(Author : retail design blog)
For the release of the 2015 Spring/Summer adidas Climachill line, adidas and URBANTAINER developed the “adidas Climachill Innovation Lab” in Myeongdong, Seoul, which provides customers the opportunity to experience the new products.

Adidas ‘Climachill Innovation Lab’ by URBANTAINER, Seoul

The design concept of the store presents the characteristics of Climachill, summed up in the slogan “MAXIMUM COOLING”. The aim was to promote the launch of Climachill by communicating its brand with customers through emotional visualisation and experiential design.  The “Climachill Innovation Lab” is organised in two parts, the experience zone where the main Climachill concepts can be experienced, and the display zone which highlights the actual products.

In the experience zone, customers can explore the sensation of extreme cooling with different toolkits through their visual and tactile senses. The center point of the experience zone is the MAXIMUM COOLING tower, which demonstrates the extreme permeability of the thread by changing colours influenced by body temperature. With the infinity wall, a set up of mirrors creating the impression of endless space, and reflective aluminium spheres, the design team realised an abstract visual representation of the sensation of unlimited maximum cooling.

Adidas ‘Climachill Innovation Lab’ by URBANTAINER, Seoul 1

Other entertaining stations are a photo kiosk from which photos can directly be shared via SNS, and a hologram of popular soccer player Heung Min Son.  In the display zone, Climachill products from all categories like running, tennis, outdoor, kids etc. are presented in combination with visual artworks, highlighting selected characteristics of Climachill products.

Source : retaildesignblog.net

(Author : Sara Roncero-Menendez)
Systeme U supermarket in Thourotte is using augmented reality to help foster trust with their shoppers.

Supermarket Broadcasts Your Food’s Origin on the Big Screen

Finding out about the origins of the products you buy every day, especially when it comes from food in grocery stores, requires quite a bit of research. With food laws allowing companies to make claims that are not always true, it is hard to know if what you’re putting in your cart really is organic or locally grown. However, French supermarket chain Systeme U has decide to present some of that information to its customers using augmented reality technology.

The supermarket giant worked with TBWA/Paris and DAN Paris on Operation Transparence, which allows customers at their store in Thourotte to find out the origins of their food just by walking by past a large screen. Once they do, they see themselves and their shopping cart enlarged, but with a surprise animation in their cart on screen, based on the product they have.

For example, if a patron is buying milk, the monitor will show a cow in their cart, alongside a fact about said dairy product, such as where it came from. There are several different animations programmed to cause a reaction, such as pork, chicken, fish, apples, yogurt, and more.

The screen, a total of 3.6 meters of LED screens, uses a video feed in order to capture the image of the person and their cart while an augmented reality system help to identity the product and display the correct animation, which they refer to as “dynamic authentic reality.”

Ad Age reports that U claims the system “helps the brand achieve its aim of being totally transparent about the origins of its food.” Even though assuring customers that the products in their cart come from French sources, meaning that they are helping to support the national economy, transparency might not appeal to all customers. After all, it may be hard to explain to kids how the cute pig on the screen turned into the pork chops in their cart, or deter some customers by reminding them what they’re really ingesting.

To see this augmented reality shopping experience in action, check out the video below:

Source : www.psfk.com

(Auteur :  Johan Maumus)
Un magazine conçu à votre image, c’est l’idée qu’a eue TAM Airlines pour redonner le goût de la lecture à bord de ses avions.

Une compagnie aérienne crée un magazine adapté à chaque voyageur

Les magazines de bord sont ennuyeux – c’est un point sur lequel tout le monde s’accorde à peu près, y compris la compagnie aérienne TAM Airlines. D’ailleurs, précise-t-elle, la plupart des gens ne les lisent pas…

Partant de ce constat, TAM Airlines a décidé de créer un magazine différent de ceux qu’on trouve habituellement. Pour célébrer les huit ans de sa ligne Milan-São Paulo en mars dernier, la compagnie aérienne a réalisé en collaboration avec l’agence de publicité FCB Milan un magazine de bord adapté à la personnalité de chaque voyageur.

Pour cela, elle a demandé aux voyageurs de connecter leur compte Facebook lors la commande du billet sur internet. En utilisant les données de chaque utilisateur (groupes, pages “j’aime”, centre d’intérêt, etc.), la compagnie a produit un magazine personnalisé pour chaque voyageur intitulé The OwnBoard Magazine.

Une cinquantaine de magazines ont ainsi été réalisés. Chaque exemplaire était unique, de la couverture à la dernière page. Une expérience plutôt concluante si l’on en croit la compagnie ; 100 % des passagers ayant eu un exemplaire sont repartis avec après le vol.

Si le coût de l’opération n’a pas été révélé, il ne fait aucun doute qu’il constitue un obstacle à la généralisation du procédé. Cependant, les concepteurs de ce projet estiment que les réseaux sociaux constituent un potentiel pour la personnalisation de l’expérience en vol. Une opération similaire pourrait d’ailleurs voir le jour sous une forme uniquement numérique.

Source : cafe-hotel-restaurant.com

(Author : Gina Acosta)
The company has officially debuted its new off-price format, Off Aisle by Kohl’s, with a test store in Cherry Hill, New Jersey.

Kohl’s opens new concept

Off-Aisle by Kohl’s is a single store that will enable Kohl’s to test new ways to provide its customers with the opportunity to purchase merchandise at a highly discounted price,” said Julia Fennelly, a spokesman for Kohl’s. “Initially, this merchandise will consist of like-new items that have been returned to Kohl’s stores or Kohls.com. Eventually, other merchandise will be added to the assortment.”

Macy’s will debut its off-price business, Macy’s Backstage this fall. The move by Macy’s and Kohl’s comes as off-price chains, led by TJ Maxx and Ross Stores, have outperformed major retailers in the past few quarters.

Source :  chainstoreage.com

(Auteur : Amelle Nebia)
Starbucks et Casino Restauration ont signé, ce jour, un contrat de partenariat de licence. Des cafés ouvriront donc à proximité des hypers et supers Casino. Un terrain d’expansion de près de 600 adresses …

Starbucks chez Casino

Ce nouveau partenariat avec Casino Restaurant signifie que nous pouvons maintenant faire partager une expérience Starbucks de qualité, plus accessible à un plus grand nombre de personnes partout en France. Casino Restauration possède le réseau parfait et l’expertise locale idéale pour nous aider à développer notre activité dans les hypers et supermarchés, là où nos consommateurs sont heureux de nous trouver. Nous sommes ravis de pouvoir travailler ensemble afin de concevoir de belles boutiques et de proposer nos délicieux cafés à plus de consommateurs en France “, déclare Kris Engskov, president, Starbucks EMEA dans un communiqué. Starbucks est le premier torréfacteur et détaillant de café de spécialité au monde.

Ce contrat de licence prévoit l’ouverture de salons de café Starbucks au sein des hypermarchés Géant Casino (x 127) et Supermarchés Casino (x 444) à travers toute la France. L’ouverture de la première boutique est prévue d’ici fin 2015. Ces salons de café Starbucks seront gérés par Casino Restauration et seront situés à côté des magasins alimentaires du groupe Casino. ” Depuis plus de 40 ans, Casino Restauration s’est engagée dans une recherche d’exigence en termes de qualité et à promouvoir sans cesse l’innovation afin de s’adapter à l’évolution des goûts, habitudes alimentaires et attentes des clients. Connu à travers toute la France et soucieux d’offrir des produits de qualité au meilleur prix, Casino Restauration accueille les familles dans une ambiance conviviale. Nous sommes heureux de partager nos savoir-faire et de travailler étroitement avec Starbucks pour développer leurs boutiques dans nos hypermarchés Géant Casino et Supermarchés Casino en France “, ajoute William Charles, Directeur Général de Casino Restauration.

Il existe actuellement plus d’une centaine de cafés Starbucks en France, sur un total de 2 200 dans la région EMEA. En France, le groupe Casino compte actuellement 10 416 magasins, dont 127 hypermarchés Géant Casino et 444 supermarchés Casino

La filiale Restauration du groupe Casino existe depuis plus de 40 ans avec six grands concepts : “Casino Cafétéria”, “Les Comptoirs Casino offrent une alimentation équilibrée et prix accessibles, “A La Bonne Heure” est un nouveau concept de restaurant unique, développant “l’esprit maison”, “Coeur de Blé ” (nouvelle génération de sandwicherie), “R2C” et “St.Once” (restauration d’entreprises parmi les dix premières sociétés de restauration collective)

Source : e-marketing.fr

(Author : Marianne Wilson)
Online grocer Peapod.com has joined the “farm box” movement that many local farmers markets and supermarkets are now promoting.

Peapod - Local Farm Box

The company unveiled its Local Farm Box service, whereby customers in New York City; New Jersey; Eastern Massachusetts; Rhode Island; Pennsylvania; Maryland; Washington, D.C.; Virginia; Illinois; Indiana and Wisconsin will have the option of adding a box of produce from local farms to their virtual grocery cart.

Developed in partnership with FarmLogix, http://www.farmlogix.net/ a company that connects local farmers to businesses, the $34.99 a box is a low-cost and flexible way for consumers to support local farmers while enjoying the convenience of home delivery, the online company said.

Peapod customers will be able to order the produce-filled box beginning in late June or early July depending on location. Each box will contain five unique items from local farms, with approximately 10 – 14 pounds of produce per box. Items included will vary weekly depending on the farmers’ harvest. Peapod customers can view what’s included in each week’s box, along with recipes and a feature on the source farmers, when placing their orders.

The new service comes as the grocer continues to explore ways to meet the evolving needs of modern grocery shoppers.

Peapod also recently released a refreshed mobile application to make shopping easier than ever, including Order Genius, an intuitive technology that can predict a customer’s order based on purchases made on Peapod.com and at Stop & Shop and Giant stores.

Source : chainstoreage.com

(Auteur : e-marketing)
Avec plus de 2000 points de vente dans cinq pays, le groupe autrichien Spar est l’un des principaux détaillants de produits alimentaires et d’épicerie en Europe centrale. Afin de toujours rester compétitive, l’entreprise a choisi d’investir activement dans des innovations high-tech qui personnalisent l’expérience de chaque client.

La nouvelle expérience client inventée par Spar

Les pierres angulaires du plan de développement, de la collecte et de l’analyse des données de Spar sont déjà en place de part et d’autre de la structure de l’organisation. Alors que le déploiement de ce que Spar appelle un «parcours client digital» est toujours en cours, tout investissement et politique de changement repose sur une vision d’ensemble, ce qui à terme pourrait révolutionner l’expérience de distribution.

Des publicités intégrant des QR codes à l’envoi de SMS générés par la géolocalisation, Spar attire des clients grâce à une technologie de pointe. Elle les maintient en magasin pour y favoriser les ventes en utilisant des tags NFC* qui fournissent des informations sur les produits et permettent aux chefs de rayon équipés de tablettes d’être informés de la disponibilité des produits à la minute près. Au lieu de collecter des données démographiques et sur les préférences de manière trimestrielle, voire mensuelle, chaque achat permet à Spar d’avoir une image plus précise de sa base clients dans un environnement commercial en constante évolution. Ce flux d’informations précieuses est ensuite analysé avec soin pour créer les indicateurs d’un plan de développement global qui mènera la distribution vers le futur.

Plutôt que de regarder qui sont nos clients de manière hebdomadaire, mensuelle ou bi-annuelle, nous le faisons à chaque transaction

Comment le Big Data façonne la nouvelle expérience client

La popularité fulgurante des achats en ligne est l’un des facteurs principaux qui a conduit à ce changement radical dans la gestion des points de vente physiques. « La réalité à laquelle nous sommes confrontée est que tout repose sur les points de contact et l’expérience client  » avance l’enseigne.

Avec des outils d’analyse de pointe et l’utilisation du big data, les distributeurs tels que Spar sont non seulement en mesure de personnaliser l’expérience de chaque client, mais aussi de prévoir de manière plus précise la demande des consommateurs et de s’approvisionner en conséquence. Lorsque les bons produits sont disponibles dans les bonnes quantités, les distributeurs prennent en compte l’expérience globale du client que les remises effectuées sur les produits lors de la mise en rayon. Dans le cas de Spar, cela implique de collecter les données provenant des ventes en ligne et du suivi des mobiles, ainsi que des achats en magasin. Analyser ces données avec des outils localisés dans le cloud permet de générer des informations destinées aux chaînes d’approvisionnement et de communiquer directement avec les consommateurs par le biais de leur mobile.

L’avenir du Retail

Bien que la mise en œuvre du nouveau plan d’action de Spar nécessite du temps, si elle est concluante, les répercussions pourraient être considérables tant pour cette entreprise que pour l’industrie du retail dans son ensemble. Les outils permettant la personnalisation des profilages de clients ainsi que l’interaction avec des dispositifs promotionnels en magasin existent désormais et ils pourraient modifier l’avenir de cette industrie pour toujours.

Tout comme en magasin, où les promotions et les problématiques de service client peuvent potentiellement être gérées par SMS et messagerie instantanée, la mobilité peut être utilisée pour informer dans les meilleurs délais les employés des besoins et horaires de réapprovisionnement. Le potentiel lié à l’utilisation de mannequins holographiques et de miroirs interactifs dans les enseignes de prêt-à-porter est d’ores et déjà d’actualité, et ces avancées technologiques auront un impact sur l’ensemble du secteur. Le paiement et la facilitation des transactions peuvent également offrir une opportunité marketing et permettre de transmettre des informations promotionnelles directement aux clients sur le point de vente.

Source : brandvoice.e-marketing.fr

(Auteur : Hélène Leremon)
ADA présente une nouvelle stratégie de marque à travers un dispositif 100% digital. L’enseigne de location de voiture qui vise une hausse de 50% de son chiffre d’affaires sur Internet vient de lancer une nouvelle plateforme truffée de fonctionnalités. Une initiative pour redéfinir le parcours client en ligne et mettre en exergue ses nouvelles offres.

ADA enrichit le parcours client online pour doper ses ventes

ADA, société du Groupe G7, qui réalise 82,1 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2014 (+4,9%), dont 12 millions d’euros grâce à web, continue sa croissance. L’entreprise enregistre 500 000 locations de véhicules par an, sur un marché qui représente 6,2 millions de locations en France.

Afin de renforcer sa visibilité sur le marché de la location en ligne, l’enseigne de location de voiture adopte une nouvelle stratégie digitale via la refonte de sa plateforme web www.ada.fr, axée sur un parcours client fluide et des offres adaptées aux besoins des particuliers. Actuellement, 15% des clients ADA réservent sur le web, 36% continuent de réserver directement en agence et 37% par téléphone. « Nos clients, via le réseau de franchisés ADA, viennent dans nos agences avant tout pour notre proximité. Une proximité géographique bien sûr, mais surtout humaine. C’est cette proximité qui fait notre différence. Notre manière de nous adresser à nos clients et donc notre nouveau site de réservation en ligne doit refléter cette spécificité. Tel est le leitmotiv qui résume les fondamentaux de notre nouvelle stratégie de marque», déclare Christophe Plonévez, Directeur Général de ADA.

Une plateforme truffée de service

A travers sa nouvelle plateforme web, épurée et plus fonctionnelle, ADA offre une navigation et un parcours client sans rupture. En effet, celle-ci permet de géolocaliser une des 450 agences du réseau ADA par rapport à sa position, de sélectionner son véhicule en fonction d’un besoin (nombre de passagers, bagages…) et non d’une connaissance de l’automobile. D’ailleurs, le site permet également de « visiter » un véhicule, d’en faire le tour ou même de visiter en 3D l’intérieur de ce dernier.

Point d’orgue : ADA propose une nouvelle fonction d’enchère. Désormais, les clients pourront négocier le prix de leur véhicule en faisant une contre-proposition. »Notre volonté est d’offrir à l’ensemble de ses utilisateurs, un service bâti sur le conseil et l’accompagnement durant tout le processus de location : de la réservation en ligne sur www.ada.fr, à la restitution du véhicules en concession », conclut-il.

Source : marketingperformer.fr

(Author : chain storeage)
Sears has opened a store in the heart of the Silicon Valley dedicated to smart technology products for the home.

New Sears store dedicated to 'connected' home solutions

The retailer’s new “Connected Solutions” flagship is located at The Shops at Tanforan shopping center, in San Bruno, California. The 4,000-sq.-ft. store features a living room, kitchen, nursery, workout room, garage and outdoor area where consumers can experience the benefits of smart technology firsthand.

“Connected Solutions is smart made simple,” said Sears president of consumer electronics and connected solutions Ryan Ciovacco. “ It’s more than just buying a device – it’s creating an environment that allows our members to see how smart technology has the potential to solve problems, save money and make life easier. Online and in stores across the country, we’re leveraging our home services expertise, dedicated technology support and installation network to seamlessly meet the needs of our members, from considering what solutions can simplify their lives to setting them up at home.”

Products in the new store are organized into four categories:

• Simply Entertaining;
• Simply Fit;
• Simply Automated; and
• Simply Secure.

Nationally, Sears is expanding its assortment of smart technology home products to hundreds of stores. According to the retailer, the connected home is one of the fastest-growing categories in consumer electronics. In five years everything will be connected and consumers, whether at home or far away, will be able to control and adjust just about every light, device and appliance within the home.

In addition to the just-opened flagship, Sears currently operates three  2,000-sq.ft. Connected Solutions stores in the Chicago area.

Source : chainstoreage.com

(Auteur : Geoffray)
Pour préserver la relation avec ses clients, l’enseigne Leroy Merlin, leader de la distribution dans le domaine du bricolage, prévoit de déployer une plateforme capable d’activer les objets connectés lors du passage en caisse.

Leroy Merlin permettra d’activer un objet connecté au passage en caisse

Leroy Merlin est l’une des enseignes les plus en avance en ce qui concerne le digital. Comme toutes les chaines de distribution spécialisé, l’enjeu est à la mesure du marché des objets connectés : énorme. Ces accessoires vont se multiplier rapidement, en matière de domotique, d’économie d’énergie ou de communication familiale. Pour le groupe Leroy Merlin, l’enjeu n’est pas uniquement de pouvoir distribuer ces objets connectés mais de ne pas abandonner la relation client qui y est associée. Pour ce faire, l’enseigne prévoit de mettre au point une plateforme d’intermédiation entre ses clients et les fabricants d’objets connectés. Le but est simple et très malin : vous permettre d’activer un accessoire que vous venez de choisir en magasin lors de votre passage en caisse.

Préserver la relation client :

Il reste maintenant pour Leroy Merlin à déterminer la nature et la quantité acceptable de données clients qui seront transférées au fabricant de l’objet connecté, avec l’approbation du client et en toute connaissance  de cause. Car dans ce cas, le distributeur comme la marque tenteront de développer une relation privilégiée avec le client.  Rappelons que Leroy Merlin a déjà mis un pied dans l’impression 3D en concluant un partenariat avec Techshop. Celui-ci devrait se concrétiser sous la forme de l’installation d’espaces ‘FabLab’ au sein de plusieurs grandes surfaces Leroy Merlin.

Source : aruco.com