(Author : Ellen Smith)
Furniture industry titan IKEA brought its Sweedish charm to Toronto’s Queen Street West in the form of IKEA Play Café, an immersive pop-up shop experience.

Toronto's IKEA Play Café is an Immersive Retail Experience

Similar to its retail stores, the pop-up shop rests on IKEA’s three pillars: shop, play and eat. Guests are invited to browse through the largely food and cooking-centered retail store, while challenging their taste buds at the small eatery which sells some of IKEA’s iconic foods, like their meat balls and frozen yogurt.

Guests are welcome to immersive themselves in the IKEA experience with a variety of games including over-sized Pin-Ball, electronic dance battles, an illuminated wall modified with children’s drink ware and a spinning wheel, which offers contestants chocolates and gift cards.

The IKEA Play Café, which aimed to start conversations through defying conventions, acts more like an immersive experience than a showroom, reminding guests of IKEA’s core values and consumer commitment while providing a memorable, gamified retail experience.

Source : trendhunter.com

 

(Author :  Retail Design World)
Volkswagen is preparing to launch its first retail store, at a site in the Bullring in Birmingham, as it seeks to meet changing consumer needs and demands.

Volkswagen joins move to shopping centre stores with Bullring unit

The automotive brand is working with longstanding dealer Johnsons Cars, which has sold Volkswagens in the Birmingham area since 2004, to open the store. The store will give customers the chance to browse and buy the entire Volkswagen range in the environment where they shop regularly. The store will offer a ‘no haggle’ competitive pricing model.

Design agency Dalziel & Pow -which has designed automotive stores selling Hyundai and Jaguar Land Rover brands for Rockar – has designed the store. Its objective was to make the process of choosing, buying, and owning a car as easy and straightforward as possible.

Customers will encounter a variety of displays used to highlight the advanced in-car technology offering by Volkswagens, with a constantly-updated selection of cars available to experience first hand. The 178.5 sq m (1,921 sq ft ) store will open on 7 July, and will trade for seven days a week.

A dedicated test drive area is a short walk from the store. Customers can also choose used cars from Volkswagen’s approved scheme at the store using the brand’s Blended Retail system, which combines physical and digital channels.

“Setting up Johnsons Volkswagen Bullring Birmingham has been an exciting project and we can’t wait to open the doors to the public next month. The store allows us to try out new ways of bringing our cutting edge products and technologies to the public in their usual retail environment,” says Volkswagen director of passenger cars Alison Jones.

“The store is very much a long-term pilot that we will learn a great deal from. It is all about presenting our cars and services to the public in a place that is really convenient for them, and it will sit alongside the wide network of Volkswagen Retailers across the UK that represent the heart of our business,” adds Jones. “Volkswagen joining the centre is a real coup for us. We were excited by the new store concept and, with their additional offering of onsite test drives, we think it will be a real hit with our shoppers,” says Bullring general manager Michaela Moore.

Source : retaildesignworld.com

(Auteur : 
Intropia prend ses aises dans la capitale française. La griffe espagnole, dirigée depuis fin 2016 par Paula Rodriguez (ex-Inditex), vient de s’installer dans un appartement parisien situé au cœur du quartier de l’Opéra, où elle présente sur 150 mètres carrés l’ensemble de son offre prêt-à-porter.

Intropia s’offre un appartement boutique à Paris

Baptisé Intropia Privé, ce nouveau point de vente, situé au 14 avenue de l’Opéra dans le Ier arrondissement, est le second espace à l’enseigne de la marque en France, après celui du Printemps Haussmann ouvert à l’automne 2015. Pour l’occasion, la marque de prêt-à-porter féminin, par ailleurs distribuée dans une soixantaine de multimarques dans l’Hexagone, a imaginé un nouveau concept de boutique mettant l’accent sur l’expérience client. Dans un décor cosy et classique, reprenant les codes du chic à la française avec des canapés capitonnés, un parquet ancien, des moulures et des plafonds peints, les clientes bénéficient d’une expérience d’achat personnalisée. Des conseillers sont ainsi disponibles afin de leur proposer des pièces adaptées à leur style.

« Avec Intropia Privé, nous voulons réaffirmer notre place sur le marché français en offrant, d’une manière exclusive à nos clientes, une expérience d’achat qualitative et personnalisée », explique Carmen Pradas Zurita, directrice générale d’Intropia en France.

Sur place, les visiteurs, qui peuvent accéder à cette boutique-appartement en prenant rendez-vous par e-mail, découvriront l’intégralité des collections prêt-à-porter de la marque mais pas la collection Atelier. Cette ligne dédiée aux robes de mariées, que la marque a lancé en février dernier, reste en revanche disponible au Printemps.

Le concept Intropia Privé a été imaginé pour la France et ne devrait pas être développé au-delà des frontières hexagonale. Intropia est présente dans plus de 40 pays où elle est distribuée à travers plus de 1 000 points de vente. En Europe, elle dispose de vingt magasins, notamment en Espagne, à Londres, en Italie et au Portugal.

Source : fr.fashionnetwork.com

(Auteur : Fashion NetWork)
La « chasse aux trésors » est lancée. Costco, le géant américain numéro deux mondial de la grande distribution, arrive en France avec un modèle inédit de commerce, susceptible de venir bousculer les codes de la distribution traditionnelle.

Costco ouvre son premier magasin français à Villebon-sur-Yvette

« Costco est très différent de tout ce que vous avez en France. Ce n’est ni Carrefour, ni Metro, ni un discounter. Ce serait plutôt La Grande Epicerie du Bon Marché avec des grands formats, plus les Galeries Lafayette, plus Vente-Privée », explique Gary Swindells, son dirigeant en France. De loin, le premier magasin hexagonal du groupe, qui ouvrira ce jeudi à Villebon-sur-Yvette (sud de Paris), ressemble à un hypermarché classique : même gros rectangle de tôle colorée, même parking. Mais, pour le reste, Costco représente un modèle inédit dans la distribution française.

« L’arrivée de Costco en France est un événement, qui pourrait venir bousculer le paysage de la distribution par un modèle jusque-là quasi inconnu en Europe, comme l’a fait Amazon », estime Matthias Berahya-Lazarus, PDG de Bonial et expert distribution.

Sa plus grande particularité: réserver l’accès des magasins aux personnes s’étant acquitté d’un abonnement annuel de 36 euros. Les différences ne s’arrêtent pas là. A l’heure où les supermarchés créent des univers de consommation plus cosy, Costco assume son statut de « magasin-entrepôt ». Sur 13 750 mètres carrés, les produits sont vendus sur palettes, dans un ordre dispersé, et en grande quantité.

Contrairement à un hypermarché classique, les assortiments restent limités: 3 800 références – 20 fois moins qu’en grandes surfaces – mais avec des tarifs inférieurs de 15 à 20 %. Costco vise aussi bien les particuliers que les professionnels et vend des produits de la vie courante (yaourts, textile, canapés…) mais aussi des articles plus inattendus comme des pianos, des scaphandres, des scooters : « C’est un concept “chasse aux trésors” pour créer un effet “waouh” », explique Gary Swindells. Un modèle qui peut surprendre mais qui a fait ses preuves dans les 11 pays où le groupe s’est installé. Avec ses 116 milliards de dollars de chiffre d’affaires, Costco se classe deuxième plus gros distributeur mondial. Son arrivée en France représente malgré tout un pari.

« On ne peut pas dire si les Français vont réagir positivement à ce nouveau concept » car, contrairement aux Anglo-Saxons, ils ne sont pas familiarisés avec la vente par abonnement et ils n’apprécient guère l’aspect jugé paupérisant du hard-discount, note Yves Marin, expert distribution chez Wavestone. « En revanche, ils apprécient beaucoup les ventes événementielles », ajoute-t-il.

Pour l’instant, la clientèle apparait un peu attentiste. Deux jours avant l’ouverture, Costco recense 15 000 adhésions, soit la moitié de ce qu’il avait projeté. Mais Gary Swindells reste confiant. « Ce qui arrive, c’est que les Français ont besoin de voir avant de s’abonner. (…) Mais on n’est pas inquiet, on va atteindre nos objectifs, même si ce sera peut-être un peu plus long que prévu », déclare le PDG.

Les distributeurs français accueillent, eux, avec circonspection et méfiance l’arrivée de ce nouveau concurrent. Certains ont multiplié les recours en justice pour retarder au maximum l’installation du géant américain. Avec pour effet de décaler de deux ans la première ouverture.
D’autres, comme Lidl, affichent une certaine sérénité. « On n’est pas du tout inquiet », déclare Michel Biero, son gérant en France. « Prendre un abonnement pour aller faire ses courses, ce n’est pas du tout dans les habitudes des Français », déclare-t-il. Le dirigeant a néanmoins pris sa carte de membre « pour voir ». « Outre les professionnels, la cible privilégiée de Costco pourrait être les familles, avec deux ou trois enfants », qui est déjà le coeur de marché des gros hypermarchés, note Yves Marin.

Toutefois, « avec un seul magasin, l’effet sur la concurrence restera limité à un niveau local. La prise de parts de marché sera sans doute plus sensible sur un Metro que sur un Carrefour », nuance Matthias Berahya-Lazarus. « Mais les distributeurs raisonnent à long terme : si Costco se développe en France à plus grande échelle, il peut faire pas mal de dégâts », ajoute-t-il.

Source : fr.fashionnetwork.com

(Auteur : Clément)
Située à Manille, la capitale des Philippines, cette installation digitale signée Nike permet aux runners de se mesurer à… eux-mêmes !

Nike vous propose de courir contre votre propre avatar dans son « Unlimited Stadium »

Nike vous pousse à repousser vos limites
C’est une sacré opération événementielle que propose Nike ! Pour accompagner le lancement de sa dernière chaussure de running Lunar Epic, la marque de sport américaine s’est associée à BBH Singapour afin de lancer une piste de running digitale : l’Unlimited Stadium. Cette piste de 200m reprend d’ailleurs la forme de la chaussure et est équipée de nombreux dispositifs digitaux afin de permettre aux runners de courir contre un avatar créé par leur propre performance.

Ils doivent tout d’abord chausser des Lunar Epic sur lesquels sont accrochées des capteurs RFID qui vont pouvoir collecter les données de course. Après un premier tour permettant de créer l’avatar, les coureurs voient ensuite leur propre silhouette courir sur les écrans LED autour de la piste et vont ainsi tenter de battre leur temps du tour précédent. Pour faire un parallèle avec les jeux vidéo, c’est exactement le même procédé lorsque vous lancez Gran Turismo (ou tout autre jeu de course automobile) et que vous faites une course contre-la-montre avec mode fantôme activé. Nike reste ainsi fidèle à son positionnement historique : le dépassement de soi. Si vous êtes bien trop forts pour vous-mêmes, vous pourrez toujours affronter les différents avatars déjà créés et basés sur les performances des athlètes sponsorisés par la marque.

Un vrai terrain d’entraînement
Les coachs ont aussi la possibilité de choisir pour leur(s) poulain(s) huit types d’entraînements pré-programmés par Nike et ainsi mettre en place différentes séances. Si la piste, comme nous l’avons dit plus haut, prend la forme d’une empreinte de pied, ce n’est pas uniquement pour la communication : cette forme permet aussi d’apprendre à se réguler correctement afin de trouver son rythme de course. Et pour les plus courageux, une montée a été créée pour rendre la tâche plus ardue ! Cette opération de communication événementielle a été récompensée aux Cannes Lions 2017 ainsi qu’aux Webby Awards.

Source : presse-citron.net

(Auteur : Ivan Capecchi)
Amazon, qui propose à certains de ses clients d’essayer des vêtements avant de les acheter, pousse un peu plus loin son obsession du service client.

Essayez avant d’acheter, la nouvelle formule magique d’Amazon

Amazon a annoncé, mardi, le lancement de son programme Prime Wardrobe. Il permet, pour les abonnés Prime, d’essayer des vêtements avant même de les avoir achetés. Seuls les produits affichant un logo « Prime Wardrobe » – un peu plus d’un million d’après Amazon -, entrent dans cette offre. Le client peut alors se faire envoyer une box et dispose de sept jours maximum pour renvoyer les articles qui ne lui conviennent pas. Un transporteur viendra récupérer gratuitement la boîte.

Afin d’inciter ses clients à ne pas abuser du service, Amazon propose un système de rabais. Si vous décidez de garder entre deux et trois articles, vous bénéficierez de 10% de réduction. Pour celles et ceux qui en garderaient quatre ou plus, 20% sont offerts. Vous pouvez commander autant de box que souhaitées, Amazon n’ayant pas fixé de limites en ce sens. Le programme, actuellement en phase de test aux Etats-Unis, n’a pas encore de date pour la France.

Cette nouvelle annonce n’est que la suite logique des choses pour Amazon. Son PDG Jeff Bezos a en effet toujours placé la satisfaction client au centre de ses préoccupations. Ainsi a-t-il nommé, en l’hommage de son premier client, un immeuble à son nom. L’entreprise a aussi fait de la livraison en temps record l’un de ses chevaux de bataille. En 2016, le géant de la vente en ligne annonçait le lancement de son service de livraison en une heure à Paris et dans sa petite couronne… La même année était lancée l’Amazon Dash Button, un objet connecté permettant, en un clic, de réaliser une commande sur le site. La satisfaction client avant tout.

Source : ladn.eu

 

(Author : Reatil in Asia)
Honestbee, Asia’s leading online grocery and concierge service, where professional concierge shoppers handpick and deliver fresh groceries from top local stores, has announced partnerships with eight well-known major supermarket partners in Hong Kong on June 20th.

A sophisticated e-commerce model attracts 8 major supermarkets

Providing a turnkey solution for supermarkets to gain new customer bases and incremental revenue, Honestbee presents itself as an attractive solution to traditional supermarkets and boutique stores looking to grow their sales and customer base overnight.

Honestbee, a Singaporean tech startup founded in 2015 operating in eight major cities in Asia including Hong Kong, Singapore, Tokyo, Taipei, Bangkok, Manila, Kuala Lumpur and Jakarta, is now extending its service to include Japanese lifestyle brand YATA Supermarket, local chain supermarket Taste, as well as U select which sells close to 600 products from the UK’s leading supermarket, TESCO.

Agreements with eight supermarkets including PARKnSHOP, Great Food Hall, Taste, Fusion, International (will launch in July), YATA Supermarket, U select and TESCO have allowed Honestbee to offer over 30,000 items to consumers in Hong Kong. The company continually innovates to improve the shopping varieties and delivery capabilities with the aim of delighting its customers, and building the largest and most convenient online grocery concierge service in Asia.

Apart from the technological expertise and efficient network, the valuable information and solutions honestbee offers partners has played no small part in attracting new stores. “It’s a turnkey e-commerce solution”, said Hong Kong country manager of honestbee, Derek Winder. “This means, if someone wants to launch an e-commerce platform, they can use honestbee to build their e-commerce store as well as handle the payments, professional customer service team and logistics. Plus, our system captures valuable information like the most popular products, customer frequency, product ordering information and out of stock circumstances. This consumer data is incredibly useful and can easily help our partners realize which items they should stock more of!”

With no upfront cost and a professional customer service team readily available to offer tailored solutions, honestbee’s e-commerce package presents an attractive offer to potential partners. Additionally, the company provides information not readily available to retailers in brick-and-mortar stores. This can include customer frequency, product ordering information, out of stock circumstances and the geographical location of orders. The ability to share which products are most popular during a certain time frame, for example, allows supermarkets to implement targeted marketing strategies.

Along with comparatively high rental costs in Hong Kong, honestbee provides the ideal e-commerce platform – a critical component for all the partners looking to boost both online and offline sales.

Since its launch, the company has successfully grown to become one of the most advanced players in the on-demand category, with 60% of customers making use of the service at least once a week and spending an average of HK$750 per visit. From the beginning, honestbee’s commitment has been to deliver a superior customer experience, become an invaluable partner for retailers, and give back to the community. Other than the major supermarkets mentioned above, honestbee partners with popular boutique stores in Hong Kong including Feather & Bone, The Butchers Club, Pet Line and Baby Central.

Thanks to the recognizable regional expansion and quality service, honestbee has just won the Wild Digital #BOOM Startup of the Year award on 24th May 2017, which recognizes startups that have demonstrated outstanding growth.

Source : retailinasia.com

(Auteur : Fabio Crocco)
Le géant de la distribution Carrefour signe avec le Groupe Massa pour le développement du son centre auto en ligne monauto.fr.

En partenariat avec Massa, Carrefour lance monauto.fr

Dans l’idée de poursuivre le développement de son écosysteme digital (qui compte déjà un quinzaine de site dont rueducommerce.fr qui commercialise des pièces automobiles) le groupe Carrefour vient de s’associer au groupe Massa pour le développement du centre-auto en ligne monauto.fr. Reprenant largement la plate-forme digitale de avatacar.com de Massa, monauto.fr propose de la vente de pneumatique, des roues complètes, des prestations d’entretien, des disques et plaquettes de frein et des recharges de climatisation.

La saisie de la plaque d’immatriculation permet d’identifier le véhicule concerné par l’achat. Une fois l’achat effectué, le site propose de prendre rendez-vous avec l’un des 1 500 ateliers partenaires pour réaliser la prestation (maillage identique au site avatacar.com).

« Notre objectif est de proposer aux propriétaires de véhicules un parcours en ligne encore plus fluide et plus rapide…monAuto.fr propose des révisions garanties constructeurs jusqu’à 20% moins chères que les acteurs du secteur » explique Carrefour.

Une offre mobile dans 4 grandes villes de France
À Paris et sa couronne, Bordeaux, Nice et Lyon, monAuto.fr propose par ailleurs des garages mobiles pour toujours plus de simplicité : les prestataires avatacar se déplacent à domicile ou sur un lieu choisi par le client pour une expérience encore plus rapide.

Source : decisionatelier.com

(Auteur : 
La tendance du DYI, acronyme de « Do it yourself », ou fait main/fait maison en français, ne s’essouffle pas. C’est dans ce mouvement que s’inscrit Acces Stories, un site Web qui propose rubans, dentelles, cols, ceintures et bien d’autres pièces destinées à personnaliser un vêtement ou à le créer.

Acces Stories surfe sur la vague du DIY

Lancé il y a un an, le site revendique une centaine d’achats par jour pour un panier moyen de vingt euros. Il se décline même depuis le mois d’avril en une boutique physique située à Arras, rue Saint-Aubert. Derrière Acces Stories se trouve Michaël Sebban, qui opère notamment dans la vente textile en gros depuis 15 ans et possède même une boutique de vente en gros. Et pour booster sa visibilité, la marque, qui participe notamment au salon Aiguilles en fête, a noué un partenariat avec le magazine Public et s’affiche chaque semaine sur les pages consacrées au fameux « Do it yourself ».

En espérant que la tendance du fait soi-même grandisse, Michaël Sebban compte ouvrir d’autres boutiques Acces Stories, notamment à Paris, pour faire revivre la mercerie d’autrefois.

Source : fr.fashionnetwork.com

(Author : Power Retail)
IKEA Australia has today launched the IKEA Virtual Reality store. The virtual store is a first for a large format retailer in Australia, providing a unique digital experience that allows customers to ‘walk’ the iconic IKEA store and browse products.

IKEA Australia Launches First VR Store

IKEA customers can now visit the home furnishings retailer wherever, whenever via its new virtual reality store. The innovative technology is designed to enhance customers’ online shopping experience following the successful launch of online shopping in the ACT and surrounds, Tasmania, North Queensland and the NT. For customers in areas with online shopping, purchases can also be made through the virtual store on a desktop device. IKEA Australia multichannel specialist Malcolm Haylett said the IKEA Virtual Reality Store was about bringing online shopping to life in a new, interactive way.

“The IKEA Virtual Reality store has been developed to support our online shopping service. We know that it’s important for customers to see and experience our home furnishings range. IKEA has recently made a move towards online retailing, but we want to offer the full IKEA store experience to our online shoppers,” says Haylett.

We know that IKEA customers like to look online for inspiration before making a purchase. The IKEA Virtual Reality Store is simply a different and more immersive tool that allows you to do that. Through the innovative tool you can stand in a room-set and visualise it as if you were there in person, and you can for example, see our full range of sofas or beds at a glance. In the IKEA Virtual Reality Store you self-navigate the experience as if you walking an IKEA store.”

“Online shopping at IKEA is all about giving more accessibility to customers who want to shop with us wherever, whenever. Our unique Virtual Reality experience will support our current online shopping offering through our Canberra store and 10 collection points around the country.”

The IKEA Virtual Reality Store will be officially launched in Townsville this weekend, on the back of a successful online shopping store and collection point coming online in the area earlier this year.

Source : powerretail.com.au