e orientamenti urbanistici, l’ampliamento del centro commerciale senza comportare nuovo consumo di suolo ma incrementando le aree destinate a verde a disposizione del territorio.

Nei prossimi mesi, verso settembre-ottobre 2017, si avvierà anche il percorso amministrativo a livello regionale. L’idea presentata dal colosso francese della grande distribuzione prevede l’ampliamento dell’attuale centro commerciale sui parcheggi ovest, creando posteggi interrati, e la rinuncia al diritto di costruire a sud e a nord di via Marco Polo.

Caratteristiche del progetto di ampliamento

L’ampliamento sarà di 25.650 mq di slp (superficie lorda di pavimento) e di 17.500 mq di superficie di vendita, con numero complessivo finale di circa 4.300 posti auto per un investimento di oltre 80 milioni di euro.

Saranno presenti oltre 170 attività tra negozi ed esercizi di somministrazione e di servizi, con offerta di ristorazione notevolmente ampliata e candidata a rappresentare uno dei fiori all’occhiello  del nuovo sviluppo.

Entrando nel dettaglio, all’attuale superficie di vendita (iper+galleria) di 23.200 mq si aggiungeranno 17.500 mq di nuova superficie di vendita della galleria.

Spazi comuni per famiglie e bambini completeranno il progetto del nuovo centro commerciale che, secondo gli obiettivi dichiarati da Auchan, vuol porsi sin da subito al centro, in termini di servizio, del territorio nel quale opera, per diventarne un mondo sempre più integrato sotto il profilo della condivisione, dell’attrattività e della promozione.

Tema dominante del progetto architettonico e commerciale è la cura e l’attenzione all’ambiente, che diventerà esperienza per tutti i visitatori del centro nell’incontro con i format, i colori e le soluzioni progettuali utilizzate, di forte impatto, che richiameranno il verde e  la natura e che saranno già accennati e in parte presenti anche nella fase di restyling.

Il sindaco Michele Cattaneo si dichiara “molto soddisfatto di quanto si è riuscito a fare per scongiurare la costruzione su entrambi i lati di via Marco Polo. E l’impegno dell’amministrazione non è sfuggito neanche a Legambiente nazionale, che ha chiamato la squadra capitanata da Cattaneo per parlare alla festa nazionale del cigno verde di politiche virtuose. “Questo ci fa molto piacere -commenta Cattaneo- perché malgrado le critiche che ci vengono mosse dall’opposizione è un riconoscimento che stiamo facendo quanto umanamente possibile per limitare il danno e agire nel migliore interesse della nostra comunità”.

Dopo l’approvazione della variante al pgt vigente per l’ampliamento di Auchan, il prossimo passo che attende il consiglio comunale prima del via ai lavori è l’approvazione del piano attuativo.

Rescaldina sarà, fra quelli del portafoglio Gci-Gallerie commerciali Italia, società immobiliare commerciale di Auchan Holding, il centro commerciale più grande della Lombardia, con Gla che fra galleria e ipermercato supererà i 50.000 mq, e 140 negozi rispetto agli attuali 79. Gli altri due grandi centri commerciali Auchan in Lombardia sono a Monza e Cinisello-Bettola (nella foto in home page) uno sviluppo in itinere all’interno di un quartiere alla periferia nord di Milano, che sostituirà il vecchio centro commerciale di Cinisello chiuso da tempo.

Fonte: mark-up.it

(Auteur : Yoni Van Looveren)
Ceconomy, la nouvelle division de l’ancien Metro Group, dont font partie Media Markt et Saturn, a racheté 24,3% des actions de Fnac Darty. Ces actions étaient aux mains de la famille Pinault.

Ceconomy (Media Markt) acquiert un quart de Fnac Darty

« Un marché extrêmement lucratif »
Ceconomy a déboursé 452 millions d’euros pour le rachat des actions et a obtenu l’option de pouvoir acquérir Fnac Darty dans son entièreté dans les deux années à venir. Suite à cette transaction, Ceconomy a droit à trois sièges au conseil d’administration et bénéficie ainsi d’une base solide sur le marché français, que le groupe qualifie d’extrêmement lucratif.

La famille Pinault a acquis la Fnac en 1994, mais a décidé à présent de se retirer entièrement de la nouvelle entreprise fusionnée. Une décision qui intervient quelques semaines après le départ du CEO de la Fnac, Alexandre Bompard qui a sorti l’entreprise de l’impasse et a maintenant rejoint Carrefour. Précédemment la famille Pinault s’était déjà retirée de La Redoute et du Printemps et n’a dès lors plus aucun lien avec le secteur du retail.

« Au nom de tous les collaborateurs de Fnac Darty, je tiens à remercier la famille Pinault pour le soutien sans faille qu’elle a apporté à nos enseignes et en particulier à la Fnac », a déclaré Jacques Veyrat, président du conseil d’administration de Fnac Darty. « Sans eux, notre groupe ne serait pas ce qu’il est devenu aujourd’hui. D’autre part je me félicité de l’arrivée de notre nouvel actionnaire Ceconomy, qui sera un appui pour le développement de notre groupe. »

Source : retaildetail.be

(Author : Ben Stevens)
Michael Kors has successfully reached an agreement that will see it acquire luxury footwear maker Jimmy Choo.

Michael Kors buys Jimmy Choo

The board of directors at both the retailers have approved the deal, which will see Jimmy Choo shareholders receive 230p per share, leading to a total value of $1.35 billion (£1.04 billion). Jimmy Choo, which trades from an estate of 560 stores worldwide, put itself up for sales in April with its largest shareholder JAB Luxury supporting the move. In early May it was reported that Coach also expressed interest in the brand, tabling a £1 billion offer, after hiring its former boss Joshua Schulman to as its new chief executive. Michael Kors’ chief executive John D. Idol has stated that both chief executive Pierre Denis and creative director Sandra Choi will maintain their roles ay Jimmy Choo.

“Mr. Denis, Ms. Choi and the rest of the highly-talented management team have done a tremendous job, and this continuity of leadership will ensure that the DNA of Jimmy Choo is maintained as we work together to continue to grow the brand globally,” Idol stated.

Denis added: “It is a privilege for our management team to lead Jimmy Choo and to preside over such an exciting period for our company.

“We are convinced that there is so much more that can be delivered in the years ahead. We look forward to working closely with the leadership and team at Michael Kors Holdings Limited to further develop our iconic brand.

“Our two companies share the same vision of style and trend leadership. Our luxury heritage is the foundation of Jimmy Choo and we will continue to bring our brand vision to consumers globally.”

Source : retailgazette.co.uk

(Auteur : Altavia Watch)

speedy banner

« Va donc, va donc chez Speedy, Speedy ! »  Le fameux slogan publicitaire de l’enseigne d’entretien et de réparation automobiles fête aujourd’hui ses 25 ans. Un anniversaire que Speedy a choisi de célébrer en humour et, naturellement, en musique, à travers une opération spéciale baptisée Speedy Summer Mix. « Nous avons revisité le jingle à la façon de différents styles musicaux », explique Caroline Bossart, chargée de Marketing opérationel. Pop, reggae, rock,  zouk, rap, électro : à chaque style son remix. « Il s’agit de compositions originales, axées sur les vacances, indique Marie-Claude Rasendra, Chargée de Communication. Chaque morceau aborde, de façon humoristique, une galère que l’on peut rencontrer sur la route ».

Un mini-site dédié et un partenariat avec Spotify

site speedy

Lancée début juillet pour une durée de deux mois, l’opération Speedy Summer Mix se décline sous la forme d’un mini-site permettant de voter pour son remix préféré et tenter de remporter de nombreux lots, ainsi que  sur Spotify, avec qui Speedy a conclu un partenariat. « Pour accompagner nos clients sur la route des vacances, nous avons créé des playlists thématiques couvrant les styles associés au différents remix », explique Caroline Bossart. Plus d’une soixantaine de titres ont ainsi été mis à disposition des internautes sur la plateforme musicale.

Plusieurs milliers de partages sur les réseaux sociaux

Dix jours après son lancement, « l’opération a déjà bénéficié de nombreuses retombées, notamment sur les réseaux sociaux, se réjouit Marie-Claude Rasendra.  Le hashtag #SpeedySummerMix a été partagé plusieurs milliers de fois 

Un jingle plébiscité par le grand public depuis 25 ans

Créé en 1992 par le compositeur Marc Hillman, le jingle Speedy ne devait, comme le précise Marie-Claude Rasendre, « ne durer que 3 ans ». C’était sans compter  l’engouement du grand public : en 2001, la marque, qui avait décidé de changer son slogan, a dû revenir sur sa décision à la demande de ses clients. Il faut dire que, outre une mélodie reconnaissable entre toutes, le jingle Speedy est aussi le parfait reflet les valeurs de l’entreprise. Selon Caroline Bossart, « l’utilisation du tutoiement montre notamment que Speedy est proche de ses clients. » Un parti pris pour le client qui a d’ailleurs valu à l’enseigne de garagistes d’être élue « Meilleur service client de l’année » trois fois consécutives.

Près de 600 centres dans le monde

Fort de ses 500 centres en France métropolitaine et de ses 75 implantations dans les DOM TOM et dans plusieurs pays francophones, Speedy a ainsi su, en près de 40 ans d’existence, fidéliser une clientèle de plus en plus exigeante en matière d’accueil et de service après-vente. « Le récent rachat de Speedy par Bridgestone est une preuve de la bonne santé de l’entreprise », estime Caroline Bossart.  Un rachat suite auquel Speedy a pu garder toute son autonomie et « surtout », précise la chargée de marketing,  «nos valeurs axées sur le client !» Ces valeurs permettront-elles à Speedy d’être récompensé une nouvelle fois en étant élu Meilleur Service Client de l’année une quatrième fois ? La réponse en octobre prochain !

(Auteur : Fashion Network)
Alibaba Group Holding, qui envisage d’investir au Kenya, table sur une hausse de 45 à 48 % de son chiffre d’affaires annuel à la faveur d’une accélération du nombre de petites entreprises accédant à sa plate-forme de vente, a déclaré jeudi son président et fondateur, Jack Ma, à l’occasion de sa première visite sur le continent africain.

Alibaba, hausse attendue de 45 à 48 pour cent du chiffre d'affaires annuel

Le géant chinois du commerce en ligne a réalisé sur l’exercice annuel clos fin mars un chiffre d’affaires de 22,99 milliards de dollars (19,75 milliards d’euros). « Sur nos revenus de cette année, nous allons encore dégager une croissance de 45 à 48 %, l’argent venant en résolvant les problèmes des autres », a dit Jack Ma à des centaines de cadres supérieurs dans la salle bondée d’un grand hôtel de Nairobi.

L’homme d’affaires chinois a dit envisager d‘investir au Kenya à l’issue d’une rencontre avec de jeunes entrepreneurs et après avoir salué la qualité des infrastructures en haut débit du pays. « J’ai été surpris par la vitesse de l’Internet », a-t-il noté. Il a ajouté, lors d’une autre visite, faite à l’Université de Nairobi, que la vitesse du réseau au Kenya était plus élevée que dans certains pays développés.

Jack Ma, accompagné de dizaines d’entrepreneurs chinois, a également loué les initiatives locales en matière de création d’entreprises, tout en promettant de faire plus tard une annonce officielle sur les investissements envisagés au regard des opportunités qu’il y avait observées.
« On dit qu’il est très difficile de trouver un autre Jack Ma en Chine, mais aujourd’hui, nous avons trouvé beaucoup de Jack Ma en Afrique », a-t-il conclu.*

Source : fr.fashionnetwork.com