Activation Commerciale

(Autore: pambianconews)
Bottega Veneta sceglie la Grande Mela per la sfilata co-ed autunno/inverno 2018-19.

Schermata-2017-10-18-alle-11.14.49

Secondo quanto riportato da Mff, il marchio del gruppo Kering sarà tra i protagonisti della prossima settimana della moda newyorkese, in concomitanza con l’inaugurazione del suo terzo negozio in Madison Avenue. Si tratterebbe di un trasloco temporaneo dalla fashion week di Milano proprio in virtù dell’opening oltre confine, come avvenuto recentemente per Emporio Armani.

Il flagship prevederà circa 1.400 mq di vendita su cinque livelli che sostituiranno il temporary store sulla 59esima strada, aperto due anni fa. Secondo fonti stampa americane, sarà il più grande punto vendita del brand al mondo.

Nel primo semestre del 2017, Bottega Veneta ha realizzato vendite per 590 milioni di euro, in crescita del 3,4 per cento. Il nord America ha inciso per l’11% sul giro d’affari complessivo.

Fonte: pambianconews.com

(Author : malls.Com)
The mall will be a hotspot for surfing lovers in Switzerland and beyond. In time for the opening, «Glisss», the indoor surfing specialists, will guarantee real surfing enjoyment. For the first few weeks the surfing fun, among pleasant beach surroundings at the mall, will be free of charge. It’s the perfect place to catch a wave until Switzerland’s first indoor surfing wave opens in the Mall of Switzerland in March 2018.

Surf's up at the Mall of Switzerland

Two Pocket Surf amenities and a Skim Parc will be ready for action in time for the opening of the Mall of Switzerland. The surfing facilities ensure safe and straightforward surfing fun for all ages and experience levels, from beginners to experts. With its low energy demands and water consumption (based on a closed-loop concept), the system is both energy effective and environmentally friendly.

«Just a few months later, in March 2018, Switzerland’s first permanent indoor deep water surfing wave «citywave» for beginners and pros will open as the central attraction in the over 1,200 square metre leisure, dining and event centre in the Mall of Switzerland». The Mall of Switzerland continues to work with Jochen Schweizer to create «citywave» and to ensure the permanent facility incorporates all the latest technology and design findings from a standing wave previously in work at the Jochen Schweizer Arena in Munich. The Management is confident that the result will be a world-class attraction that exceeds the expectations of surf fans.

Until then, the «Glisss» Pocket Surf amenities and the Skim Parc will provide surfers with memorable times. «We want a visit to the Mall of Switzerland to be an unforgettable experience. Our innovative surfing concept will perfectly complement the many leisure options on offer. It’s an eye-catching attraction unrivalled anywhere else in Switzerland», states Mall of Switzerland director Jan Wengeler.

Source : malls.com

(Auteur : Sharon Camara)
Le numéro un mondial de la distribution veut renforcer sa stratégie digitale dans les deux années à venir. Pour ce faire, le géant américain envisage de digitaliser ses points de vente déjà existants plutôt que d’en construire de nouveaux et aussi dynamiser son commerce en ligne.

Walmart renforce sa stratégie digitale

Walmart prévoit d’augmenter de 40 pour son activité en ligne d’ici à 2019. Celles-ci a connue une forte augmentation de 60 pour cent au cours du deuxième trimestre de l’année 2017.

« Nous combinons l’accessibilité de nos magasins avec l’e-commerce afin d’offrir à nos clients de nouveaux moyens de faire du shopping »,a expliqué Doug McMillon, le pdg de Walmart au site CNBC.

En 2019, l’enseigne ambitionne d’avoir des bénéfices de cinq pour cent d’une année à l’autre grâce à la forte croissance du commerce en ligne et des ventes en magasin. À l’heure où Amazon, le géant américain du commerce en ligne, prévoit d’ouvrir des boutiques physiques, Walmart qui se présente comme le véritable concurrent compte résister en renforçant son offre en ligne. Pour cela, Walmart a tester un nouveau programme permettant à ses employés de livrer les commandes passées en ligne et a surtout investi plus de trois milliards de dollars dans la plateforme en ligne Jet.com. Walmart envisage également l’ouverture de 1000 drives supplémentaires au États-Unis d’ici à 2019.

Source : fashionunited.fr

(Author : Ashley Carman)
Google doesn’t have any dedicated hardware stores like Apple or Microsoft, but it has previously experimented with pop-up demo experiences where users can test products before buying them online through the Google Store. That’s changing today… sort of.

Google will start selling products at its pop-up stores this week

The company confirmed to The Verge that it will begin selling hardware at these temporary locations this year. The Pixel 2, Pixel 2 XL, and Google Home Mini will go on sale in New York City and in Los Angeles on Thursday. The rest of the new devices will follow as they’re released over the next few weeks.

The company opened the retail spaces in West Hollywood in LA and the Flatiron District in New York. Both locations are open from October 19th through December 31st, so clearly, they’ll be around for last-minute holiday shopping.

Given that Pixel 2 orders are already backordered online, the physical stores might have a more plentiful supply. We wouldn’t expect them to be overflowing with phones, but they might at least give users a better shot at grabbing a Pixel 2 on launch day.

Google will start selling products at its pop-up stores this week1

Source : theverge.com

(Author : Sandra Halliday )
Net-A-Porter is set to launch artificial intelligence/robotic tech designed to select clothing for customers based on any future plans they might have, such as going on holiday, attending a party or wedding, or starting a new job.

Net-A-Porter to use AI and robots to suggest items to fit customer plans

It has invested over £400 million in tech and personalisation with a selection robot that can pick out the most suitable items for planned activities. That could mean the items being chosen because they fit the customer’s tastes and activities as well as specifically suiting the location and the type of trip. And the AI will also be able to make selections based on past activity, putting together look selections by viewing other items the customer has chosen.

The luxury e-tailer’s chief information officer Alex Alexander said that personalisation is key in fashion and luxury as it helps serve the customer better more than in any other industry. The company plans to use its AI tech to help customers search through different products and when the shopper’s questions become more detailed and specific to them, it will suggest switching to a human personal shopper. Even if the customer does switch, the chatbot will remain available to it for extra support if needed.

A raft of research studies have shown that customers are more likely to buy from retailers and e-tailers that recognise them by name and know the kind of products they like. This is even more noted in the demanding luxury sector. And while the human personal shopper is a key way that luxury e-stores are helping to drive sales among high net worth customers, until now, the gap between unaided browsing and that personal shopper has been huge.

Source : us.fashionnetwork.com

(Auteur :  Caroline Boelen)
Bol.com (Ahold Delhaize) lance ‘Bespaar Continu’, un service permettant de répéter automatiquement les achats réguliers comme le shampooing, le papier toilette ou encore les couches. Le consommateur est ainsi invité à ne même plus penser à ce genre d’achat rébarbatif.

BOL.COM AUTOMATISE LES ACHATS RÉGULIERS

Bol.com propose à ses clients de ne plus avoir à se soucier de l’achat rébarbatif de certains produits. Le consommateur pourra, avec Bespaar Continu, déterminer la fréquence et le lieu où il souhaite recevoir ses achats. Ce faisant, il recevra toujours une réduction. Un consommateur souhaitant donc recevoir une fois par mois un paquet de papier toilette, un sachet de nourriture pour chat ou un lot de couches pour son bébé, sans avoir à se rendre en magasin ou a passer commande à chaque fois, peut désormais faire appel à Bol.com. Une façon pour l’e-commerçant de répondre à une demande, de faciliter le processus d’achat et de fidéliser sa clientèle, sans même qu’elle n’y pense….

« Mener à un changement de comportement d’achat »
« Nous constatons que de plus en plus de nos clients reviennent chez nous pour des achats répétés. Avec ce nouveau concept – unique aux Pays-Bas et en Belgique – nous souhaitons aider davantage encore nos clients. Ceci, en combinaison avec un avantage sur le prix, constitue une attente importante dans l’achat de produits quotidiens. Avec l’introduction de Bespaar Continu, Bol.com offre un nouvel élan aux achats en ligne. Nous pensons que cela conduira à un changement dans le comportement d’achat des consommateurs. Des produits dont l’achat en ligne restait jusque-là limité, devraient faire leur entrée dans la liste des achats online… » déclare Huub Vermeulen, Directeur Général de Bol.com.

Des réductions allant jusqu’à -35%
Les produits de plus de 65 marques connues peuvent être commandées via le nouveau service. Comme souligné plus haut, les consommateurs qui feront appel à Bespaar Continu bénéficieront d’avantages sur les prix. Pour chaque commande, une remise fixe sera ainsi accordée. Celle-ci peut atteindre jusqu’à -35% selon le produit choisi. En commandant un minimum de cinq produit, le consommateur recevra une réduction supplémentaire de 10% par produit. Le service n’offrira pas seulement plus de commodité et d’avantages, mais aussi plus de durabilité dans la logistique. Les commandes seront regroupées et envoyées dans une seule boîte.

Application
Le service sera disponible sur l’application de l’e-commerçant. En effet, les achats répétés sont de plus en plus souvent passés via smartphone. Le service sera, en cas de succès, également déployé sur le site marchand de Bol.com.

Source : gondola.be

(Author : Retail in Asia)
Hermès has opened ‘Through The Walls’, an immersive exhibition of the French luxury label’s home universe created especially for Singapore.

Hermès opens world-first ‘Through The Walls’ retail concept in Singapore

Showing at Hermès’ Liat Towers flagship store on Orchard Road, the world-first Hermès home exhibition will run from 7 to 29 October 2017. In a bid to showcase its new collections for the home, under the artistic direction of Charlotte Macaux Perelman and Alexis Fabry, Hermès has tapped Parisian architecture to conceptualize the sleek space in Singapore. The new outfit reflects the new line’s “functionality and beauty, rigour and fantasy,” an extension that hopes to resonate with Asian clients. As such, the Hermès Singapore flagship has undertaken a striking reinvention, allowing customers to become fixated on furniture, and actually touch and feel the homewares.

“Through the Walls is an installation that sees spaces metamorphosed: architecture within architecture, a home within a home; the store becomes a place to live,” explained the Paris house, in a press release. As well as retailing the interiors pieces – which include exquisitely crafted tableware, handcrafted wooden furniture pieces, and wrought leather accessories, and bespoke items such as a scarf cabinet, wallpaper and lighting – Through The Walls will also offer interactive workshops organised and available to the public.

Marking the new collection and pop-up, Hermès has also released a short film on its website. Entitled “Poetics Mechanics,” it features the brand’s objects in a personified manner, highlighting the form, material and function of each piece.

This new homeware focus comes on the back of the Hermes’ store revamp in 2016. Reopened in May 2017, clients are now privy to a much bigger space, with a devotion to furniture and home accessories. The sudden focus on home lines has been sweeping luxury retail in recent weeks.

This month, Gucci announced and launched its first-ever homewares collection, while New York jewellery Tiffany & Co. will unveil its first home collections under its new artistic director, this November.

Source : retailinasia.com

(Auteur : 
Maison Kitsuné multiplie les ouvertures à l’international. Le 7 octobre, la marque a ainsi ouvert sa quatrième adresse au Japon. Installé dans le grand magasin Fujii Daimaru à Kyoto, ce nouvel espace de vente a été pensé par le duo de fondateurs, Gildas Loaëc et Masaya Kuroki.

Maison Kitsuné s'offre un nouveau shop-in-shop à Kyoto

D’une surface de 75 mètres carrés, le shop-in-shop fait la part belle au bois associé à deux teintes dominantes, l’indigo et le doré. Outre la collection en cours, il présente une capsule exclusive de produits en indigo naturel, un hommage à l’aizome, cette technique de teinture locale et très ancienne. « Le marché japonais est notre premier marché. Nous misons sur deux ouvertures de magasins en propre par an. La marque marche très bien au Japon et nous pensons qu’elle a encore un beau potentiel de croissance », souligne Gildas Loaëc.

Il y a un mois, la griffe se calait sur un autre faisceau horaire et dévoilait son flagship new-yorkais : 200 mètres carrés sur Lafayette Street. Le marché américain est son troisième marché, après le Japon et la France. Un autre pays connaît de très bons résultats : la Corée du Sud. Et Maison Kitsuné va y installer deux magasins l’année prochaine.

Une dynamique d’ouvertures que l’on peut mettre en lien avec la prise de participation du groupe japonais Stripe International en septembre 2016. « Cette participation financière a réglé nos problématiques de trésorerie, ce qui est fondamental. Ça nous a permis d’investir notamment dans le back office, la gestion de l’information mais aussi de nous développer. Ainsi, nous sommes en train de créer un outil solide pour continuer à nous déployer. Cela passe par l’amélioration des services aux clients, par le digital mais aussi par un investissement dans notre studio qui permet d’apporter de la valeur ajoutée créative », ajoute Gildas Loaëc.

Créée en 2002, la griffe Maison Kitsuné, qui annonçait un chiffre d’affaires de 15 millions d’euros en 2014-15, revendique une croissance de 30 % de son chiffre d’affaires chaque année. Environ 80 % de ses ventes sont réalisées à l’international. Outre ses quatre adresses japonaises et son nouveau flagship new-yorkais, la marque compte quatre magasins à l’enseigne et deux shops-in-shop, l’un au Bon Marché, l’autre aux Galeries Lafayette, à Paris ainsi qu’une boutique à Hong Kong. Quant à l’e-shop, il réalise le plus gros chiffre d’affaires du retail, comparé aux autres magasins. La griffe est, par ailleurs, distribuée chez 300 revendeurs tous pays confondus.

La qualité des produits fait toujours partie des revendications de la maison : les matières sont italiennes, européennes et japonaises tandis que la fabrication est réalisée au Portugal et en Europe de l’Est. Selon Gildas Loaëc : « Maison Kitsuné offre un vestiaire parisien alternatif, citadin, moderne, coloré qui se distingue de la plupart des autres marques d’ici. Nous avons construit une identité de marque forte autour du vêtement mais aussi de nos cafés, à Paris et à Tokyo, de notre label de musique, de nos soirées. Ça nous permet d’avoir une reconnaissance internationale qui fonctionne non pas à coup d’investissements marketing, mais surtout grâce au bouche-à-oreille ».

Source : fr.fashionnetwork.com

(Autore: Alessandra Bonaccorsi)
In quattro store selezionati Pam Panorama promuove, sabato 21 ottobre, l’iniziativa l’appuntamento con il gusto, il format ideato per scoprire e riscoprire tutto il gusto dei prodotti d’eccellenza disponibili nei punti di vendita dell’insegna.

pam-trieste

Durante la giornata ogni struttura coinvolta ha programmato, dalle 11 alle 12.30, delle degustazioni alle quale saranno presenti anche gli esperti di birre, per provare in prima persona alcuni abbinamenti originali da cui prendere spunto per un break autunnale. Durante la giornata, i clienti potranno ricevere consigli su quale prodotto acquistare e come abbinarlo al meglio, una confezione di Taralli i Tesori in omaggio e un piccolo ricettario che offrirà spunti per conoscere, accostare e valorizzare le eccellenze della nostra tradizione gastronomica.

I punti vendita aderenti all’iniziativa sono Pam Asti di Corso Torino 30; Pam PO – Ferrucci di Via Ferrucci 132 a Prato; Pam PI – Fornacette di piazza Kolbe, 2-15, Località Fornacette-Calcinaia;  Pam Perugia-Olmo sulla strada Fontana La Trinità 2/A in località Olmo-Perugia.

Fonte: pambianconews.com

(Auteur : Pierre Demoux)
Les chaussures de football Glitch seront personnalisables, selon les besoins. Seuls les possesseurs d’un code obtenu auprès d’une communauté d’« influenceurs » pourront se les procurer.

Adidas vend ses nouvelles chaussures sans magasin ni site Web

C’est une chaussure de football d’Adidas qui ne sera vendue… dans aucun magasin, ni site Web. Glitch, le nom de ce modèle, a la particularité d’être composé de deux parties indépendantes et interchangeables, un chausson et un revêtement externe, sans lacet, et disponibles chacun en plusieurs designs et matières. « Les joueurs peuvent changer leur look ou leurs caractéristiques techniques en fonction de leurs envies et besoins, selon qu’ils jouent sur une pelouse ou un terrain synthétique par exemple », explique Marc Makowski, le responsable du projet chez Adidas.

Football en salle
« La marque s’adapte à l’évolution des usages, avec l’essor du football à cinq joué en salle, qui a été pratiqué par 4 millions de personnes l’an dernier. En plus des traditionnels crampons, les joueurs ont besoin d’équipements qui suivent leurs pratiques », constate Virgile Caillet, délégué général de l’Union Sport & Cycle, le syndicat des industriels du sport.

Ce modèle polyvalent ne devrait toutefois pas représenter une large part d’un marché de la chaussure de football qui pèse en France 180 millions d’euros annuels (loin derrière le running et ses 500 millions). Car il ne sera possible de l’acheter que sur une application mobile dédiée. Et avec un code unique, qu’il faudra avoir obtenu auprès d’une communauté composée au départ d’une trentaine d’influenceurs sélectionnés par Adidas : le joueur du PSG, Presnel Kimpembe, des youtubeurs, quelques médias spécialisés… « Ils disposent chacun de 10 codes à partager, puis chaque acheteur de Glitch obtient lui-même des codes qu’il diffuse à son tour », détaille Marc Makowski. « Le but est que chaque utilisateur devienne un vendeur et un ambassadeur d’Adidas auprès de ses amis… »

Diffusion virale
Le public visé par ce mode de diffusion virale, qui se basera d’abord sur Instagram, est celui des jeunes, qui utilisent de plus en plus leur mobile comme terminal d’achat, et ce alors que les ventes en ligne d’Adidas ont progressé de 60 % l’an dernier, à 1 milliard d’euros (il vise les 4 milliards en 2020, pour des ventes totales de 25 à 27 milliards).

La firme allemande ne communique aucun chiffre sur l’efficacité du dispositif, mais reconnaît que le budget marketing et logistique est bien moindre que pour un lancement classique : « L’objectif est d’abord d’en faire un laboratoire, de créer une expérience mobile-only en collaboration avec l’animation d’une communauté », souligne Marc Makowski.

Avant son lancement à Paris ce mardi, Glitch a déjà été lancé à Londres et Berlin, en associant à chaque fois des personnalités locales au projet. Il s’inscrit dans la stratégie globale du groupe de concentrer ses moyens sur 6 villes clefs dans le monde, dont les ventes doivent être doublées entre 2015 et 2020, et de raccourcir les délais entre l’achat et la livraison : il promet ainsi une livraison en quatre heures dans la zone du Grand Paris (et 24 heures ailleurs en France).

D’ici à la fin du mois, la marque aux trois bandes lancera aussi sa première collection « parisienne » sortie de sa Speedfactory, son concept d’usine quasi entièrement automatisée. Si les premiers modèles proviendront de son site allemand, l’objectif est, à terme, d’installer une Speedfactory à proximité de chacune des villes clefs.

Source : lesechos.fr