Activation Commerciale

(Autore: Alessandra Bonaccorsi)
Il negozio di animali domestici entra nel marketplace di Amazon con una selezione di prodotti per cani, gatti, uccelli, pesci e animali acquatici, cavalli, rettili e anfibi, animali di piccole dimensioni, da fattoria. L’assortimento, che comprende oltre 180.000 di 780 marchi, propone petfood e petcare tra cui prodotti per la cura e la toelettatura, giocattoli agli accessori.

amazon-1

“Con un click, senza fare code o portare pesanti buste della spesa, i clienti hanno ora a disposizione decine di migliaia di prodotti per animali. Inoltre non vediamo l’ora di vedere le foto che dimostrino l’affetto che i nostri clienti provano per i loro animali”, afferma Francois Nuyts, Country Manager di Amazon.it e Amazon.es

Francois Saugier, vice presidente EU Marketplace di Amazon, aggiunge: “Questo nuovo negozio dedicato agli animali domestici è per i rivenditori e le piccole medie imprese italiane un’opportunità per raggiungere un numero maggiore di clienti, ovunque essi siano. Siamo felici di poter supportare le piccole e medie imprese e dar loro gli strumenti per sviluppare il loro business in Italia e nel mondo”.

Fonte: mark-up.it

(Author : retail design blog)
Prominent international sports retailer Go Sport intended to uplift their flagship Dubai store with ten experience zones that would engage with customers and enrich the overall retail experience.

Go Sport store, Dubai

With this in mind, we identified the most effective areas within the store to elevate and began to develop the experiential design concepts. Each zone has a distinct feel achieved by a combination of digital experiences, bold custom furniture and motivational graphics. Bold lighting techniques and unconventional volumes add character to the space and increase consumer engagement.

Go Sport store, Dubai1

Our in-house graphics team designed customised apps to incorporate into the zones and complement each different theme and product offering. For example, the Outdoor zone app highlights the unique alfresco activities available in this region, displaying inspirational content, imagery and information that connects the customer with the products in the department.

Go Sport store, Dubai2

All areas reference an underlying theme of the Outdoors by representing the colours, textures and forms of nature. Locally sourced wood, concrete, glass and even grass finishes were incorporated throughout the concept. Intricate patterns using tensile strings, LED light strips and irregular-shaped slats were included to provide a dynamic ambience throughout the experience zones.

Source : retaildesignblog.net

(Author : Ellen Smith)
Echoing Amazon Prime’s delivery branding, Tesco, the popular British Grocery chain, is introducing Tesco Now — a service that promises to deliver groceries to your door within one hour of ordering.

Tesco Now Promises to Deliver Groceries to Your Door Within One Hour

The company has already offered a same-day delivery service in London but altered its marketing to challenge its increasingly popular competitors, which offer customers the ultimate convenience with a “buy on your behalf” shopping experience. Pairing with a UK start-up ‘Quiqup,’ a courier service delivering within London, Tesco now offers consumers living in the country’s capital the power to order up to 20 items.

Tesco is using this service to underline its values and commitment to customer satisfaction through providing Londoners with the luxury of a flexible, efficient and affordable delivery service.

Source : trendhunter.com

 

(Auteur : Guillaume Fedele)
L’enseigne de SGBD France expérimente actuellement dans trois villes de région un nouveau format de magasin positionné sur la rénovation. Son nom : Point.P Express. En exclusivité pour Négoce, Jacques Pestre, directeur général adjoint de SGDB France en charge de Point.P Matériaux de construction, lève le voile sur ce test.

Point.P teste un nouveau concept sur la réno

Son Nom ? Point.P Express. La cible ? Les TPE, et les PME spécialisées dans la rénovation qui passent deux à trois par semaine en agence. Le concept ? Leur permettre de gagner du temps en proposant tous les produits nécessaires à la rénovation en un même lieu et disponibles à J+0. L’offre ? Jusqu’à 15 000 références en électricité-plomberie-outillage et fixation.

Voilà, en quelques mots, résumé le nouveau levier de développement que teste, depuis plusieurs mois dans trois villes de région (Angers, Chartres et Rouen), l’enseigne de négoce multispécialiste de Saint-Gobain Distribution Bâtiment France (SGDBF). « Dans le cadre de notre plan de conquête, nous nous sommes toujours focalisé sur un axe client », tient à préciser Jacques Pestre, directeur général adjoint de SGDB France en charge de Point.P Matériaux de construction. Avec l’objectif de « faire mieux ce que l’on fait déjà ».

Mieux servir le cœur du métier
Une politique qui a conduit le leader du négoce généraliste à créer puis à déployer depuis près de sept ans des « agences expertes » dans l’efficacité énergétique, la couverture, la plâtrerie et isolation, la menuiserie, la décoration, l’isolation thermique par l’extérieur, la maison à ossature bois. Et qui le pousse aujourd’hui à se positionner sur la rénovation.

« Avec Point.P Express, nous cherchons à mieux servir nos petits et moyens clients, ceux qui passent deux à trois fois par semaine dans nos agences, souligne-il. Ces entreprises (artisans, TPE, PME) sont le cœur du métier. Et leurs besoins réels dépassent notre offre actuelle car elles sont devenues des spécialistes de la rénovation. Elles posent de l’électricité, font de la plomberie… ». Pour les satisfaire, Point.P leur a construit un catalogue dédié et imaginé concept de surface de vente où ils trouveront tout ce dont ils ont besoins sous un même toit dans une agence qui continue de vendre du gros œuvre. « Point.P est d’abord vendeur de gros œuvre », rappelle-t-il.

Rajeunissement du libre-service
Le test a débuté en fin d’année 2016 sur Angers, Chartres et Rouen, des villes qui présentent un fort potentiel. « Nous avons déployé dans des agences à fort trafic et qui dispose de la clientèle d’entreprises orientée rénovation, note Jacques Pestre avant de préciser. « Le concept initial était axé sur une offre produit à J+1. Et nous avons constaté que cela ne correspondait pas aux besoins de nos spécialistes de la rénovation. Nous l’avons donc modifiée en proposant plus de 5 000 références stockée en agence et disponibles à J+0. Et nous expérimentons la disponibilité à J+1 et J+2. » Ainsi, Point.P Express propose jusqu’à 15 000 références sous 24 à 48 heures à retirer en magasin.

Le concept se caractérise aussi par la présence d’un libre-service qui peut atteindre 400 m2 (agence d’Angers). « Pour ce faire, nous avons cherché à gagner de la place dans l’arrière boutique et étudier les rotations des stocks. Nous avons fait un rajeunissement complet de cet espace », poursuit-il mais sans donner plus de détails.

Source : lemoniteur.fr

(Auteur : Marion Deslandes)
Fin de l’attente pour les 1 720 salariés d’Agora Distribution (Tati, Fabio Lucci, Gigastore et Degrif’Mania). Le tribunal de commerce de Bobigny a rendu son verdict ce 26 juin : ce pôle du groupe Eram, en redressement judiciaire depuis le 4 mai dernier, tombe dans l’escarcelle du groupe GPG (Gifi).

Agora Distribution (Tati) repris par le groupe Gifi

La société fondée en 1981 par Philippe Ginestet prévoit de maintenir 1 428 emplois et de conserver 109 magasins des 140 unités que comptait jusqu’alors le parc d’Agora Distribution. Un projet qui a été préféré à l’offre formulée par un consortium réunissant La Foir’Fouille, Centrakor, Stokomani et Maxi Bazar, qui planifiait quant à lui la reprise de 1 298 salariés et de 98 points de vente. Il y a quelques jours, les syndicats Seci-Unsa et CFDT s’étaient prononcés en faveur de l’offre de dirigeant de Gifi, la CGT se mobilisant elle « pour l’emploi », sans désigner d’offre en particulier.

Michel Rességuier, PDG d’Agora Distribution, a exprimé sa satisfaction à FashionNetwork : « Je me réjouis de cette issue très positive pour la pérennité des activités et des emplois chez Tati. Je crois que GPG veut vraiment réussir le projet de Tati et a les moyens de le faire ».

Après cette décision du tribunal, un Plan de Sauvegarde de l‘Emploi (PSE) devrait prochainement être mis en place. Il concernera donc près de 200 à 300 salariés, le groupe GPG prévoyant de reclasser une centaine de salariés non repris dans son siège et dans certains magasins Gifi. « Je n’oublie pas les salariés non repris, heureusement proportionnellement peu nombreux, poursuit Michel Rességuier. Chaque personne compte et la direction va maintenant prendre un soin particulier de ces personnes qui vont perdre leur emploi. »

Ce plan devrait être financé à hauteur de 5 millions d’euros : deux millions étant promis par le repreneur, tandis que le groupe Eram débloquerait un million d’euros. Selon le Seci-Unsa, chaque salarié licencié pourrait recevoir en moyenne 11 000 euros au titre des mesures d’accompagnement et 7 000 euros en moyenne d’indemnités supra-légales.

Source : fr.fashionnetwork.com

(Auteur : Olivier Guyot)
Adidas vient d’ouvrir son premier magasin Adidas Football au monde. Et pour mener ce test, la marque allemande a choisi de s’installer sur 280 mètres carrés à proximité du Forum des Halles, dans le centre de Paris.

Adidas teste son premier Adidas Football à Paris

Situé à l’angle de la rue Berger et de la rue Saint-Denis, l’espace propose sur deux niveaux l’essence de l’offre football de la marque. Le lieu reprend le concept Stadium développé par Adidas, très urbain et jouant sur des nuances de gris, entre le béton ciré, les grillages en métal, les muraux de présentations et les éléments au centre du magasin. Les sièges pour essayer les chaussures sont eux en bois, reprenant les codes des bancs de touche sur le bord du terrain. A l’entrée, Adidas met en avant son offre Nemesis, avec une installation présentant les modèles de chaussures à crampons, stabilisé et sa version lifestyle.

De fait, le niveau est consacré à l’offre chaussures de la marque, présentant aussi ses lignes Ace X et Copa pour les adultes et les enfants. Une zone de test de 20 mètres carrés, avec un gazon synthétique, doit permettre aux footballeurs d’essayer les crampons de la marque aux trois bandes. A l’étage, sur 134 mètres carrés, l’offre textile est focalisée sur les maillots et tenues de club, en particulier des équipes les plus en vue en Europe : Real Madrid, Bayern Munich, Manchester United, Juventus… Un espace flocage est installé à ce niveau. Une offre entraînement ainsi que quelques pièces détournables au quotidien comme des coupe-vent sont aussi proposées.

La marque entend exploiter la situation centrale de ce magasin pour organiser des événements pour le début de la prochaine saison.

Source : fr.fashionnetwork.com

(Author : Retail in Asia)
The Shilla Duty Free and AmorePacific have introduced a pop-up ‘Beauty Truck’ store to promote the Korean skincare house’s MakeOn brand. The pop-up, which launched on 22 June and will stay open till 19 July, is located outside the travel retailer’s flagship store in downtown Seoul.

The Shilla Duty Free and AmorePacific launch pop-up ‘Beauty Truck’

The five-tonne Beauty Truck, painted vivid pink, is intended to capture visitor interest as soon as they arrive at the main store. MakeOn is described as a “self-aesthetic device that allows facial cleansing, make-up and massage” at any time and any place.  MakeOn beauty devices offer skincare treatments through energy – combining light, heat, ion and motion. MakeOn’s four top items can be experienced at the pop-up store: Cleansing Enhancer, Skin Light Therapy, Makeup Enhancer and Magnetite Roller. Pop-up store staff provide product support and product explanations in Korean, English and Chinese. All items are available for sale inside the main store.

Pop-up store visitors receive discount coupons and free gifts from MakeOn and AmorePacific, including a -10% discount coupon for MakeOn products a and pink fan featuring the brand’s logo. Free samples of highly popular AmorePacific cosmetics brand Laneige are given to visitors taking and sharing pictures in the MakeOn photo zone. Additional Laneige samples are given to visitors boarding the truck and experiencing MakeOn treatment. Shoppers who visit the MakeOn shop in The Shilla Duty Free Seoul store receive a MakeOn gold pouch. An additional beach bag is given to those who purchase at the shop.

The Shilla Duty Free is airing live social media broadcasts at the pop-up store for Chinese, Southeast Asian and South Korean followers in Chinese, English and Korean. KOLs (Key Opinion Leaders) for each language are visiting the pop-up, and describing their experiences in an effort to generate on-line buzz and word of mouth via social media.

While The Shilla Duty Free has long focused on social media events for Chinese followers, this is the first time that the retailer has aired live broadcasts in other languages. Shilla says it plans to increase social media events and live feeds for Southeast Asian and South Korean consumers following the Beauty Truck initiative.

The company commented: “This brand new concept pop-up store is The Shilla Duty Free’s latest endeavour to provide an unique and differentiated customer experience especially focused on the beauty category. The Shilla Duty Free, the first operator to run the cosmetics & perfume category in all three major hub airports in East Asia [Incheon, Changi and, soon, Hong Kong International -Ed], is eager to offer an unparalleled beauty experience to customers.”

Source : retailinasia.com

 

(Auteur : Georges Duarte)
Le magasin Décathlon City situé rue du commerce dans le 15ème arrondissement à Paris vaut le détour ! Devant la baisse avérée ou annoncée du trafic dans le retail de périphérie, exacerbée dans les pays anglo-saxons, Décathlon détonne par ce nouveau format urbain de proximité.

Décathlon City, Libérez les énergies par le digital !

PETIT MAGASIN DEVIENDRA GRAND !
L’offre proposée est sans surprise adaptée à la pratique sportive citadine : running, tennis, vélo… Mais sur une surface aussi réduite impossible de rendre disponibles 100% des produits de ces univers. Ce défaut est admirablement compensé par la fluidité de la proposition digitale. Des écrans interactifs parfaitement intégrés aux univers jalonnent le parcours client. Leur usage autonome est facilité par leur taille, l’ergonomie de l’interface et le dispositif de scan RFID. L’élément de surprise vient plutôt du fait qu’elles sont quasi systématiquement utilisées par le client… accompagné d’un vendeur.

ICI LE DIGITAL FACILITE LA VIE DES CLIENTS ET DES VENDEURS !
Au-delà de la simplicité d’accès à l’extension de gamme, tout est fait dans ce magasin pour faciliter la vie des clients et des vendeurs au travers du digital. Les cabines textiles sont équipées d’un écran, non pas pour se prendre en photo ou pour proposer une vaine réalité augmentée (l’approche trop souvent alibi du digital en textile), mais simplement pour donner la possibilité au client de demander à distance la taille manquante à un vendeur, immédiatement informé sur son device mobile. Le client est ainsi “libéré” d’une tâche frustrante (sortir d’une cabine à moitié dévêtu) et le vendeur est “libéré” d’une tâche à faible valeur ajoutée (attendre devant une cabine).

Le dispositif d’encaissement répond exactement au même objectif. 100% des caisses sont à usage autonome, et le client est fortement invité à télécharger une application mobile pour accélérer son passage en caisse à la prochaine visite. Enfin, les vendeurs sont « suréquipés » de multiples devices digitaux pour leur faciliter la tâche dans leur quotidien : inventaires, consultation de stock, commande, consultation d’une information produit…

DE VENDEURS À COACH !
Mais le plus admirable est ailleurs ! Le magasin se transforme avant l’ouverture et après la fermeture en une salle de sport où les clients sont conviés à des cours ou à des sorties sportives, dans le cadre d’un planning hebdomadaire où ils peuvent s’inscrire depuis le site web ou en magasin. Ils sont accompagnés par de “vrais” coachs sportifs qui ne sont autre que… les vendeurs du magasin ! C’est très simple : parce qu’ils sont libérés totalement ou partiellement de tâches à faible valeur ajoutée grâce au digital, les vendeurs peuvent ainsi consacrer plus de temps à leurs clients. À méditer..

Ce nouveau concept de Décathlon est la démonstration évidente que le digital, au-delà de la menace que représente le web pour le magasin, est une opportunité fantastique pour réinventer le point de vente physique : dans son format, pour répondre aux nouveaux modes de consommation omni-canaux ; mais surtout dans l’intensité de l’intéraction client/vendeur, ce que le web ne fera jamais…

Nous étions habitués aux nombreuses tentatives de Décathlon sur de nouveaux formats de magasins, pas toujours très réussies d’ailleurs. L’enseigne française, qui pourrait pourtant se reposer sur son statut de leader incontesté de son secteur, semble avoir tapé juste sur ce concept. Elle démontre une fois de plus sa créativité, sa radicalité dans la mise en oeuvre, et surtout son admirable capacité à se mettre en mode « test & learn ».

Source : leblogdiamart.blogspot.fr

(Auteur : Yoni Van Looveren)
La société technologique Apple en la chaîne d’ameublement Ikea collaborent à une appli de réalité augmentée qui devrait être lancée à l’automne.  Cette appli permet aux clients de vérifier si leur achat éventuel cadre dans leur intérieur.

Apple et Ikea se lancent ensemble dans la réalité augmentée

Les nouvelles collections seront disponibles en avant-première via l’appli
Apple et Ikea sont très ambitieux puisqu’ils prétendent que cette appli sera la plus grande appli de RA au monde. « Elle sera la première appli de réalité augmentée qui permettra aux clients de se décider à faire un achat », selon Michael Valdsgaard, responsable de la transformation numérique chez Ikea Systems.

A l’heure actuelle, il n’est pas encore possible de faire des achats via l’appli, mais Valdsgaard a déjà annoncé que cette option sera disponible à l’avenir. « Dans un monde idéal, il vous suffira de placer un fauteuil dans votre salon à l’aide de l’appli. Un seul clic vous permettra ensuite de le mettre dans votre panier d’achat sur le webshop. »

L’appli devrait être lancé à la fin de l’année. Dans une première phase, elle présentera entre 500 et 600 produits. D’autre part, elle jouera un rôle important lors du lancement de nouvelles collections qui, à l’avenir, seront d’abord disponibles via l’appli.

En 2014, Ikea avait déjà ajouté de la réalité augmentée à ses catalogues. Les utilisateurs avaient la possibilité de placer des produits dans leur intérieur de manière virtuelle. Selon Valdsgaard, cette nouvelle appli va un pas plus loin, et ce surtout grâce à l’expertise d’Apple.

Source : retaildetail.be

(Auteur : gondola.be)
Naturalia, la chaîne de produits bio du groupe Monoprix, a ouvert cette semaine non pas un supermarché 100% vegan, mais bien trois. Ceux-ci sont tous situés en région parisienne et ont ouvert sous l’enseigne Naturalia Vegan.

Monoprix ouvre 3 supermarchés 100 vegan à Paris

Il y a peu de temps, nous vous présentions Karma, le supermarché 100% végétarien et vegan que Coop Suisse ouvrait à la gare de Zoug. C’est désormais au tour du Français Monoprix de décliner son supermarché bio Naturalia en une version cette fois 100% vegan.

Un cran plus loin encore que Coop… Et ce n’est pas un magasin, mais bien trois que Monoprix ouvre en région parisienne. Situés dans les 11e et 17e arrondissement ainsi qu’à Vincennes, les trois points de vente Naturalia Vegan disposent d’une offre de 2.000 produits garantis vegan. La gamme se compose de produits d’épicerie, de fruits et légumes, de produits en vrac, de boissons, mais aussi de cosmétiques ou encore d’aides culinaires, le tout 100% végétal.

Pour rappel, au-delà de l’adoption d’une pratique alimentaire végétarienne, le véganisme exclut la consommation de tout produit issus des animaux, de leur exploitation ou testés sur eux.

Source : gondola.be